Israël en guerre - Jour 233

Rechercher

Le Portugal convoque l’ambassadeur d’Iran après la saisie d’un porte-conteneurs

Accusé par Téhéran d'être "lié à Israël", le MSC Aries, battant pavillon portugais, a été abordé samedi par les forces spéciales maritimes des Gardiens de la révolution, l'armée idéologique de la République islamique

Des terroristes du Corps des Gardiens de la Révolution islamique (CGRI) descendant en rappel sur un porte-conteneurs, le MSC Aries, en train de capturer 25 otages, à proximité du détroit d'Ormuz, sur une image extraite d'une vidéo publiée sur les réseaux sociaux le 13 avril 2024. (Crédit : Capture d'écran/AP)
Des terroristes du Corps des Gardiens de la Révolution islamique (CGRI) descendant en rappel sur un porte-conteneurs, le MSC Aries, en train de capturer 25 otages, à proximité du détroit d'Ormuz, sur une image extraite d'une vidéo publiée sur les réseaux sociaux le 13 avril 2024. (Crédit : Capture d'écran/AP)

L’ambassadeur d’Iran à Lisbonne a été convoqué mardi par le ministère portugais des Affaires étrangères, qui a condamné l’attaque de son pays contre Israël et exigé la libération d’un porte-conteneurs battant pavillon portugais saisi ce week-end dans le Golfe par des forces iraniennes.

La rencontre avec l’ambassadeur d’Iran a permis au Portugal de « réitérer de façon véhémente et catégorique la condamnation de la récente attaque menée contre l’Etat d’Israël », a déclaré le ministère des Affaires étrangères dans un communiqué.

« Le gouvernement portugais a exprimé sa profonde inquiétude devant l’escalade du conflit dans la région, appelant à la retenue maximale », a-t-il ajouté.

« La rencontre a encore permis de renouveler l’exigence de libération immédiate du navire MSC Aries, saisi dans le détroit d’Ormuz », a par ailleurs dit le ministère portugais des Affaires étrangères, qui a également exigé la libération de l’équipage de ce porte-conteneurs.

« Le navire a été conduit vers les eaux territoriales iraniennes » afin que soient « menées les enquêtes nécessaires », avait affirmé lundi le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères, Nasser Kanani.

Accusé par Téhéran d’être « lié à Israël », le MSC Aries a été abordé samedi par les forces spéciales maritimes des Gardiens de la révolution, l’armée idéologique de la République islamique.

Le porte-parole de la diplomatie iranienne a expliqué que l’Iran avait saisi ce bâtiment car « il avait violé la réglementation maritime internationale » et « n’avait pas répondu de manière adéquate aux questions des autorités iraniennes ».

« Il est certain que ce navire appartient au régime sioniste », a assuré M. Kanani, parlant d’Israël, l’ennemi juré de son pays, sans donner d’informations sur le sort des 25 membres de l’équipage, dont des Indiens et un Russe.

L’agence de presse officielle Irna avait déclaré samedi que le porte-conteneurs avait été arraisonné parce qu’il est « géré par la société Zodiac, qui appartient au capitaliste sioniste Eyal Ofer ».

La saisie de ce navire est intervenue quelques heures avant l’attaque lancée par l’Iran avec des drones et des missiles contre Israël.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.