Le Portugal veut le retour des Juifs et des investissements juifs
Rechercher

Le Portugal veut le retour des Juifs et des investissements juifs

La secrétaire d'Etat au Tourisme, en visite aux Etats-Unis, a évoqué la présence juive au Portugal qui remonte à plus de 1 600 ans

Ana Mendes Godinho, secrétaire d'Etat au tourisme portugaise, s'exprimant en 2016 (Capture d'écran : YouTube)
Ana Mendes Godinho, secrétaire d'Etat au tourisme portugaise, s'exprimant en 2016 (Capture d'écran : YouTube)

Le Portugal veut encourager l’émigration juive dans le pays et favoriser les investissements juifs, a fait savoir sa secrétaire d’Etat au Tourisme alors qu’elle se trouvait mardi aux Etats-Unis.

« Nous voulons une présence juive au Portugal », a expliqué Ana Mendes Godinho, « et nous voulons aussi des investissements juifs ».

A l’occasion de sa visite aux Etats-Unis, Mendes Godinho s’est entretenue avec des douzaines d’organisations juives, notamment l’AJC (American Jewish Committee), le JCPA (Jewish Council for Public Affairs), l’American Sephardi Federation et l’ADL (Anti Defamation League), et a évoqué la longue connexion historique existant entre les Juifs et le Portugal.

« Comme nous possédons un important patrimoine juif et un lien très ancien et très profond avec les communautés juives – nous avons la preuve d’une présence juive au Portugal depuis l’an 390 de l’ère commune – nous avons identifié comme étant une priorité la promotion du patrimoine et des itinéraires juifs au Portugal », a-t-elle déclaré.

« Il est très intéressant de se souvenir qu’au 15e siècle, environ 20 % de la population portugaise était juive et nous aimons ainsi à dire que tout Portugais est susceptible d’avoir une origine juive ».

En 1497, suite à l’établissement de l’inquisition espagnole, le Portugal avait donné à ses Juifs le choix de la conversion ou de l’expulsion. L’inquisition portugaise ne s’était pas officiellement achevée avant 1821 et des milliers de Juifs avaient été tués dans ce laps de temps, avec notamment 2 000 morts lors d’un progrom à Lisbonne en 1506. Des milliers de plus avaient été forcés à quitter le pays.

De nombreux Juifs qui s’étaient convertis étaient restés des crypto-juifs, et aujourd’hui 20 % de la population revendique des ancêtres juifs.

Mendes Godinho a parlé de l’impact que les Juifs portugais ont eu dans le monde après leur expulsion.

« Les communautés juives ont eu des rôles cruciaux dans l’histoire portugaise, notamment Pedro Álvares Cabral, qui a découvert le Brésil et aux Etats-Unis, la plus ancienne synagogue, Shearith Israel, située à New York, a été fondée par des Juifs portugais. C’est la raison pour laquelle nous avons créé une loi particulière pour accorder la nationalité aux descendants des Juifs sépharades, et que nous avons reçu un nombre très élevé de demandes ».

En 2013, le Portugal a adopté une Loi du retour pour les Juifs sépharades et leurs descendants, pour encourager ces derniers à revenir dans le pays.

L’année dernière, le président portugais Marcelo Rebelo de Sousa avait déclaré à un groupe de leaders juifs à New York : « Votre histoire est la nôtre ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...