Le retour de la dernière juive de Pacov, en Bohème, grâce à un fonctionnaire européen
Rechercher

Le retour de la dernière juive de Pacov, en Bohème, grâce à un fonctionnaire européen

Arte a suivi le retour de Nelly Guttmanova, 91 ans, qui habite aujourd'hui dans un kibboutz en Israël, dans son village natal en République tchèque

Nelly Guttmanova, aujourd'hui une kibboutsnik de 91 ans, à la fenêtre de sa maison d'enfance en Bohème, d'où elle fut déportée (Crédit: capture d'écran Arte)
Nelly Guttmanova, aujourd'hui une kibboutsnik de 91 ans, à la fenêtre de sa maison d'enfance en Bohème, d'où elle fut déportée (Crédit: capture d'écran Arte)

Au début de la Seconde Guerre mondiale, 98 juifs vivaient à Pacov, un bourg de République tchèque comptant aujourd’hui autour de 4 500 habitants.

Parmi eux, Nelly Guttmanova, une femme de 91 ans vivant aujourd’hui en Israël, qui fut une des 5 rescapés de son village dont les membres furent déportés et gazés.

Arte a suivi son retour dans sa ville natale dans un reportage à visionner ici.

Pavel Tychtl, un fonctionnaire tchèque de la Commission européenne à Bruxelles, passant ses vacances régulièrement dans la région s’est un jour aperçu de sa méconnaissance de ce patrimoine juif quasi oublié.

« J’ai eu un peu honte, » dit-il. Aujourd’hui, il connaît l’histoire familiale de la plupart des membres de cette communauté perdue, la date et le lieu de leur déportation.

Il se met en tête de faire rénover la synagogue et « à force de recherche, il a réussi à faire revenir Nelly Guttamanova, la dernière survivante de la communauté, » explique Arte. Elle habite aujourd’hui dans un kibboutz en Israël.

« C’est comme si je rendais visite à mes grands-parents », explique Nelly, qui déportée enfant, ne connaît guère les personnes enterrées au cimetière de Pacov.

Pointilleux dans ses recherches, Tychtl, retrouve dans les archives du Musée de l’Holocauste de Washington un film tourné par une famille aisée de Pacov, mais aussi une photographie de la rafle des juifs de la ville en 1942, mais surtout une image où Nelly apparaît entourée de ces camarades non-juifs.

A la fin de la visite, on voit Nelly et Pavel se rendre au château de la ville, où des anciens de Pacov viennent à leur rencontre. Certains se rappellent même de Nelly et de sa famille.

Que tous ces gens se soient déplacés pour entendre, pour la première fois, le récit d’une juive déportée de leur propre ville, « cela montre le besoin de se réconcilier avec ce passé douloureux, » analyse Pavel.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...