Le roi de Jordanie aidera à payer pour la restauration du tombeau de Jésus
Rechercher

Le roi de Jordanie aidera à payer pour la restauration du tombeau de Jésus

L’église du Saint-Sépulcre de Jérusalem restera ouverte pendant les travaux, qui devraient commencer le mois prochain et finir en 2017

Eglise du Saint-Sépulcre (Crédit : Nati Shohat/Flash90)
Eglise du Saint-Sépulcre (Crédit : Nati Shohat/Flash90)

Le roi Abdallah II de Jordanie devrait contribuer à hauteur d’un montant non précisé à la rénovation du tombeau de Jésus dans l’église du Saint-Sépulcre, a annoncé le Times jordanien.

Les travaux devraient commencer en mai et s’achever début 2017. Le site restera ouvert aux visiteurs pendant la rénovation.

La décision du roi de donner « aux dépens personnels de Sa Majesté » a été délivrée dans une lettre de la cour hachémite royale au patriarche grec orthodoxe de Jérusalem, Théophile III.

Selon l’agence de presse jordanienne Petra, Théophile III a signé un accord avec l’université nationale technique d’Athènes en mars pour restaurer le tombeau, où Jésus aurait été enterré avant sa résurrection, en coopération avec le patriarche arménien de Jérusalem et les missionnaires franciscains en Terre Sainte.

Le samedi des Lumières à l'Eglise du Saint Sépulcre de Jérusalem (Crédit : Gali Tibbon/AFP)
Le samedi des Lumières à l’Eglise du Saint Sépulcre de Jérusalem (Crédit : Gali Tibbon/AFP)

Le sanctuaire, haut de plusieurs mètres et se tenant sous le dôme de l’église, est retenu depuis des décennies par un cadre métallique.

Ses dalles de marbre se sont affaiblies avec les années, en partie en raison du passage quotidien de milliers de pèlerins et de touristes.

Il sera minutieusement démantelé et reconstruit pendant les huit mois de rénovation, a déclaré l’autorité franciscaine de Terre sainte, qui supervise les propriétés de l’Eglise catholique romaine dans la région.

Les morceaux cassés ou fragilisés seront remplacés tandis que les dalles de marbre qui peuvent être préservées seront nettoyées, et la structure les soutenant sera renforcée.

Le roi de Jordanie, Abdallah II (Crédit : AFP)
Le roi de Jordanie, Abdallah II (Crédit : AFP)

Le sanctuaire a été construit au début du 19e siècle sur le lieu de la grotte où Jésus aurait été enterré.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...