Le secrétaire général de l’ONU réaffirme les anciens liens juifs à Jérusalem
Rechercher

Le secrétaire général de l’ONU réaffirme les anciens liens juifs à Jérusalem

Après une rencontre avec Guterres, le Congrès juif mondial se félicite de cette « bouffée d’air frais en provenance des Nations unies »

Antonio Guterres, alors Haut Commissaire aux réfugiés des Nations unies pendant une conférence de presse à Genève, le 3 août 2012. (Crédit : U.S. Mission Photo by Eric Bridiers — Flickr/Domaine public/Wikimedia Commons)
Antonio Guterres, alors Haut Commissaire aux réfugiés des Nations unies pendant une conférence de presse à Genève, le 3 août 2012. (Crédit : U.S. Mission Photo by Eric Bridiers — Flickr/Domaine public/Wikimedia Commons)

Washington – Le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, a réitéré sa reconnaissance des anciens liens juifs à Jérusalem lors d’une rencontre avec le président du Congrès juif mondial (WJC) Ronald Lauder.

Une déclaration mercredi du WJC a annoncé que Lauder et Guterres se sont rencontrés plus tôt dans la semaine à New York, et que Guterres a réitéré les commentaires qu’il avait faits à la radio israélienne dans lesquels il soulignait qu’il y avait bien eu un temple juif à Jérusalem il y a 2 000 ans.

Les dirigeants palestiniens au cours des dernières décennies ont cherché à nier toute présence juive dans la ville de Jérusalem.

American businessman Ron Lauder seen at a press conference in Jerusalem, June 19, 2011. (photo credit: Miriam Alster/Flash90)
Ron Lauder (photo credit: Miriam Alster/Flash90)

Guterres ferait ce qu’il pourrait pour endiguer les initiatives anti-Israël aux Nations unies et ses affiliés, lisait-on dans la déclaration du WJC.

Guterres a ajouté qu’il ne pouvait toutefois pas empêcher le Conseil des droits de l’Homme des Nations unies d’adopter des résolutions anti-israéliennes.

La déclaration du WJC a noté le rôle qu’a joué Guterres la semaine dernière pour s’assurer que la commission Economique et Sociale des Nations unies pour l’Asie occidentale retire de son site Web un rapport accusant Israël de mener une politique d’apartheid.

« Il y a une bouffée d’air frais en provenance des Nations unies », s’est réjoui Lauder dans la déclaration.

« Un long souffle d’air frais ».

Le bureau de Guterres n’a pas répondu à une demande de commentaires.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...