Israël en guerre - Jour 255

Rechercher
Les victimes des massacres du Hamas du 7/10/2023

Le sergent-chef Ben Rubinshtain, 20 ans: Amoureux du sport et arbitre de football

Il a été tué alors qu'il se battait "pour le quartier tout entier" à Sderot, le 7 octobre

Le sergent-chef Ben Rubinshtain. (Crédit : Armée israélienne)
Le sergent-chef Ben Rubinshtain. (Crédit : Armée israélienne)

Le sergent-chef Ben Rubinstein, 20 ans, instructeur dans les forces spéciales de l’unité anti-terroriste LOTAR, a été tué pendant les combats survenus dans le sud d’Israël, le 7 octobre.

Rubinshtain, fils d’Ido et de Galit, avait grandi à Hod Hasharon. Il adorait le sport et il avait été arbitre de football dans la ville. Le syndicat des arbitres s’est souvenu « d’un garçon charmant, souriant, qui adorait son pays et qui a consacré sa vie à l’armée. Il avait choisi d’assumer un rôle militaire important et de conserver l’arbitrage pour plus tard, lorsqu’il quitterait l’armée ».

Selon les récits faits par les témoins, Rubinshtain s’est battu avec bravoure contre plusieurs terroristes qui cherchaient à tuer des civils à Sderot, venant à bout d’un groupe d’hommes du Hamas.

Mike Saal, un résident de Sderot, a rendu visite à la famille Rubinshtain pendant la période de deuil et il a raconté l’horreur de ce samedi matin : « Il y avait une cellule constituée d’environ cinq terroristes dans notre cour et votre Ben est mort alors qu’il combattait pour le quartier tout entier – il a sauvé près de 40 à 50 personnes là-bas », a-t-il dit lors d’une discussion qui a été filmée et partagée par la Quatorzième chaîne.

« Sans Ben, je ne sais pas où nous en serions aujourd’hui ».

Ido, le père de Ben, a dit à Mike et à son père, Yigal, qu’il était fier de son fils et qu’il était heureux d’apprendre qu’il avait sauvé des vies.

« Je veux vous le dire, je suis heureux de ce qui est arrivé, Ben a fait très exactement ce qu’il était supposé faire et il a agi très exactement comme on lui avait appris à le faire », a répondu Ido, Yigal approuvant vigoureusement ces propos d’un signe de la tête à ses côtés. « Je suis très fier de lui », a poursuivi Ido, qui a déclaré qu’il se souviendrait « de l’éclat de son visage, de son amour pour le pays et de son amour des gens ».

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.