Israël en guerre - Jour 293

Rechercher
Les victimes du 7 octobre

Le sergent-chef Daniel Kasvachuk, 21 ans, une « âme heureuse » en permission

Assassiné lors du Festival Supernova, à proximité du kibboutz Reïm, le 7 octobre 2023

Le sergent-chef Daniel Kasvachuk, assassiné lors du Festival Supernova à proximité du kibboutz Reïm le 7 octobre 2023. (Crédit : Armée israélienne)
Le sergent-chef Daniel Kasvachuk, assassiné lors du Festival Supernova à proximité du kibboutz Reïm le 7 octobre 2023. (Crédit : Armée israélienne)

Le sergent-chef Daniel « Danny » Kasvachuk, 21 ans, technicien en électromécanique dans l’unité d’élite Moran du 214e régiment du Corps d’artillerie, a été tué par des terroristes palestiniens du Hamas le 7 octobre alors qu’il n’était pas en service et qu’il assistait au Festival Supernova, à proximité du kibboutz Reïm.

Il laisse derrière lui ses parents, Inga et Dima, son frère jumeau Artur ainsi que ses frères Dmitriy, Yan et Mark. Il a été enterré le 13 octobre à Ashkelon.

Sur Facebook, son ami Stan Mark l’a remercié »d’avoir eu le privilège de le connaître ».

« Tu étais une personne aimante, pleine d’amour et de joie – repose en paix. »

Yehuda Mizrahi a écrit pour déplorer la perte de « notre voisin bien-aimé, un beau garçon et le sel de la Terre ».

Son amie Lihi Haïm a écrit en ligne que sa perte « n’est pas seulement de la tristesse et de la douleur, c’est bien plus que cela. Un autre ange est tombé – une âme heureuse de lumière et d’amour ».

Son lycée, à Ashkelon, a décrit Danny comme un « excellent élève, intelligent, généreux, poli et unique avec un grand cœur, plein de joie de vivre et aimé de ses amis ».

Un mois après ses funérailles, son frère aîné, Dima, dresseur de chiens, a écrit en ligne qu’il entamait un nouveau chapitre, « qui a commencé par un désastre qui ne peut même pas être illustré par des mots – nous avons perdu des personnes chères dans cette tragédie, des anges qui sont partis trop tôt, parmi lesquels mon petit frère, le sergent-chef Daniel Kasvachuk ».

Dima a écrit qu’il avait essayé de se porter volontaire de toutes les manières possibles depuis le début de la guerre, « mais j’avais toujours l’impression que ce n’était pas assez. J’ai donc décidé de me lancer dans un voyage au cours duquel j’espère pouvoir immortaliser le nom de mon petit frère, qui nous a quittés trop tôt ».

Dima a déclaré qu’il prévoyait de lancer une unité entièrement bénévole de chiens dressés à la recherche des personnes disparues « pour donner de l’espoir à d’autres personnes qui attendent le retour de leurs proches à la maison ».

Pour lire d’autres hommages sur les victimes des massacres du Hamas du 7/10/2023 et de la guerre qui s’en est suivie, cliquez ici.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.