Israël en guerre - Jour 147

Rechercher
Les victimes du 7 octobre

Le sergent-chef Yehonatan Semo, 21 ans, dont le souvenir et les organes survivront

Le parachutiste avait été blessé pendant des combats intenses dans le centre de la bande de Gaza, le 8 novembre ; il avait succombé deux jours plus tard

Yehonatan Semo. (Autorisation)
Yehonatan Semo. (Autorisation)

Le sergent chef Yehonatan Samo, âgé de 21 ans, qui appartenait au 202e Bataillon des parachutistes, avait été blessé alors qu’il se battait à Gaza, le 8 novembre. Hospitalisé, il a succombé à ses blessures le 10 novembre. Ses parents avaient alors donné ses organes.

Semo avait grandi à Karmei Zur et fréquentait le lycée de la Yeshiva Naveh Shmuel à Efrat – il possédait les qualités naturelles d’un leader, a fait savoir l’établissement. Il a été l’un des trois soldats issus de la même promotion à avoir perdu la vie au cours de l’offensive à Gaza.

Semo « était adoré par tout le monde ; il était le ciment qui maintenait l’unité de ses pairs…. Il avait une personnalité sociable, ce genre d’individu qui fait un bon soldat », a commenté le rabbin Avishai Milner, de la Rosh Yeshiva de Neveh Shmuel.

Parce qu’il avait été hospitalisé avant sa mort, un groupe d’anciens camarades de classe avait pu lui rendre visite et parler avec sa famille. Il laisse derrière lui ses parents et quatre frères et sœurs plus jeunes.

Semo s’était inscrit sur le registre des donneurs d’organe et sa famille a dit ne pas voir hésité à se conformer à ses désirs. Après sa mort, il a ainsi sauvé les vies de six personnes.

« Je n’ai pas réfléchi à deux fois à l’importance du don d’organe. C’était Yehonatan. Il faisait tout avec le sourire, avec compréhension, avec un fort sentiment de responsabilité et avec cette détermination à venir en aide aux autres », a expliqué sa mère.

« Le fait qu’une partie de lui continue à vivre, le fait d’aider les autres… Il n’y a rien de plus réconfortant que cette pensée », a-t-elle ajouté, notant que son fils avait donné l’envie à « de nombreux autres » de s’inscrire également pour donner leurs organes.

La famille a, jusqu’à présent, rencontré au moins deux personnes dont la vie a été sauvée grâce à Yehonatan : Yaakov Malka, 46 ans, qui a reçu son cœur et Tehila, neuf mois, qui a reçu une partie de son foie. Elle était atteinte d’une maladie hépatique congénitale qui mettait en jeu son pronostic vital.

Ayelet Samo, à droite, rencontre Tehila, neuf mois, qui a reçu un lobe de foie de son fils, et sa mère à l’hôpital pour enfants Schneider, le 20 novembre 2023. (Autorisation)

Pour lire d’autres hommages sur les victimes des massacres du Hamas du 7/10/2023 et de la guerre qui s’est ensuivie, cliquez ici.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.