Israël en guerre - Jour 290

Rechercher

Le Togo va dépister tous les pèlerins de retour de La Mecque contre le Covid-19

Les Saoudiens ont fait état de 1 300 décès dus, selon elles, à la chaleur - mais peut-être aussi à des maladies à syndrome respiratoire, selon certains observateurs

Des pèlerins musulmans effectuent la circumambulation d'adieu ou "tawaf", faisant sept fois le tour de la Kaaba, le sanctuaire le plus sacré de l'Islam, à la Grande Mosquée de la ville sainte de La Mecque, le 18 juin 2024, à la fin du pèlerinage annuel du hajj. (Crédit : AFP)
Des pèlerins musulmans effectuent la circumambulation d'adieu ou "tawaf", faisant sept fois le tour de la Kaaba, le sanctuaire le plus sacré de l'Islam, à la Grande Mosquée de la ville sainte de La Mecque, le 18 juin 2024, à la fin du pèlerinage annuel du hajj. (Crédit : AFP)

Les autorités de Lomé vont procéder au « dépistage systématique de Covid-19 » chez tous les pèlerins togolais rentrant de La Mecque, après la mort de nombreux fidèles lors du hajj annuel dans ce haut lieu saint de l’islam.

En plus d’un test de dépistage, les pèlerins de retour au Togo devront « limiter les contacts, porter des masques, se laver régulièrement les mains, éviter les rassemblements pendant les 10 jours suivant leur retour », a détaillé le gouvernement togolais dans un communiqué vendredi.

Quelque 1,8 million de pèlerins se sont rendus cette année en Arabie saoudite pour le grand pèlerinage annuel et les autorités saoudiennes ont fait état d’un bilan de 1.300 décès dus, selon elles, à la chaleur.

Les rituels se sont déroulés sous des températures très élevées, qui ont atteint 51,8 degrés Celsius à la Grande Mosquée de La Mecque, la ville la plus sainte de l’islam dans l’ouest de l’Arabie saoudite.

Mais certains observateurs estiment qu’un certain nombre de ces décès ont pour cause une maladie à syndrome respiratoire comme le Covid-19.

En début de semaine, les autorités sénégalaises ont évoqué « une épidémie de type respiratoire ». ELles ont mis en place des tests de dépistage volontaire du Covid-19 et réimposé le port du masque à l’aéroport international à l’arrivée des pèlerins.

« Des décès ont été enregistrés au cours du hajj 2024, dont certains dans un contexte de détresse respiratoire et de déshydratation », ont indiqué les autorités togolaises dans leur communiqué.

« Des cas de Covid-19 et d’autres maladies respiratoires ont été détectés chez des pèlerins dans la sous-région de retour dans leur pays », ont-elles ajouté.

Avec une population de près de 8 millions d’habitants, dont 47% de chrétiens, 33% d’animistes et 18% de musulmans, ce petit pays d’Afrique de l’ouest a envoyé quelque 2.500 pèlerins pour le hajj traditionnel à La Mecque cette année.

Les pèlerins, partis début juin, doivent rentrer au Togo entre samedi et le 3 juillet grâce à des vols affrétés spécialement par le gouvernement.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.