Le transporteur national bahreïni proposera des vols directs vers Israël en juin
Rechercher

Le transporteur national bahreïni proposera des vols directs vers Israël en juin

Gulf Air a annoncé des vols de Manama à Tel Aviv avec des billets en classe économique au prix de 299 dollars, dernier résultat des accords d'Abraham

Un avion de ligne Gulf Air, le 5 août 2016, à l'aéroport international Ninoy Aquino, dans la banlieue de Pasay, au sud de Manille, aux Philippines. (Crédit : AP Photo/Bullit Marquez).
Un avion de ligne Gulf Air, le 5 août 2016, à l'aéroport international Ninoy Aquino, dans la banlieue de Pasay, au sud de Manille, aux Philippines. (Crédit : AP Photo/Bullit Marquez).

La compagnie aérienne nationale bahreïnie Gulf Air a annoncé dimanche qu’elle commencerait à proposer des vols directs entre Manama et Tel Aviv le 3 juin.

Les billets en classe économique devraient coûter environ 299 dollars par siège, a précisé la compagnie aérienne. Des compagnies aériennes israéliennes devraient également établir des liaisons avec Bahreïn prochainement.

Ces vols sont les derniers d’une série de mesures visant à rapprocher Israël du Golfe depuis que les Émirats arabes unis et Bahreïn ont établi des relations diplomatiques complètes avec l’État juif dans le cadre des accords d’Abraham, un pacte négocié sous l’égide de l’administration Trump.

Le Maroc et le Soudan ont également normalisé leurs relations avec Israël.

Les compagnies Flydubai et Etihad des Émirats arabes unis ont commencé à desservir Tel Aviv, tandis que les compagnies israéliennes El Al et Arkia assurent également cette liaison.

Ces accords ont rompu avec la position arabe de longue date selon laquelle il ne devrait pas y avoir de normalisation avec Israël tant que celui-ci n’a pas conclu un accord de paix global avec les Palestiniens.

Le poids lourd régional qu’est l’Arabie saoudite s’est jusqu’à présent abstenu de formaliser ses liens avec Israël, mais a donné son feu vert aux survols de l’État juif, en signe implicite d’approbation.

Après l’annonce de l’accord avec les Émirats arabes unis par Trump en août, une délégation de responsables américains et israéliens – dirigée par le gendre de Trump, Jared Kushner – s’est rendue à Abou Dhabi avec une liaison directe historique entre les deux pays assurée par la compagnie El Al.

Cette liaison a été suivie d’une visite officielle d’une délégation des EAU à Tel Aviv ainsi que d’une série de vols charters transportant des délégations d’affaires, avant que des vols commerciaux ne soient établis.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...