Le tueur de la Gay Pride hospitalisé après avoir provoqué un combat en prison
Rechercher

Le tueur de la Gay Pride hospitalisé après avoir provoqué un combat en prison

Yishai Schlissel a été battu après avoir déchiré les photos des filles de son codétenu car elles étaient ‘impudiques’

Yishai Schlissel, qui a tué Shira Banki, 16 ans, et blessé six autres personnes à la Gay Pride 2015 de Jérusalem, devant la cour des magistrats de Jérusalem le 31 juillet 2015. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)
Yishai Schlissel, qui a tué Shira Banki, 16 ans, et blessé six autres personnes à la Gay Pride 2015 de Jérusalem, devant la cour des magistrats de Jérusalem le 31 juillet 2015. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Yishai Schlissel, le juif ultra-orthodoxe qui purge une peine de perpétuité pour le meurtre de Shira Banki, 16 ans, pendant la Gay Pride de Jérusalem 2015, a été isolé des autres détenus à la prison d’Ashkelon après une altercation physique avec un codétenu qui l’a entraîné à l’hôpital.

Le mois dernier, Schlissel avait déchiré les photos des filles d’un codétenu qu’il avait accroché dans sa cellule, disant que les filles étaient « habillées de manière impudique ».

Enragé, le prisonnier avait battu Schlissel jusqu’à ce que les gardiens de la prison séparent les deux hommes. Schlissel avait été hospitalisé pour des blessures non précisées.

Le directeur de la prison Ayalon a placé Schlissel à l’isolement pour plusieurs jours en guise de mesure disciplinaire.

Après une évaluation par des responsables de la prison, le directeur a décidé de donner à Schlissel une cellule séparée en raison de son comportement volatile.

Le service des prisons d’Israël a confirmé la décision dans un communiqué, déclarant que les « piques, le comportement inapproprié et les dommages causés à la propriété d’un autre détenu » par Schlissel ont nécessité cette mesure.

Les participants de la Gay Pride à Jérusalem fuient l'homme au couteau, Yishai Schlissel, le 30 juillet 2015. (Crédit : Koby Shotz)
Les participants de la Gay Pride à Jérusalem fuient l’homme au couteau, Yishai Schlissel, le 30 juillet 2015. (Crédit : Koby Shotz)

Le 30 juillet 2015, Schlissel avait poignardé plusieurs personnes pendant la Gay Pride annuelle de Jérusalem, tuant Banki et blessant six autres personnes.

Schlissel avait été libéré de prisons quelques semaines auparavant, après avoir purgé une peine de 10 ans pour une attaque similaire, mais non fatale, pendant la Gay Pride de 2005. Quelques jours avant son attaque, Schlissel avait écrit un manifeste anti-homosexuel dans lequel il disait que la Gay Pride était « honteuse » et « blasphématoire », et faisait allusion à ses projets d’une autre attaque.

En juin, Schlissel avait parlé devant le tribunal pour la première fois, et déclaré que la ferveur religieuse l’avait poussé à commettre ce crime.

« La marche est ce qui apporte les attaques terroristes et les intifadas contre nous, c’est ce qui cause la fureur de Dieu, avait-il déclaré à la cour. Je m’efforce d’agir par amour de Dieu, et les marches de la Gay Pride sont une source de haine envers Dieu et envers le peuple juif. »

Après son arrestation, Schlissel avait plusieurs refusé un avocat, disant qu’il ne reconnaissant pas les normes juridiques de la cour puisqu’elles n’obéissaient pas à la loi juive.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...