Le Vatican et Israël sur le point de résoudre les questions fiscales et foncières
Rechercher

Le Vatican et Israël sur le point de résoudre les questions fiscales et foncières

Un accord historique définira les relations et établira les droits juridiques de l'église catholique en Israël

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu, à droite, avec le pape François lors d'une cérémonie d'accueil organisée à l'arrivée du saint-père à l'aéroport international Ben Gourion le 25 mai 2017 (Crédit :  (Miriam Alster/Flash90)
Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu, à droite, avec le pape François lors d'une cérémonie d'accueil organisée à l'arrivée du saint-père à l'aéroport international Ben Gourion le 25 mai 2017 (Crédit : (Miriam Alster/Flash90)

Le Vatican et Israël pourraient enfin être sur le point de résoudre les problèmes bilatéraux en suspens et vont pleinement finaliser l’Accord fondamental qui définirait les relations entre les deux pays.

Un communiqué conjoint établi mercredi suite à une rencontre, la veille au Vatican, de la Commission de travail bilatéral permanente entre le Saint-siège et l’état d’Israël a exprimé l’espoir d’une « rapide conclusion » de pourparlers qui durent depuis des décennies maintenant.

« La plénière est satisfaite des progrès réalisés au niveau du travail qui a été effectué en ce qui concerne les négociations, et de l’atmosphère cordiale dans laquelle se sont déroulées les rencontres », a dit le communiqué.

« Les résultats de la plénière, aujourd’hui, nourrissent l’espoir d’une conclusion rapide des négociations en cours et d’une signature du document ».

L’accord établirait les droits juridiques de l’église catholique en Israël ainsi que les régulations des questions relatives à la propriété et à l’imposition.

Même si l’Accord fondamental qui définit les relations diplomatiques entre le Saint-siège et Israël a été signé en 1993, ces questions sont restées non résolues malgré des années de discussions intermittentes.

La réunion de mardi était présidée par monseigneur Antoine Camilleri, sous-secrétaire aux relations entretenues par le Saint-siège avec les états, et par Tzachi Hanegbi, ministre israélien chargé de la Coopération régionale.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...