Israël en guerre - Jour 191

Rechercher

L’Égypte durcit les formalités d’entrée des Soudanais

Les autorités avaient jusqu'à présent exempté les femmes soudanaises, les enfants de moins de 16 ans et les personnes de plus de 50 ans de l'obligation d'obtenir un visa

Des personnes en deuil rassemblées pour enterrer les victimes tuées par un obus d'artillerie dans le sud de Khartoum, au Soudan, le 11 juin 2023. (Crédit :  AFP)
Des personnes en deuil rassemblées pour enterrer les victimes tuées par un obus d'artillerie dans le sud de Khartoum, au Soudan, le 11 juin 2023. (Crédit : AFP)

L’Égypte a annoncé samedi le durcissement des formalités d’entrée sur son territoire pour les ressortissants soudanais, dont le pays est déchiré depuis bientôt deux mois par une guerre meurtrière qui a conduit à une grave crise humanitaire.

Depuis le début du conflit au Soudan, le 15 avril, entre l’armée et les paramilitaires, quelque 200 000 Soudanais fuyant la guerre sont entrés en Égypte, la plupart par voie terrestre.

Les autorités égyptiennes avaient jusqu’à présent exempté les femmes soudanaises, les enfants de moins de 16 ans et les personnes de plus de 50 ans de l’obligation d’obtenir un visa.

Dans un communiqué, le ministère égyptien des Affaires étrangères a annoncé de nouvelles procédures dans le but « d’établir un cadre réglementaire pour l’entrée des frères soudanais en Égypte après plus de 50 jours de crise » dans leur pays.

Ces mesures ne visent pas à « empêcher ou limiter le nombre des citoyens soudanais entrant » sur le territoire égyptien, mais plutôt à mettre fin aux « activités illégales d’individus et de groupes du côté soudanais de la frontière, qui falsifient des visas d’entrée » à des fins lucratives, explique le communiqué.

La guerre au Soudan a déjà fait plus de 1 800 morts, selon l’ONG Armed Conflict Location and Event Data Project (ACLED), spécialisée dans la collecte d’informations dans les zones de conflit, ainsi que deux millions de déplacés et réfugiés, dont 476 000 ont trouvé refuge dans les pays voisins, selon l’ONU.

« L’Égypte a accueilli plus de 200 000 citoyens soudanais depuis le début de la crise, qui viennent s’ajouter aux quelque cinq millions de citoyens soudanais déjà présents dans le pays avant la guerre », selon le même communiqué.

Les médias soudanais et des internautes ont fait état ces deux derniers jours d’instructions émises par les autorités égyptiennes à deux postes-frontières avec le Soudan, selon lesquelles « l’entrée en Égypte n’est autorisée qu’après l’obtention d’un visa, pour tous les groupes d’âge et tous les sexes ».

Les autorités égyptiennes ont ajouté que leurs consulats au Soudan ont été équipés « des dispositifs électroniques nécessaires pour appliquer ces règlements de manière précise, rapide et sûre, garantissant ainsi l’entrée réglementée des citoyens soudanais », selon le communiqué.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.