L’envoi présumé de drones par Israël, « une déclaration de guerre » pour Aoun
Rechercher

L’envoi présumé de drones par Israël, « une déclaration de guerre » pour Aoun

Pour le président libanais, les drones ayant explosé au sud de Beyrouth "ressemblent à une déclaration de guerre, et le Liban a le droit de défendre sa souveraineté"

Le président libanais Michel Aoun (au centre) passe en revue la garde d'honneur lors d'une cérémonie officielle de bienvenue à l'aéroport de Marka, à Amman, le 14 février 2017 (Photo AFP / Pool / Khalil Mazraawi)
Le président libanais Michel Aoun (au centre) passe en revue la garde d'honneur lors d'une cérémonie officielle de bienvenue à l'aéroport de Marka, à Amman, le 14 février 2017 (Photo AFP / Pool / Khalil Mazraawi)

Le président libanais Michel Aoun a dénoncé lundi « l’agression israélienne sur la banlieue sud de Beyrouth » lors d’une rencontre avec le Coordonnateur spécial pour le Liban des Nations unies, Jan Kubis, a rapporté Reuters.

L’armée libanaise a confirmé dimanche l’affirmation du Hezbollah selon laquelle les deux drones israéliens armés auraient explosé à proximité de ses bureaux de propagande à Beyrouth.

« Deux des drones ennemis israéliens ont pénétré dans l’espace aérien libanais dans le quartier de Madi dans la banlieue sud de Beyrouth. Le premier est tombé au sol et le deuxième a explosé en vol, ne causant que des dégâts matériels ».

Le site internet libanais Naharnet a cité le président Aoun comme indiquant à Jan Kubis que les frappes israéliennes présumées « ressemblent à une déclaration de guerre, et le Liban a le droit de défendre sa souveraineté ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...