Les chauffeurs de bus de Jérusalem n’acceptent plus les règlements en espèces
Rechercher

Les chauffeurs de bus de Jérusalem n’acceptent plus les règlements en espèces

A partir de jeudi, tous les usagers devront utiliser une carte Rav-Kav agrémentée d'une puce spéciale. La majorité des bornes de recharge n'acceptent pas les liquidités

Des passagers montant à bord d'un bus Egged à Jérusalem. Illustration. (Crédit : Nati Shohat / Flash90)
Des passagers montant à bord d'un bus Egged à Jérusalem. Illustration. (Crédit : Nati Shohat / Flash90)

A partir de jeudi, les usagers des transports en commun à Jérusalem ne pourront plus utiliser d’argent liquide pour acheter un ticket ou recharger leur carte Rav-Kav dans les bus, a annoncé l’entreprise Egged.

Les résidents de la capitale ont été furieux d’apprendre que les passagers devront dorénavant recharger leur carte de bus en utilisant une application sur smartphone ou à des postes spéciaux de recharge répartis à travers toute la ville.

Un important pourcentage d’usagers réguliers des bus sont des personnes âgées ou des membres de la communauté ultra-orthodoxe, dont un grand nombre n’utilisent pas de smartphone.

La capitale connaît également un afflux de touristes étrangers qui n’ont pas de carte électronique en leur possession.

Egged a également admis que seulement un quart des bornes de rechargement de la ville acceptent les liquidités – la majorité d’entre elles étant situées dans le centre de la ville – ce qui rend difficile la recharge des cartes pour les résidents des quartiers périphériques.

De plus, à partir de jeudi, seules les cartes Rav-Kav dotées d’une puce électronique seront acceptées. Lorsqu’elles ont été mises en usage il y a une décennie, les cartes Rav-Kav avaient été émises sans puce.

La compagnie de bus a fait savoir que l’objectif de cette initiative était d’améliorer la sécurité des chauffeurs.

Le ministère des Transports a confirmé qu’à partir de la fin de la semaine, les cartes Rav-Kav des usagers de Jérusalem ne pourront plus être rechargées qu’à l’une des 400 bornes de recharge, en utilisant l’application smartphone ou à partir d’un ordinateur de bureau, en utilisant un lecteur de carte qui peut être obtenu dans l’une des boutiques Rav-Kav de la ville (Lien en hébreu).

Le ministère a ajouté que Jérusalem servait d’expérience pour le reste du pays. Egged est une entreprise nationale, la plus importante en Israël.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...