Rechercher

Les eurodéputés Collard et Rivière exclus du groupe du RN au Parlement européen

Marine Le Pen avait appelé les députés à renoncer à leurs mandats d'eurodéputés, les électeurs les ayant élu ont "voté pour les idées du RN, pas pour les idées d'EricZemmour"

La dirigeante du Front national (aujourd'hui Rassemblement National) Marine Le Pen assiste au congrès annuel du parti d'extrême droite dans la ville française de Lille le 10 mars 2018. (AFP Photo/Philippe Huguen)
La dirigeante du Front national (aujourd'hui Rassemblement National) Marine Le Pen assiste au congrès annuel du parti d'extrême droite dans la ville française de Lille le 10 mars 2018. (AFP Photo/Philippe Huguen)

Les eurodéputés issus du Rassemblement national Jérôme Rivière et Gilbert Collard, qui ont rallié la semaine dernière le candidat d’extrême droite à la présidentielle française Eric Zemmour, ont été exclus du groupe Identité et Démocratie au Parlement européen, où siège le RN.

« Les deux élus avaient été suspendus du groupe par décision du bureau » du groupe ID, « ils viennent d’être exclus par un vote du groupe intervenu à 16H40 » a précisé à l’AFP l’eurodéputé RN Philippe Olivier, proche conseiller de la candidate RN à la présidentielle française Marine Le Pen.

Marine Le Pen avait fustigé dimanche « une dérive du mercenariat » et appelé MM. Rivière et Collard à renoncer à leurs mandats d’eurodéputés. Les électeurs qui les ont élus ont « voté pour les idées du RN, pas pour les idées d’Eric Zemmour », avait-elle fait valoir.

Ces départs portent à 21, au lieu de 23, le nombre d’eurodéputés RN au Parlement européen. La délégation du RN au sein du groupe ID, qui était conduite par M. Rivière, sera désormais menée par Hélène Laporte.

Gilbert Collard, eurodéputé du Rassemblement national, au micro d’Europe 1, le 12 novembre 2019. (Crédit : capture d’écran Europe 1 / YouTube)

M. Collard, contacté par l’AFP, a dit vouloir « contester » ces exclusions au sein des instances européennes.

Marine Le Pen doit pour sa part rencontrer vendredi et samedi à Madrid des partis alliés en Europe, une réunion qui fait suite à celle de Varsovie en décembre et vise à terme à constituer un groupe commun au Parlement européen, où ces partis sont répartis dans deux groupes distincts.

La candidate sera accompagnée par l’eurodéputé RN Nicolas Bay, premier vice-président du groupe ID et cité parmi ceux qui, au RN, seraient tentés par rallier Eric Zemmour.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...