Les Européens boycotteraient l’ouverture de la nouvelle ambassade américaine
Rechercher

Les Européens boycotteraient l’ouverture de la nouvelle ambassade américaine

Le ministère des Affaires étrangères a dit ne pas être au courant d'un boycott français, britannique et allemand, comme l'a indiqué un reportage télévisé

Un ouvrier installe des décorations de drapeaux israéliens et américains devant l'actuel consulat américain à Jérusalem où les autorités américaines installeront la nouvelle ambassade américaine, le 7 mai 2018. Le transfert de l'ambassade de Tel-Aviv à Jérusalem devrait avoir lieu le 14 mai. (AFP / Thomas Coex)
Un ouvrier installe des décorations de drapeaux israéliens et américains devant l'actuel consulat américain à Jérusalem où les autorités américaines installeront la nouvelle ambassade américaine, le 7 mai 2018. Le transfert de l'ambassade de Tel-Aviv à Jérusalem devrait avoir lieu le 14 mai. (AFP / Thomas Coex)

Les diplomates européens ignoreront la semaine prochaine un événement du ministère des Affaires étrangères célébrant l’ouverture de l’ambassade américaine à Jérusalem en signe de protestation contre la reconnaissance de la ville comme capitale d’Israël par le président américain Donald Trump .

Bien que le Premier ministre Benjamin Netanyahu ait invité tout le corps diplomatique étranger à l’événement de dimanche, de nombreux envoyés européens, dont ceux du Royaume-Uni, de la France et de l’Allemagne, boycotteront la cérémonie, a rapporté mercredi la chaîne de télévision Hadashot.

« C’est un peu étrange de nous inviter à célébrer un événement auquel nous nous sommes opposés et que avons condamné. Les Américains auraient pu être plus intelligents et éviter à l’avance de se mettre dans l’embarras « , a déclaré le chaîne citant une source diplomatique.

Le ministère des Affaires étrangères a déclaré plus tard qu’il n’était pas au courant de la décision d’ignorer l’événement.

« Pour le moment, 30 des 86 ambassadeurs ont répondu positivement [à l’invitation]. Un grand nombre d’ambassadeurs n’ont pas encore répondu. Nous espérons que tous les ambassadeurs viendront », a déclaré le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Emmanuel Nahshon.

Nahshon n’a pas dit quels pays envoyaient leurs ambassadeurs, bien que plusieurs diplomates européens aient confié au Times of Israël qu’ils ne prévoyaient pas d’assister à l’événement, de peur de que leur présence ne s’apparente à une approbation de la reconnaissance de Jérusalem comme capitale d’Israël par Trump.

La cérémonie du ministère des Affaires étrangères aura lieu un jour avant l’inauguration de la nouvelle ambassade américaine. Un responsable a fait savoir que 800 personnes avaient été conviées.

« Cela inclut des chefs religieux, des hommes d’affaires, des journalistes, des universitaires et des représentants du gouvernement des États-Unis. Nous avons également invité plusieurs représentants du gouvernement israélien et des dirigeants politiques. Étant donné que l’accent est mis sur les relations américano-israéliennes, nous n’avons pas invité le corps diplomatique étranger », a déclaré l’officiel au Times of Israël.

Un nouveau panneau indiquant le chemin vers la nouvelle ambassade américaine à Jérusalem le 7 mai 2018. (AFP Photo / Thomas Coex)

Alors que peu d’invités non américains ou israéliens ont été invités à l’ouverture de l’ambassade, le haut responsable palestinien Saeb Erekat a appelé lundi des dignitaires étrangers en Israël et dans le monde à ne pas approuver les « violations flagrantes des lois internationales. »

« Alors que Washington poursuit une politique d’encouragement de l’anarchie internationale et de mépris des organisations et du droit internationaux, nous appelons tous les corps diplomatiques, les organisations issues de la société civile et les autorités religieuses à boycotter la cérémonie d’inauguration de l’ambassade américaine à Jérusalem à moins qu’ils n’accordent une légitimité à une décision illégale et à des politiques continues d’occupation, de colonisation et d’annexion de la part d’Israël », a indiqué Erekat.

Saeb Erekat, secrétaire général de l’Organisation de libération de la Palestine, s’entretient avec des journalistes lors d’une conférence de presse après sa rencontre avec des diplomates et des dignitaires étrangers, à Ramallah, en Cisjordanie, le 28 février 2018. (AFP / Abbas Momani

La décision du président américain Donald Trump de reconnaître Jérusalem comme capitale d’Israël et d’y relocaliser l’ambassade « est non seulement illégale mais contrecarre également la réalisation d’une paix juste et durable entre deux Etats souverains et démocratiques aux frontières de 1967, Israël et la Palestine, vivant côte à côte dans la paix et la sécurité », poursuit la déclaration d’Erekat.

« Ceux qui assistent à la cérémonie enverront ainsi un message inquiétant, un message qu’ils encouragent les violations flagrantes du droit international et les droits inaliénables du peuple palestinien. »

Les Palestiniens ont catégoriquement rejeté la politique de Trump sur Jérusalem et ont effectivement évité tout contact avec les responsables américains depuis la décision.

L’événement du ministère des Affaires étrangères de dimanche marquera également l’ouverture de l’ambassade du Guatemala dans la ville la semaine prochaine où sera attendu le président guatémaltèque Jimmy Morales. Le Guatemala a annoncé quelques semaines après Trump qu’il déménagera son ambassade à Jérusalem, ce qui en fait le deuxième pays à franchir le pas.

Le Paraguay a confirmé mercredi qu’il transférera également son ambassade à Jérusalem, après que M. Nahshon a annoncé lundi que le président du Paraguay, Horacio Cartes, se rendra en Israël plus tard ce mois-ci pour l’inauguration.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...