Le Guatemala a entamé le transfert son ambassade à Jérusalem
Rechercher

Le Guatemala a entamé le transfert son ambassade à Jérusalem

Netanyahu dit qu'il est ému de voir le drapeau du pays au parc technologique Malha, dans la capitale, deux semaines avant l'inauguration officielle

Raphael Ahren est le correspondant diplomatique du Times of Israël

Le bureau encore inachevé de la nouvelle ambassade du Guatemala à Jérusalem, le 2 mai 2018 (Raphael Ahren / TOI)
Le bureau encore inachevé de la nouvelle ambassade du Guatemala à Jérusalem, le 2 mai 2018 (Raphael Ahren / TOI)

Le Guatemala a commencé mercredi à déplacer son ambassade de Tel Aviv à Jérusalem, transférant des meubles et d’autres équipements dans un bureau encore inachevé dans le parc technologique de Malha, dans la capitale.

Plus tôt cette semaine, le drapeau guatémaltèque a été hissé à l’extérieur du bâtiment.

« J’ai été ému de voir le drapeau du Guatemala à Jérusalem avant l’ouverture de l’ambassade guatémaltèque d’ici la fin du mois », a tweeté le Premier ministre Benjamin Netanyahu. « Chers amis, bienvenue dans notre capitale éternelle! »

Le président du pays d’Amérique centrale, Jimmy Morales, et la ministre des Affaires étrangères, Sandra Jovel, devraient assister à l’ouverture officielle de l’ambassade le 14 mai. Ils arriveront en Israël la veille pour assister à un événement festif au ministère des Affaires étrangères à Jérusalem pour célébrer les inaugurations des nouvelles ambassades guatémaltèque et américaine.

Des journalistes guatémaltèques prennent des photos du drapeau guatémaltèque devant la nouvelle ambassade du pays à Jérusalem, le 2 mai 2018 (Raphael Ahren / TOI)

Mercredi vers midi, un employé était occupé à peindre l’une des pièces alors que Carlos Meyer, le premier secrétaire de l’ambassade guatémaltèque, arrivait avec un assistant pour coordonner l’arrivée des chaises de bureau et d’autres meubles.

La nouvelle ambassade du Guatemala était auparavant dans les locaux d’une banque Leumi.

Meyer, l’un des deux diplomates guatémaltèques stationnés en Israël, a déjà emménagé dans un nouvel appartement dans le quartier Nahlaot de la capitale. L’ambassadrice, Sara Solís Castañeda, devrait se rendre à Jérusalem depuis sa résidence de Herzliya jusqu’à ce qu’elle trouve un nouveau logement dans la capitale.

À l’extérieur du bâtiment, quatre journalistes du Guatemala étaient occupés à prendre des photos du drapeau de leur pays.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu rencontre le président guatémaltèque Jimmy Morales à Washington le 4 mars 2018. (Haim Zach / GPO)

Israël a célébré le hissage du drapeau plus tôt cette semaine à travers divers canaux de médias sociaux, mais a négligé de signaler qu’il flottait à côté du drapeaux américain mais aussi des drapeaux d’autres pays – Grande-Bretagne, Autriche et Danemark – peu susceptibles de transférer leurs ambassades à Jérusalem dans un proche avenir.

Le mois dernier, Netanyahu a promis que les dix premiers pays qui relocaliseraient leurs ambassades à Jérusalem recevront un « traitement préférentiel ».

« Nous allons vous aider! », a-t-il promis lors d’un discours adressé aux diplomates étrangers à la Résidence du Président.

Cependant, les diplomates guatémaltèques se seraient plaints de recevoir moins d’aide qu’ils ne l’avaient espéré.

L’ambassade du Guatemala n’a pas répondu à plusieurs demandes de commentaires. Le ministère des Affaires étrangères a également refusé de dire s’il avait fourni une assistance au Guatemala dans le processus de réinstallation.

Un porte-parole de la municipalité de Jérusalem a déclaré au Times of Israël que « la municipalité de Jérusalem a fourni une assistance et des conseils à la demande de la mission étrangère guatémaltèque tout au long du processus, qui s’est déroulé sans heurts et avec efficacité ».

« La municipalité est prête à aider tout pays qui choisit de se tenir du côté de la vérité et de réinstaller son ambassade dans notre capitale éternelle, Jérusalem. »

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...