Rechercher

Les soldats blessés en Cisjordanie ont déjoué des attaques imminentes – Kohavi

L'hôpital a rapporté que l'état des soldats gravement blessés était en voie d'amélioration

Le chef d'état-major de Tsahal, Aviv Kohavi, au Rambam Health Care Campus de Haïfa, le 27 septembre 2021. (Crédit : capture d'écran vidéo)
Le chef d'état-major de Tsahal, Aviv Kohavi, au Rambam Health Care Campus de Haïfa, le 27 septembre 2021. (Crédit : capture d'écran vidéo)

Le chef d’état-major Aviv Kohavi a rendu visite lundi à deux soldats grièvement blessés dans une fusillade alors qu’ils tentaient d’arrêter des membres d’un groupe terroriste dans le nord de la Cisjordanie dimanche.

Les membres de l’unité antiterroriste Duvdevan, le capitaine « Daled » et le sergent de première classe « Yud », identifiés uniquement par l’initiale de leur prénom en hébreu, ont été transportés par hélicoptère au centre Rambam de Haïfa pour y être soignés tôt dimanche matin.

« Vos fils sont des guerriers, comme l’est leur caractère. Ils ont participé à l’opération en faisant preuve d’un grand courage et d’intrépidité », a déclaré M. Kohavi à leurs proches, selon un communiqué de l’armée.

Cinq suspects palestiniens ont été tués lors de ces raids, qui visaient des membres présumés d’une cellule du Hamas en Cisjordanie, empêchant ainsi une attaque terroriste majeure, selon des responsables.

« Il est important que vous sachiez que, si nous n’avions pas arrêté ce réseau, issu de l’organisation terroriste du Hamas, ils auraient atteint un stade opérationnel avancé et auraient mené des attaques dans des villes israéliennes », a déclaré le chef de Tsahal.

« Vos fils ont empêché ces attaques », a-t-il ajouté.

Le ministre de la Défense Benny Gantz a également rendu visite aux soldats blessés et à leurs proches lundi.

Le ministre de la Défense Benny Gantz rend visite à l’un des soldats blessés lors d’un raid en Cisjordanie contre une cellule du Hamas, au centre Rambam de Haïfa, le 27 septembre 2021. (Autorisation)

Tsahal enquête sur les circonstances dans lesquelles les deux soldats ont été gravement blessés et pensent de plus en plus qu’ils ont été touchés par un tir ami après qu’un tireur palestinien a ouvert le feu sur eux à Burqin près de Jénine.

Les responsables militaires auraient envisagé de féliciter l’ambulancier qui a utilisé un traitement de sauvetage peu commun sur les soldats après la fusillade.

Le jeune homme de 21 ans a décidé de ne pas réanimer le sergent blessé, contrairement aux directives de l’armée, a déclaré un officier médical supérieur au site d’information Ynet. « La réanimation aurait entraîné une forte pression sur les poumons et aurait aggravé son état », aurait déclaré l’officier anonyme.

L’officier supérieur a déclaré que le traitement du secouriste représentait une « décision phare dramatique », et que, sans lui, « nous aurions été en route pour des funérailles ».

L’hôpital a déclaré lundi matin que l’état des deux soldats s’était amélioré. L’un a commencé à communiquer avec son entourage et devait être débranché de respiration artificielle plus tard dans la journée.

L’autre devait subir d’autres opérations chirurgicales lundi. Tous deux se trouvent néanmoins toujours dans un état grave.

Des pneus en feu bloquent l’entrée du village palestinien de Burqin, à l’ouest de Jénine, en Cisjordanie, après des échanges de coups de feu lors d’un raid d’arrestation mené par Tsahal, le 26 septembre 2021. (Crédit : Jaafar Ashtiyeh/AFP)

Selon Tsahal, au moins sept membres présumés de la cellule du Hamas ont été arrêtés lors de raids d’arrestation dans la nuit de samedi à dimanche, et au moins cinq autres terroristes présumés ont été tués après avoir ouvert le feu sur les troupes militaires. Cinq armes à feu ont également été saisies lors de ces raids, ainsi que de grandes quantités de munitions. Plusieurs autres membres du groupe avaient été arrêtés les nuits précédentes.

Le Premier ministre Naftali Bennett a confirmé que la cellule du Hamas prévoyait de mener des attaques terroristes de manière imminente.

« Tsahal a agi ce soir en Judée-Samarie contre des terroristes du Hamas qui s’apprêtaient à mener des attaques terroristes dans un avenir immédiat », a déclaré M. Bennett dans un communiqué, alors qu’il était en route vers New York pour s’exprimer devant l’Assemblée générale des Nations unies, utilisant le terme biblique pour désigner la Cisjordanie.

L’armée pense également que certains membres de la cellule du Hamas sont toujours en liberté. Au total, une vingtaine de membres présumés de la cellule ont été arrêtés ces derniers jours, selon l’armée.

Judah Ari Gross a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...