Rechercher

Les troupes israéliennes visées par des tirs du Jihad islamique en Cisjordanie

La branche locale du Jihad islamique palestinien revendique l'attaque et publie une vidéo de ses membres tirant sur des soldats dans la région

Emanuel Fabian est le correspondant militaire du Times of Israël.

Des troupes israéliennes opèrent en Cisjordanie, le 19 septembre 2022. (Crédit : armée israélienne)
Des troupes israéliennes opèrent en Cisjordanie, le 19 septembre 2022. (Crédit : armée israélienne)

Les troupes israéliennes opérant dans le nord de la Cisjordanie ont essuyé mardi soir des tirs de la part d’hommes armés palestiniens, a déclaré l’armée.

Selon l’armée israélienne, les troupes menaient une « activité de routine » près de la ville palestinienne de Asira ash-Shamaliya, lorsque des hommes armés palestiniens ont ouvert le feu depuis un véhicule qui passait.

Aucun soldat n’a été blessé et l’armée a déclaré que les troupes ont riposté aux hommes armés qui se sont enfuis.

Une branche locale du Jihad islamique palestinien a déclaré que ses membres avaient ouvert le feu sur les troupes israéliennes près du village voisin de Jaba, à environ 12 kilomètres au nord-ouest d’Asira ash-Shamaliya.

L’aile du Jihad islamique à Jénine a publié une vidéo montrant prétendument le moment de la fusillade.

L’armée a déclaré qu’elles n’étaient pas au courant d’un autre incident de tir près de Jaba, indiquant que la revendication du Jihad islamique faisait référence au même événement près d’Asira ash-Shamaliya.

Cette fusillade s’inscrit dans un contexte de recrudescence des attaques et de la violence en Cisjordanie, en particulier dans le nord du pays.

Ces derniers mois, des hommes armés palestiniens ont pris pour cible des postes militaires, des troupes opérant le long de la barrière de sécurité de Cisjordanie, des implantations israéliennes et des civils sur les routes.

Tôt dimanche matin, un tireur palestinien a été tué lors d’un affrontement avec les forces israéliennes près de Naplouse.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...