Liberman : Le gouvernement après les élections de mars est « une affaire réglée »
Rechercher

Liberman : Le gouvernement après les élections de mars est « une affaire réglée »

Le chef d'Yisrael Beytenu a déclaré qu'il n'y aura pas de quatrième élection après le vote de mars

Le président d'Yisrael Beytenu, Avigdor Liberman, lors d'une conférence de presse à la Knesset, le 11 décembre 2019. (Yonatan Sindel/Flash90)
Le président d'Yisrael Beytenu, Avigdor Liberman, lors d'une conférence de presse à la Knesset, le 11 décembre 2019. (Yonatan Sindel/Flash90)

Le dirigeant d’Yisrael Beytenu, Avigdor Liberman, a affirmé jeudi que la formation d’un gouvernement suite aux élections de mars, après deux tours de scrutin nationaux en 2019 qui n’ont pas permis de former une coalition, est « pratiquement une affaire réglée ».

« Je ne veux pas entrer dans les détails, mais… il n’y aura pas de quatrième élection », a-t-il confié au site d’information Ynet. « Je veux une coalition de tous les partis sionistes ».

Lorsqu’on lui a demandé s’il voulait parler d’une autre tentative de former un gouvernement d’unité, M. Liberman a répondu : « Pas d’unité, je dis tous les partis sionistes. »

Liberman avait également affirmé avant les élections de septembre qu’il n’y aurait pas de troisième élection – une affirmation qui s’est avérée fausse.

Le chef d’Yisrael Beytenu a dit aussi croire que l’ancienne-nouvelle alliance Yamina des partis de droite ne franchira pas le seuil électoral pour entrer à la Knesset, citant les luttes intestines et les calomnies qui, selon lui, feront fuir les électeurs.

Il a attaqué ses dirigeants Bezalel Smotrich et Rafi Peretz qui « veulent nous ramener à l’époque de la loi biblique du roi David et du roi Saül ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...