Ligue arabe : le gel américain « vise à liquider la question des réfugiés »
Rechercher

Ligue arabe : le gel américain « vise à liquider la question des réfugiés »

Selon le secrétaire général de la Ligue arabe, le blocage du financement américain ne peut être dissocié de la position du président américain sur Jérusalem

Ahmed Aboul Gheit, dirigeant de la Ligue arabe, en avril 2017. (Crédit : capture d'écran YouTube)
Ahmed Aboul Gheit, dirigeant de la Ligue arabe, en avril 2017. (Crédit : capture d'écran YouTube)

Le gel partiel des fonds américains à l’agence de l’ONU pour les réfugiés palestiniens « vise à liquider la question de (ces) réfugiés », a jugé mercredi le secrétaire général de la Ligue arabe, Ahmed Aboul Gheit.

Le département d’Etat américain a annoncé mardi retenir jusqu’à nouvel ordre le versement de 65 millions de dollars à l’UNRWA, l’agence de l’ONU pour les réfugiés palestiniens, sur les 125 millions de contribution volontaire de Washington prévus à l’agence.

« Cette décision touche l’éducation et la santé des Palestiniens et vise à liquider la question des réfugiés », a déclaré M. Aboul Gheit lors d’une conférence sur Jérusalem organisée par Al Azhar, la grande institution de l’islam sunnite basée au Caire.

Selon M. Aboul Gheit, le blocage du financement américain ne peut être séparé de la position du président américain Donald Trump qui a reconnu le mois dernier Jérusalem comme capitale d’Israël.

Cette annonce avait été dénoncée par les Palestiniens, et par une grande majorité de la communauté internationale lors d’un vote de l’assemblée générale de l’ONU.

Présent à la conférence de mercredi, le président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas n’a pas évoqué la question de l’UNRWA.

Il a toutefois de nouveau martelé son refus de traiter avec l’administration Trump comme un médiateur entre les Palestiniens et Israël, en raison de la position américaine sur Jérusalem.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...