Israël en guerre - Jour 196

Rechercher
Les victimes du 7 octobre

Lior Waïtzman, 32 ans : Père et ingénieur son Netflix qui s’entraînait pour Ironman

Assassiné par des terroristes du Hamas alors qu'il faisait du vélo à proximité de Sderot le 7 octobre 2023

Lior Waïtzman, assassiné par des terroristes du Hamas alors qu'il faisait du vélo près de Sderot le 7 octobre 2023.  (Crédit : Facebook)
Lior Waïtzman, assassiné par des terroristes du Hamas alors qu'il faisait du vélo près de Sderot le 7 octobre 2023. (Crédit : Facebook)

Lior Waïtzman, 32 ans, originaire de Sderot, a été tué par des terroristes palestiniens du Hamas alors qu’il faisait du vélo tôt le matin du 7 octobre.

Il a appelé son épouse ce matin-là pour lui dire qu’on lui avait tiré dessus, mais personne n’a réussi à le joindre à temps et son corps a été retrouvé le lendemain. Il a été enterré le 9 octobre à Sderot.

Il laisse dans le deuil sa femme, Limor, et leur fils Kfir, âgé de 4 ans, ainsi que ses parents, Tamar et Baruch, et ses quatre frères et sœurs aînés, Ronen, Emmy, Daniela et Irit.

Lior, qui était ingénieur du son, était titulaire d’une licence en son et en arts cinématographiques du Sapir College de Sderot. Il avait travaillé sur des séries telles que « Fauda », « Tehran », « Unorthodox » et « La Belle de Jérusalem », entre autres.

Il a également travaillé sur « Bros« , une comédie en hébreu qui devait être diffusée sur Netflix en novembre et qui a été retardée en raison de la guerre.

Ted Sarandos, PDG de Netflix, a rendu hommage à Lior lors d’un événement organisé par Bloomberg quelques jours après son assassinat : « L’une des victimes de cet attentat terroriste, Lior Waïtzman, travaillait sur notre première série originale Netflix, intitulée ‘Bros’ (…) Nous sommes de tout cœur avec Lior et sa famille », a déclaré Sarandos.

Le 7 octobre, Lior s’entraînait à vélo en vue d’une compétition de demi-Ironman à laquelle il prévoyait de participer quelques semaines plus tard.

Le co-créateur de « Tehran », Daniel Syrkin, a déclaré à Deadline que « Lior n’avait que 32 ans et était un homme profondément gentil (…) C’était un jour normal et il est sorti sur son vélo en souriant. C’était une belle personne ».

Lors de la pose de sa pierre tombale, un mois après sa mort, son fils de 4 ans, Kfir, a grimpé sur la tombe pour pouvoir embrasser son père et le serrer dans ses bras une dernière fois. Les photos du chagrin de Kfir sont devenues virales en Israël, alors que la nation continuait à pleurer ses pertes.

La sœur de Lior, Daniela Peretz, l’a décrit sur Instagram comme « le sel de la Terre, talentueux et humble ».

« Tu es mort comme tu as vécu – déterminé, courageux et faisant ce que tu aimais le plus – du sport. Et tu as aimé, tu as aimé de la façon dont les gens ne savent même plus comment aimer. »

« Aux côtés de tous les amis et de la famille qui sont venus t’honorer aujourd’hui [lors de l’inauguration de sa pierre tombale], je vais crier d’une voix forte à quel point tu manques à tout le monde, à jamais », a-t-elle écrit. « Tu manques à tout le monde ici. »

Son épouse, Limor, a raconté à la Douzième chaîne qu’ils s’étaient rencontrés il y a plus de dix ans et qu’ils s’étaient mariés en 2015 : « Dès l’obtention de son diplôme au Sapir College, il a commencé à travailler dans l’industrie, c’était une fusée dans tout ce qu’il faisait. Ces trois dernières années, il s’est entraîné à la course de fond et a participé à des semi-marathons et des marathons. Une fois terminé, il a décidé qu’il voulait un changement et a commencé à s’entraîner au triathlon. »

Le 7 octobre, lorsque les tirs de roquettes ont débuté, Limor a envoyé un SMS à Lior pour lui demander de rester en sécurité et de trouver un endroit où se cacher. Il lui a envoyé une dernière photo de lui, allongé sur le sol, la tête sur les mains, à côté de son vélo, « avec une sorte de demi-sourire », a-t-elle dit. Lorsqu’il l’a appelée pour lui dire qu’on lui avait tiré dessus, elle est sortie pour essayer de le retrouver, mais des terroristes lui ont tiré dessus et elle a dû rebrousser chemin.

Après avoir appris qu’il avait été tué, Limor a déclaré que leur petite famille était anéantie : « Le lien entre [Lior et Kfir] était incroyable, il y avait tellement de rires et de jeux, il lui apprenait à faire du vélo et nous l’avions inscrit à un cours de natation parce qu’il voulait être ‘comme papa’. »

« Kfir pose beaucoup de questions », a-t-elle ajouté. « Je lui ai expliqué que de mauvaises personnes avaient tué papa et qu’il avait vraiment voulu retrouver Kfir mais qu’il n’avait pas pu, et maintenant il n’y a que maman et Kfir. »

Pour lire d’autres hommages sur les victimes des massacres du Hamas du 7/10/2023 et de la guerre qui s’en est suivie, cliquez ici.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.