Israël en guerre - Jour 150

Rechercher

L’Iran soupçonné d’avoir fomenté des attentats contre des juifs de Suède

Le couple, mandaté par les Gardiens de la Révolution islamique, avait identifié trois juifs suédois dont le président du Conseil officiel des communautés juives de Suède, adresse et photos à l'appui

Drapeau du royaume de Suède (Crédit : domaine public/Wikimedia communs)
Drapeau du royaume de Suède (Crédit : domaine public/Wikimedia communs)

Un couple d’Iraniens travaillant pour les services de renseignement du régime islamique et expulsés en 2022 vers leur pays d’origine a planifié l’assassinat de personnes juives en Suède, révèle mardi la radio publique suédoise.

L’homme et la femme en question, Mahdi Ramezani et Fereshteh Sanaeifarid, ont été arrêtés en avril 2021 dans la banlieue de Stockholm, soupçonnés d’association de malfaiteurs en vue de commettre un crime terroriste, selon cette même source.

Le couple, qui avait obtenu l’asile en 2017 en se faisant passer pour afghan, a été expulsé de Suède en 2022 vers l’Iran car il représentait une menace pour la sécurité nationale, montre une enquête menée par Sveriges Radio.

« Nous sommes convaincus qu’ils étaient ici en mission pour le compte de l’Iran. Ils étaient considérés ici en Suède comme une très grave menace pour la sécurité. C’est la raison pour laquelle ils ont été expulsés », a déclaré Hans Ihrman, procureur en charge de l’affaire lorsque le couple a été arrêté, auprès de Sveriges Radio.

Aucune information officielle n’a été communiquée sur ces deux personnes mais Sveriges Radio dévoile que le couple avait été chargé par les Gardiens de la Révolution islamique, armée idéologique de l’Iran, de fomenter des attentats en Suède contre des cibles juives.

Ces agents présumés auraient, lors de leur séjour dans le pays scandinave, identifié trois juifs suédois dont Aron Verständig, président du Conseil officiel des communautés juives de Suède, adresse et photos à l’appui.

« J’étais inquiet. En tant que parent de jeunes enfants, vous avez (…) une grande responsabilité en ce qui concerne (leur) sécurité », a-t-il réagi auprès de SR.

M. Verständig avait été notifié par les services de renseignement intérieurs qu’il était une cible, en 2021, relèvent la radio suédoise et le tabloïd Aftonbladet.

« Il y a eu une cartographie. Il y a eu des contacts avec l’Iran. C’est sur la manière exacte dont les cibles devaient être attaquées que nous n’avons pas réussi à obtenir les preuves nécessaires qui auraient été une condition préalable aux poursuites », a expliqué M. Ihrman à SR.

Les deux Iraniens nient les accusations, selon la radio.

Iran et Israël se livrent depuis des années une guerre larvée.

Israël accuse l’Iran – qui dément – de vouloir acquérir la bombe atomique et dit chercher par tous les moyens à l’en empêcher. Israël veut aussi contrer l’influence de l’Iran au Moyen-Orient.

Téhéran l’accuse en retour d’être à l’origine d’une série de sabotages et d’assassinats visant son programme nucléaire.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.