L’Israélienne qui était tombée d’un avion à Budapest rentrée en Israël
Rechercher

L’Israélienne qui était tombée d’un avion à Budapest rentrée en Israël

Dikla Abitbul, 38 ans, mère de deux enfants, gravement blessée après avoir fait une chute sur le tarmac, a été transférée à l'hôpital Beilinson pour y poursuivre son traitement

La mère israélienne de deux enfants, âgée de 38 ans, qui a été grièvement blessée à la fin du mois dernier après être tombée d’une porte d’avion sur le tarmac de l’aéroport international de Budapest, a été rapatriée en Israël pour y être soignée.

Dikla Abitbul est tombée lorsque l’avion qui se dirigeait vers la piste de décollage à l’aéroport international Ferenc Liszt en Hongrie s’est rempli de fumée et que les passagers ont paniqué et ont tenté de s’échapper.

La fumée provenait d’un remorqueur d’aéroport et a été aspirée dans l’avion par le système de climatisation. Bien que le pilote ait annoncé à plusieurs reprises aux passagers que la fumée provenait de l’extérieur et qu’il n’y avait aucun danger, les personnes à bord ont apparemment quitté leur siège et se sont précipitées vers les portes de la cabine.

Dans l’agitation, l’équipage de cabine a ouvert les portes pour déployer les glissières de secours permettant aux passagers de quitter l’avion. Abitbul, 38 ans, de la ville centrale de Lod, est apparemment tombé de l’avion avant l’ouverture du tobogan.

Elle a subi des blessures à la tête ainsi que des côtes et des bras cassés, selon sa mère, Riki Sapirin, qui s’exprimait sur le site Web Ynet en hébreu depuis Budapest, où elle avait rejoint sa fille.

Abitbul a été transférée à l’hôpital Beilinson de Petah Tikva, près de Tel Aviv, mercredi. Elle est toujours dans un état grave mais stable, selon les rapports israéliens.

Un chirurgien et un médecin-chef de l’hôpital Beilinson se sont rendus à Budapest pour l’aider dans le cadre de ses soins, a rapporté Ynet.

L’avion en question, un Boeing 737, a été loué par la compagnie israélienne auprès d’une compagnie aérienne tchèque à bas coûts pour remplacer un avion qui n’était pas en mesure de voler la veille.

Abitbul était en vacances de cinq jours en Hongrie, organisées par son employeur.

Posted by ‎דקלה אביטבול‎ on Thursday, 27 April 2017

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...