Lituanie : Des chaises avec des faux billets placés sur un ancien cimetière juif
Rechercher

Lituanie : Des chaises avec des faux billets placés sur un ancien cimetière juif

Manifestation organisée par les patrons du tourisme pour souligner les pertes d'argent dues aux retards liés aux protestations des groupes juifs contre les projets de construction

Des chaises avec de faux billets de banque à côté du Palais des concerts et des sports de Vilnius, en Lituanie, le 1er mai 2020. (Avec l'aimable autorisation des organisateurs de l'exposition, via JTA)
Des chaises avec de faux billets de banque à côté du Palais des concerts et des sports de Vilnius, en Lituanie, le 1er mai 2020. (Avec l'aimable autorisation des organisateurs de l'exposition, via JTA)

JTA – Des centaines de chaises avec de faux billets ont été placées sur ce qui était un ancien cimetière juif en Lituanie pour protester contre les retards dans les projets de construction d’un centre de conférence sur le terrain.

L’exposition, organisée vendredi par les patrons du tourisme au Palais des Concerts et des Sports de Vilnius en ruine, visait, selon le site d’information Lrytas, à souligner les pertes d’argent dues aux retards, qui sont liés aux protestations d’organisations juives contre le projet de construction.

« Nous attendons depuis de nombreuses années que le centre de congrès soit situé à cet endroit, mais avec la crise, cela devient critique pour notre secteur », a déclaré Evalda Šiškauskienė, le président de l’Association lituanienne des hôtels et restaurants, ou NTVA, à propos de l’exposition.

Defending History, une organisation et un site d’information qui a été à la pointe des efforts pour bloquer le plan de construction, a condamné cette manifestation.

« Ce spectacle grotesque et sans honte de l’argent sur les tombes en dit long », a écrit le groupe dans un communiqué.

Le plan consiste à construire un centre de 25 millions de dollars au-dessus de l’ancien cimetière de Snipiskes, que les Soviétiques ont détruit il y a des décennies pour construire un centre sportif. De nombreux sages juifs sont enterrés dans la région. Les experts ne s’entendent pas sur la question de savoir si les fondations du centre prévu seraient posées sur des restes humains.

La loi juive traditionnelle interdit généralement de déplacer des restes humains.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...