Israël en guerre - Jour 258

Rechercher
En direct

Benny Gantz : Le Hamas a perdu le contrôle d’une grande partie de la bande de Gaza

Les armées britannique et américaine ont repoussé « la plus importante attaque » des Houthis à ce jour * Tsahal mène de nouvelles frappes contre des cibles du Hebollah au Liban

  • Des partisans pro-palestiniens applaudissant après une réunion du conseil des superviseurs de San Francisco, le 9 janvier 2024. (Crédit : Jeff Chiu/AP)
    Des partisans pro-palestiniens applaudissant après une réunion du conseil des superviseurs de San Francisco, le 9 janvier 2024. (Crédit : Jeff Chiu/AP)
  • Des hommes vérifiant la maison d'Ayman Nofal, ou "Abu Ahmad", membre du conseil armé général du Hamas et chef du Commandement central dans les Brigades Al-Qassam, après que lui et les membres de sa famille ont été tués la veille dans une frappe israélienne, à Rafah, dans le sud de la bande de Gaza, le 10 janvier 2024. (Crédit : AFP)
    Des hommes vérifiant la maison d'Ayman Nofal, ou "Abu Ahmad", membre du conseil armé général du Hamas et chef du Commandement central dans les Brigades Al-Qassam, après que lui et les membres de sa famille ont été tués la veille dans une frappe israélienne, à Rafah, dans le sud de la bande de Gaza, le 10 janvier 2024. (Crédit : AFP)
  • Des Palestiniens protestant lors d'une visite du secrétaire d'État américain Antony Blinken, à Ramallah, en Cisjordanie, le 10 janvier 2024. (Crédit : Marco Longari /AFP)
    Des Palestiniens protestant lors d'une visite du secrétaire d'État américain Antony Blinken, à Ramallah, en Cisjordanie, le 10 janvier 2024. (Crédit : Marco Longari /AFP)
  • Les familles et les partisans des otages israéliens détenus par le Hamas à Gaza tenant des pancartes et des photos de leurs proches lors d'une manifestation appelant à leur retour, à l'extérieur d'une réunion entre le secrétaire d'État américain Antony Blinken et le président israélien Isaac Herzog, à Tel Aviv, Israël, le 9 janvier 2024. (Crédit : Oded Balilty/AP Photo)
    Les familles et les partisans des otages israéliens détenus par le Hamas à Gaza tenant des pancartes et des photos de leurs proches lors d'une manifestation appelant à leur retour, à l'extérieur d'une réunion entre le secrétaire d'État américain Antony Blinken et le président israélien Isaac Herzog, à Tel Aviv, Israël, le 9 janvier 2024. (Crédit : Oded Balilty/AP Photo)
  • Le secrétaire d'Etat américain Antony Blinken rencontrant le président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas à Ramallah en Cisjordanie le 10 janvier 2024. (Crédit : Evelyn Hockstein/POOL/AFP)
    Le secrétaire d'Etat américain Antony Blinken rencontrant le président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas à Ramallah en Cisjordanie le 10 janvier 2024. (Crédit : Evelyn Hockstein/POOL/AFP)
  • Des soldats opérant dans la bande de Gaza, sur une photo non datée publiée le 10 janvier 2024. (Crédit : Armée israélienne)
    Des soldats opérant dans la bande de Gaza, sur une photo non datée publiée le 10 janvier 2024. (Crédit : Armée israélienne)

Les sirènes activées à Kissufim, près de la frontière avec Gaza

Les sirènes ont été activées à Kissufim, à proximité de la frontière avec Gaza, avertissant de tirs de roquette en provenance de l’enclave côtière.

Les communautés situées aux abords de la bande de Gaza ont été largement évacuées de leurs civils depuis que la guerre a commencé, le 7 octobre, par le massacre du Hamas qui a fait environ 1200 morts. 240 personnes ont aussi été kidnappées par les hommes armés et prises en otage à Gaza lors de ce shabbat noir.

Tsahal a localisé un tunnel au sud de Gaza où des otages ont été détenus – Hagari

Des soldats de l’armée israélienne opérant à Gaza, sur une image autorisée à la publication le 9 janvier 2024. (Crédit : Armée israélienne)
Des soldats de l’armée israélienne opérant à Gaza, sur une image autorisée à la publication le 9 janvier 2024. (Crédit : Armée israélienne)

Le porte-parole de l’armée israélienne, le contre-amiral Daniel Hagari, a déclaré que les troupes opérant dans la région de Khan Younès, dans le sud de la bande de Gaza, avaient localisé un tunnel où des otages avaient été retenus par le groupe terroriste palestinien du Hamas.

« Nous continuons à opérer avec détermination, en surface et sous terre, à Khan Younès. Les troupes ont repéré un tunnel dans lequel des otages vivaient sous terre dans des conditions difficiles », a indiqué Hagari.

Le contre-amiral n’a pas fourni d’autres informations sur le tunnel.

Halevi aux soldats à Gaza : « Il n’y a aucune zone au Liban que vous ne puissiez démanteler »

Le chef d'état-major de l'armée israélienne, le lieutenant-général Herzi Halevi, s'adressant à des commandants dans le centre de la bande de Gaza, le 10 janvier 2024. (Crédit : Armée israélienne)
Le chef d'état-major de l'armée israélienne, le lieutenant-général Herzi Halevi, s'adressant à des commandants dans le centre de la bande de Gaza, le 10 janvier 2024. (Crédit : Armée israélienne)

Le chef d’état-major de l’armée israélienne, le lieutenant-général Herzi Halevi, s’adressant aux troupes de la bande de Gaza, a déclaré que leurs actions prouvaient que Tsahal pouvait combattre le groupe terroriste chiite libanais du Hezbollah au Liban en cas de besoin.

« Il n’y a pas un kilomètre carré dans la bande de Gaza que vous ne sachiez comment atteindre et démanteler », a affirmé le général Halevi lors d’une évaluation avec les commandants dans le centre de la bande de Gaza.

« Après ce que vous avez fait, il n’y a pas de village libanais, il n’y a pas de zone fortifiée au Liban dans laquelle vous ne puissiez pas pénétrer et démanteler. Nous vous placerons aux endroits appropriés et vous y ferez ce qui est nécessaire », a-t-il ajouté.

Commentant l’explosion accidentelle mortelle de lundi dans la région, qui a entraîné la mort de six réservistes du Corps du génie militaire, Halevi a souligné que l’armée devait tirer les leçons de ses erreurs.

« Nous faisons ici des choses que nous n’avons jamais faites auparavant », a-t-il précisé.

« Dès que quelque chose de grave se produit, et quelque chose de très grave nous est arrivé ici, nous avons perdu un certain nombre de personnes et nous avons eu des blessés. La seule chose qui nous reste, en tant que commandants, c’est d’apprendre, d’apprendre, d’apprendre. »

Dans un message envoyé depuis l’hôpital, l’acteur et réserviste Idan Amedi dit que « tout ira bien »

Le chanteur et acteur Idan Amedi, à droite avec le chef d'état-major de l’armée israélienne Herzi Halevi. (Crédit : Armée israélienne)
Le chanteur et acteur Idan Amedi, à droite avec le chef d'état-major de l’armée israélienne Herzi Halevi. (Crédit : Armée israélienne)

Dans un message envoyé depuis l’hôpital après avoir été blessé en combattant à Gaza, l’acteur, chanteur et réserviste de Tsahal Idan Amedi a affirmé que tout ira bien.

Le député Chili Tropper a déclaré qu’il avait rendu visite à Amedi aujourd’hui et qu’il avait reçu deux messages à partager avec le public : le premier, a indiqué Trooper, est « d’adresser des remerciements à tous ceux qui se sont montrés concernés et qui ont envoyé de l’amour ». Le second, a ajouté Tropper sur les réseaux sociaux, « selon les mots d’Amedi : ‘Oubliez-moi, tout ira bien.’ Ce qui est important, c’est que nous restions forts, ensemble ».

Tsahal a terminé ses opérations à Khuzaa, à proximité de Khan Younès

Les troupes de l’armée israélienne de la 5e Brigade de réserve opérant à Khuzaa, dans le sud de Gaza, sur une photo non datée publiée le 10 janvier 2024. (Crédit : Armée israélienne)
Les troupes de l’armée israélienne de la 5e Brigade de réserve opérant à Khuzaa, dans le sud de Gaza, sur une photo non datée publiée le 10 janvier 2024. (Crédit : Armée israélienne)

L’armée israélienne a terminé ses opérations dans le sud de la bande de Gaza, à Khuzaa, à la périphérie de Khan Younès, où les troupes de la 5e Brigade de réserve ont tué de nombreux terroristes du Hamas et détruit l’infrastructure du groupe terroriste palestinien.

Selon Tsahal, la 5e Brigade a démoli des centaines de sites du Hamas à Khuzaa, notamment des sites de tirs de roquettes, des postes d’observation, des caches d’armes, une quarantaine d’ouvertures de tunnels et d’importants réseaux souterrains.

L’armée a précisé qu’une grande partie de l’infrastructure du Hamas à Khuzaa était dissimulée à l’intérieur d’écoles et d’autres bâtiments publics.

Des dizaines de terroristes du Hamas ont été tués par les troupes de la 5e Brigade au cours des combats qui se sont déroulés à Khuzaa au cours des deux dernières semaines.

Fin décembre, Tsahal a lancé une incursion terrestre à Khuzaa, dans le cadre de l’Opération « Oz et Nir » (« Puissance et Sillon »), en référence au kibboutz Nir Oz qui a été attaqué par le Hamas le 7 octobre, lorsque des dizaines d’Israéliens ont été tués et pris en otage.

Tsahal frappe le centre de commandement du Hezbollah au sud-Liban ; des roquettes visent Israël

Des volutes de fumée se dégageant après une frappe aérienne israélienne sur le village de Kfar Kila, au sud du Liban, près de la frontière avec Israël, le 9 janvier 2024. (Crédit : Rabih Daher/AFP)
Des volutes de fumée se dégageant après une frappe aérienne israélienne sur le village de Kfar Kila, au sud du Liban, près de la frontière avec Israël, le 9 janvier 2024. (Crédit : Rabih Daher/AFP)

L’armée israélienne a déclaré que des avions de combat avaient frappé un centre de commandement du groupe terroriste chiite libanais du Hezbollah et une position de lancement de roquettes dans le sud du Liban.

Il y a peu, trois roquettes ont été tirées depuis le Liban sur la région d’Arab al-Aramshe, déclenchant les sirènes dans la ville.

Tsahal indique que les trois projectiles ont atterri dans des zones ouvertes et que les troupes frappent le site de lancement.

Le COGAT s’efforce d’augmenter l’aide à Gaza et affirme qu’il n’y a pas de pénurie alimentaire

L’unité de l’armée israélienne qui supervise le transport de l’aide humanitaire vers Gaza affirme qu’elle travaille à augmenter le nombre de camions qui passent par le poste-frontière de Kerem Shalom, qui a rouvert le mois dernier.

« Les camions qui passent les contrôles de sécurité ici sont déchargés du côté gazaoui. L’aide est ensuite acheminée par des organisations internationales et livrée à la population de Gaza », explique le colonel Moshe Tetro, chef du COGAT (Coordinateur des activités gouvernementales dans les Territoires palestiniens) à Gaza, lors d’une conférence de presse organisée sur place.

« Avant la guerre, 70 camions transportant de la nourriture entraient en moyenne chaque jour dans la bande de Gaza. La semaine dernière, la moyenne était de 110 camions. »

Contrairement aux rapports de l’ONU qui font état d’une famine généralisée dans la bande de Gaza, Tetro maintient « qu’il n’y a pas de pénurie alimentaire à Gaza ».

« En termes de nourriture, les réserves de Gaza sont suffisantes pour le court terme », affirme-t-il.

« Toutefois, si des organisations souhaitent apporter plus de nourriture, nous sommes heureux de le faire – au sud et au nord. »

Tetro nie l’existence de goulets d’étranglement du côté israélien qui empêcheraient l’aide d’atteindre l’enclave, affirmant que « le problème se situe au niveau des organisations internationales qui traitent et reçoivent l’aide ».

Avant la réouverture de Kerem Shalom, les camions transportant l’aide humanitaire étaient inspectés par les autorités israéliennes au point de passage de Nitzana, entre Israël et l’Égypte. Sous la pression des États-Unis, qui souhaitaient réduire les retards dans l’acheminement des denrées alimentaires, de l’eau et des fournitures médicales, le cabinet de sécurité a approuvé l’ouverture de Kerem Shalom à la mi-décembre, d’abord uniquement pour le contrôle de l’aide, puis pour son entrée dans la bande de Gaza.

Raid de Tsahal sur la luxueuse maison de vacances d’un chef-adjoint du Hamas à Gaza

Une piscine dans la maison de Marwan Issa, le chef adjoint de l'aile armée du Hamas, à al-Bureij, dans la bande de Gaza, sur une photo diffusée le 10 janvier 2024. (Crédit : Armée israélienne)
Une piscine dans la maison de Marwan Issa, le chef adjoint de l'aile armée du Hamas, à al-Bureij, dans la bande de Gaza, sur une photo diffusée le 10 janvier 2024. (Crédit : Armée israélienne)

Le lieutenant-colonel Avichay Adraee, porte-parole en langue arabe de l’armée israélienne, déclare que Tsahal a perquisitionné une luxueuse maison appartenant au chef adjoint de l’aile armée du groupe terroriste palestinien du Hamas, dans le centre de la bande de Gaza.

La maison de vacances de Marwan Issa à al-Bureij, dans la bande de Gaza, dispose d’une piscine, d’un grand jardin et de mobilier coûteux, indique Adraee sur X, en joignant des images de la résidence.

« C’est une nouvelle preuve de la déconnexion totale entre les dirigeants du Hamas, y compris les chefs de l’aile armée, qui mènent une vie de luxe et jouissent d’une grande richesse, et une grande partie de la population de Gaza qui lance des appels de détresse pour obtenir des dons et de l’aide internationale », souligne-t-il.

« Les dirigeants du Hamas sont au paradis et les habitants de Gaza sont en enfer », ajoute Adraee.

Benny Gantz : Le Hamas a perdu le contrôle d’une grande partie de la bande de Gaza

Le ministre Benny Gantz s'exprimant lors d'une conférence de presse, le 16 décembre 2023. (Crédit : Capture d'écran YouTube ; utilisée conformément à l'article 27a de la loi sur les droits d'auteur)
Le ministre Benny Gantz s'exprimant lors d'une conférence de presse, le 16 décembre 2023. (Crédit : Capture d'écran YouTube ; utilisée conformément à l'article 27a de la loi sur les droits d'auteur)

Le ministre Benny Gantz, membre du cabinet de guerre, affirme que le groupe terroriste palestinien du Hamas a déjà été mis hors de contrôle d’une grande partie de la bande de Gaza, et que le retour des otages est une priorité par rapport à tout autre objectif militaire.

« Les accomplissements de Tsahal ne cessent de croître », affirme Gantz lors d’une conférence de presse à Tel Aviv.

« Dans une grande partie de la bande de Gaza, le Hamas n’a effectivement plus le contrôle. »

Gantz souligne que « nous devons continuer ».

« Si nous nous arrêtons maintenant, le Hamas reprendra son contrôle. »

« Nous sommes en plein démantèlement de l’infrastructure du terrorisme », ajoute-t-il.

« Nous sommes déterminés et patients. Nos ennemis doivent savoir que notre détermination est infinie. »

Gantz affirme que « le plus important est le retour des otages ; il est prioritaire sur tous les éléments de combat ».

« Aux otages, si vous pouvez m’entendre, je veux que vous sachiez que nous faisons tout ce qui est en notre pouvoir pour vous ramener auprès de vos proches », assure-t-il.

« J’ai entendu toutes sortes de rumeurs sur des accords, mais il y a toujours du mouvement et de l’activité, et dès qu’il y aura quelque chose de prêt, nous vous tiendrons au courant », répond Gantz, interrogé sur l’imminence d’un accord entre le Qatar et l’Égypte.

Il indique également que son parti n’a pas encore décidé comment il votera le prochain amendement au budget, et que le gouvernement doit minimiser ses dépenses sur les fonds de la coalition – l’argent distribué dans le cadre de promesses politiques.

Tsahal mène de nouvelles frappes contre des cibles du Hebollah au Liban

L’armée israélienne affirme avoir mené des frappes aériennes sur des cibles du Hezbollah dans le sud du Liban ce matin et dans la nuit.

À Labbouneh un avion de combat a frappé un bâtiment militaire et d’autres infrastructures appartenant au groupe terroriste.

Plus tôt ce matin, Tsahal a déclaré avoir frappé un site du Hezbollah à Naqoura, à partir duquel des projectiles avaient été tirés auparavant sur Israël.

Dans la nuit, un avion de combat a frappé un complexe militaire du Hezbollah à Kfarchouba, selon l’armée israélienne.

Et hier, Tsahal affirme avoir frappé une position d’observation du Hezbollah à Khiam, au sud du Liban.

Le Hezbollah, quant à lui, a annoncé la mort d’un de ses membres, tué lors d’une récente frappe israélienne, portant à 159 le nombre de membres du groupe terroriste tués depuis le 8 octobre.

 

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.