Rechercher

Ben Gvir salué dans un marché de Sderot, mais pas par tous

Jacob Magid est le correspondant du Times of Israël aux États-Unis, basé à New York.

Itamar Ben Gvir fait campagne à Sderot le jour des élections, le 1er novembre 2022. (Crédit : Jacob Magid/Times of Israel)
Itamar Ben Gvir fait campagne à Sderot le jour des élections, le 1er novembre 2022. (Crédit : Jacob Magid/Times of Israel)

« Les gars, Ben Gvir arrive ! », a clamé un forain du marché de Sderot, alors que la nouvelle de l’arrivée imminente du législateur de HaTzionout HaDatit qui fait campagne dans le sud du pays, en ce jour d’élection, s’est répandue.

Apparemment préparé à cette visite, le marchand de légumes excité a sorti un haut-parleur et un microphone de dessous ses nectarines et a commencé à jouer le jingle de campagne du parti d’Itamar Ben Gvir.

Quelques minutes plus tard, le convoi du législateur d’extrême droite est arrivé et a été pris d’assaut par plusieurs dizaines de clients excités qui l’ont embrassé et pris des selfies avec lui.

« Nous sommes ici pour dire à nos ennemis qui est le maître de la maison ! », s’est écrié Ben Gvir en recevant le micro.

Interrogé pour savoir s’il sentait une différence entre cette élection et la précédente où HaTzionout HaDatit avait obtenu sept sièges, Ben Gvir a répondu : « On sent le niveau de soutien cette fois-ci. »

« Je ne sais pas comment ça va se terminer, mais on le sent vraiment », a-t-il ajouté.

« Avec 17 sièges », s’est écrié un vendeur de raisins, avant de s’entendre répondre « Si D.ieu le veut » par Ben Gvir.

De retour au micro alors qu’il défilait sur le marché, Ben Gvir a déclaré que « le moment est venu de ramener la sécurité dans le Néguev ».

Mais tout le monde ne s’est pas montré très enthousiaste.

« Et Sderot alors ? », a murmuré un vendeur, parmi ceux qui n’ont pas quitté leur étal pour acclamer Ben Gvir.

L’homme, qui s’est identifié seulement comme Eli, a déclaré qu’il votait pour le Likud. « Qu’est-ce que cet homme a à voir avec moi ? »

Le Likud a remporté 40 % des voix à Sderot, une ville pauvre située près de la frontière de Gaza, lors des dernières élections, soit près de quatre fois plus que tout autre parti.

Sans se laisser décourager, Ben Gvir a commencé à faire son numéro derrière l’un des étals de fruits, en criant : « Les gars ! Des tomates, des concombres, des pastèques et des ananas. Un gouvernement de droite à part entière ! »

« Prenez une photo de moi avec notre roi », a dit un acheteur, passant son téléphone à un voisin pour qu’il puisse prendre une photo avec le législateur qui vise à devenir le prochain ministre de la Sécurité intérieure.

C’est vous qui le dites...