Des démocrates critiquent une campagne de l’AIPAC concernant Ilhan Omar
Rechercher

Des démocrates critiquent une campagne de l’AIPAC concernant Ilhan Omar

Jacob Magid est le correspondant pour les questions liées aux implantations pour le Times of Israël

L'élue démocrate du Minnesota Ilhan Omar au comité du Budget de la Chambre des Représentants au Capitol Hill à Washington, le 12 mars 2019. (Susan Walsh/AP)
L'élue démocrate du Minnesota Ilhan Omar au comité du Budget de la Chambre des Représentants au Capitol Hill à Washington, le 12 mars 2019. (Susan Walsh/AP)

Des dirigeants démocrates ont réagi à une campagne publicitaire lancée par l’AIPAC visant la représentante Ilhan Omar, qui a fustigé l’opération Gardien des murs lancée par Israël à Gaza en réponse aux tirs de roquettes du groupe terroriste palestinien du Hamas.

La campagne pour une pétition en ligne montre une photo d’Ilhan Omar avec en toile de fond des tirs de roquettes du Hamas.

La présidente de la Chambre des représentants, Nancy Pelosi, a exprimé son désaccord « avec les commentaires de la députée Omar, mais il est très décevant de voir des campagnes profondément cyniques et incendiaires déformer ses propos. Comme nous respectons toujours le droit d’Israël à se défendre, il doit y avoir un effort sérieux de la part des deux parties au conflit pour mettre fin à la violence et respecter les droits des peuples israélien et palestinien ».

Steny Hoyer, D-Md., s’exprime à la conférence politique de l’AIPAC, au centre de Convention de Washington, le 5 mars 2018. (AP Photo/Jose Luis Magana)

Le leader de la majorité à la Chambre des représentants, Steny Hoyer, a déclaré ne pas être « d’accord avec les déclarations faites par les membres, mais les attaquer dans des campagnes ne fait pas avancer l’objectif d’accroître le soutien à Israël. L’AIPAC devrait défendre auprès du peuple américain non seulement le droit d’Israël à protéger la vie de ses citoyens, mais aussi la raison pour laquelle il a la responsabilité morale de le faire, ainsi que sa valeur en tant qu’allié et partenaire de notre sécurité nationale ».

C’est vous qui le dites...