Israël en guerre - Jour 145

Rechercher

Le petit-fils de Yaffa Adar dit qu’elle aurait voulu être à Tel Aviv mais que c’est « encore un peu tôt »

Des Israéliens participant à un rassemblement appelant à la libération des Israéliens retenus en otage à Gaza, à Tel Aviv, le 25 novembre 2023. (Crédit : Miriam Alster/Flash90)
Des Israéliens participant à un rassemblement appelant à la libération des Israéliens retenus en otage à Gaza, à Tel Aviv, le 25 novembre 2023. (Crédit : Miriam Alster/Flash90)

Alon Adar, petit-fils de Yaffa Adar, qui a été libéré de Gaza la nuit dernière, monte sur scène lors du rassemblement à Tel Aviv.

« Nous sommes heureux que ma savta [grand-mère] soit de retour, mais mon cousin Tamir est toujours là-bas », déclare Alon. « Le retour de Savta nous donne l’espoir que tous reviendront. Mais nous savons que nous devons continuer à nous battre contre cette folie, à venir sur la place et à raconter au monde l’histoire qui se cache derrière chaque photo. Nos familles ont besoin de vous. »

Alon raconte que sa grand-mère, âgée de 85 ans, voulait venir, mais que la famille a estimé que c’était un peu trop tôt pour l’instant.

« Elle nous regarde et est fière de moi et de nous tous. »

Roee Angrest, de Kiryat Bialik, élève de l’école primaire dont le frère aîné, le sergent Matan Angrest, est présumé être retenu en otage à Gaza, réclame sur scène la libération de son grand frère.

S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.