Les forces de sécurité de l’AP filmées en train de fermer des magasins à Hébron qui enfreignent les restrictions du virus
Rechercher
En direct

Ministère de la Santé : les Israéliens pourront voir leurs grands-parents demain

Le ministère de la Santé recommande l’ouverture des plages pour les surfeurs et les baigneurs et a indiqué que le gouvernement prendra une décision sur le sujet d’ici demain

La police patrouille sur la plage de Tel Aviv, s'assurant que les gens respectent les restrictions du gouvernement dans la lutte contre la propagation du coronavirus, le 22 avril 2020. (Miriam Alster / Flash90)
La police patrouille sur la plage de Tel Aviv, s'assurant que les gens respectent les restrictions du gouvernement dans la lutte contre la propagation du coronavirus, le 22 avril 2020. (Miriam Alster / Flash90)

Bennett appelle à l’annulation de la quarantaine obligatoire à l’hôtel pour les passagers arrivant de l’étranger

Dans sa conférence en direct sur Facebook, le ministre de la Défense Naftali Bennett a appelé à l’annulation de la politique imposant à toute personne arrivant de l’étranger de passer deux semaines à l’isolement dans un hôtel géré par l’Etat. Il a cité les coûts importants – 250 000 shekels par mois – et les effets psychologiques négatifs sur les passagers.

Ministère de la Santé : les Israéliens pourront voir leurs grands-parents demain

Le ministère de la Santé a transmis ses dernières recommandations en matière de stratégie de sortie de crise au Conseil national de sécurité, les ministres devant les voter plus tard dans la soirée.

Les recommandations comprennent la levée de l’interdiction faite aux Israéliens de rendre visite à leurs grands-parents à partir de demain, à condition que deux mètres soient maintenus entre les individus.

En outre, il recommande que les rassemblements de 19 personnes maximum soient autorisés à l’extérieur – à condition que les participants respectent une distance de deux mètres entre eux, à partir de demain.

Le ministère recommande également de permettre aux mariages d’accueillir jusqu’à 50 invités à partir du 17 mai.

Bennett annonce une fois de plus un accès handicapés au Tombeau des Patriarches

Le ministre de la Défense, Naftali Bennett, a déclaré avoir ordonné à son bureau de commencer la construction d’une entrée accessible aux handicapés pour accéder au Tombeau des Patriarches à Hébron, dans un communiqué qui annonce l’approbation finale du projet.

Le chef des ressources humaines de Tsahal interdit les danses de militaires

Moti Almoz, chef de la direction des ressources humaines de l’armée israélienne, a interdit les spectacles de danseurs militaires après avoir apparemment appris leur existence pour la première fois lorsqu’une vidéo les montrant derrière la célèbre chanteuse et nouvelle recrue Noa Kirel a été diffusée la semaine dernière, a rapporté la radio de l’armée.

Une résidente de 79 ans d’une maison de retraite succombe au COVID-19

L’hôpital Kaplan de Rehovot a annoncé qu’une patiente de 79 ans avait succombé au COVID-19.

La femme, qui souffrait de plusieurs maladies préexistantes, avait été branchée à un respirateur à son arrivée à l’hôpital en provenance d’une maison de retraite de Nes Ziona.

La vaccination de millions d’enfants menacée dans la région Mena (Unicef)

Des millions d’enfants au Moyen-Orient et en Afrique du Nord risquent de ne pas être vaccinés contre la polio et la rougeole en raison de la pandémie de Covid-19, qui a perturbé des campagnes de vaccination dans la région, a alerté dimanche l’Unicef.

L’Agence des Nations unies pour l’enfance (Unicef) a indiqué que la plupart des pays de la région poursuivaient leurs campagnes de vaccination routinières, avec des mesures strictes pour prévenir la propagation du nouveau coronavirus.

Mais certaines campagnes de vaccination ont été suspendues en raison de la mobilisation du personnel médical dans la lutte contre la maladie Covid-19, selon l’agence onusienne.

« Résultat, dix millions d’enfants âgés de moins de cinq ans, soit un enfant sur cinq, risquent de ne pas être vaccinés contre la polio », a indiqué l’Unicef dans un communiqué.

« Près de 4.5 millions d’enfants âgés de moins de 15 ans risquent de ne pas être vaccinés contre la rougeole », d’après la même source.

« Il est absolument crucial que chaque enfant soit immunisé contre les maladies mortelles comme la polio, la rougeole, la diphtérie et l’hépatite », a indiqué Ted Chaiban, directeur régional de l’Unicef.

D’après M. Chaiban, avec des mesures de précaution telles que le port de masque et de gants et la distanciation sociale, la vaccination reste « possible pour les enfants, même à l’heure de (la maladie) Covid-19 ».

L’Unicef et l’Organisation mondiale de la santé ont averti mi-avril qu’en raison de la réduction des campagnes de vaccination dans plusieurs pays engagés dans la lutte contre la pandémie de nouveau coronavirus, quelque 117 millions d’enfants à travers le monde risquaient de contracter la rougeole.

La police des frontières empêche un militant d’extrême droite d’organiser la circoncision de son fils dans un avant-poste illégal

Environ 150 policiers des frontières ont été déployés à l’avant-poste illégal de Kumi Ori situé autour de l’implantation d’Yitzhar.

Ils devaient empêcher un des résidents de la communauté illégale d’organiser la circoncision de son fils à sa maison, qui avait été rasée le mois dernier à cause de son illégalité.

La circoncision s’est tenue à proximité de l’entrée de Kumi Ori, selon des participants.

Le père du nouveau né est Neri Zarog, que les officiels israéliens de la sécurité ont identifié comme un « extrémiste ». Neri Zarog a cherché à s’en prendre violemment aux forces de sécurité et aux Palestiniens voisins.

Fin de la 1ère journée d’audience de la Haute Cour sur un gouvernement Netanyahu

La Cour suprême de justice a terminé son audience sur la question de savoir si un député mis en accusation, tel que le Premier ministre Benjamin Netanyahu, est légalement autorisé à former un nouveau gouvernement.

La Cour se réunira à nouveau demain pour entendre les autres recours concernant les aspects controversés de l’accord de coalition de trois ans négocié par Netanyahu et le président de Kakhol lavan, Benny Gantz.

Hayut: Sur quelle base interdirions-nous à un député de former le gouvernement ?

La juge en chef Esther Hayut a insisté auprès des requérants pour qu’ils fournissent une base à leur demande d’empêcher un législateur qui a été recommandé par la majorité de ses pairs de la Knesset de former le gouvernement.

« Montrez-nous quelque chose ! Une loi ! Un verdict ! De l’histoire de ce pays ! De […] ailleurs dans le monde ! Quelque chose ! Après tout, [vous nous demandez de créer] un précédent mondial ! Vous voulez que nous statuions sans fondement simplement en fonction de votre opinion personnelle ? » a insisté Hayut auprès des requérants anti-Netanyahu, tandis que le juge en chef adjoint Hanan Melcer, assis à côté d’elle, acquiesçait de la tête.

Bennett : Pour l’instant, nous ne prévoyons pas de rejoindre le gouvernement

Quant à savoir si son parti prévoit de rejoindre le gouvernement d’union, le président de Yamina, Naftali Bennett, a déclaré qu’il devra voir quelles sont les positions de la coalition concernant l’annexion et la réforme de la justice, « et pas seulement ce qu’ils en disent publiquement », avant de prendre sa décision.

« Pour l’instant, nous ne prévoyons pas du tout de rejoindre le gouvernement », a-t-il déclaré lors d’une conférence de presse sur Facebook Live

Les forces de sécurité de l’AP filmées en train de fermer des magasins à Hébron qui enfreignent les restrictions du virus

Les forces palestiniennes de sécurité ont été filmées à Hébron en train de fermer les magasins et d’arrêter les propriétaires pour avoir enfreint les restrictions imposées par l’Autorité palestinienne contre le COVID-19.

Les juges débattent avec les plaignants qui veulent empêcher Netanyahu d’être Premier ministre

Présentant le recours déposé par son Mouvement pour la qualité de gouvernement, Eliad Shraga a publié un communiqué à l’approche de l’audience de dimanche. Il a déclaré qu’il est « impensable qu’un homme [visé par une inculpation] aille le matin au tribunal pour siéger dans le box des accusés, puis qu’il se rende le soir au cabinet de sécurité pour nous envoyer, nous et nos enfants, à la guerre ».

Répondant à Shraga, le juge Solberg a déclaré « vous ignorez la volonté de deux millions d’électeurs », en référence aux votes obtenus par les partis qui ont recommandé Netanyahu pour être Premier ministre.

Shraga a expliqué que ses arguments sont basés sur « l’éthique et la loi », et non pas sur le nombre de votes qu’un candidat a pu obtenir ou sur le nombre d’élus qui le soutiennent.

— Raoul Wootliff

Bennett fustige le Likud pour avoir nommé des juges à la Cour suprême que le parti critique maintenant

Le président de Yamina Naftali Bennett a fustigé les élus du Likud qui ont critiqué la nature progressiste de la Cour suprême alors que leur parti est à l’origine des nominations de ces juges ces dix dernières années.

« J’entends de nombreuses plaintes de nos amis du Likud concernant la cour. Mais beaucoup de ceux qui siègent [à la cour] ont été nommés sous un gouvernement du Likud. D’un côté, vous vous plaignez ‘Qu’est-ce que c’est que cette Cour suprême ?’ Et de l’autre côté, c’est vous qui avez nommé [les juges] », a déclaré Bennett dans une conférence de presse en direct sur Facebook.

Un groupe de droite proteste contre la « dictature judiciaire »

Environ 100 manifestants du groupe de droite Im Tirtzu sont en train de manifester devant la Cour suprême alors que les juges examinent des recours visant à empêcher Benjamin Netanyahu de former un gouvernement en raison de ses inculpations.

Les manifestants accusent la Cour suprême d’abuser de son pouvoir en interférant de manière illégale dans la composition de l’exécutif. Ils ont scandé des slogans comme « Arrêtez de voler notre démocratie » et « Ce n’est pas l’Iran ».

« Les juges de la Cour suprême détournent la loi et l’utilisent comme un outil pour faire avancer leurs objectifs politiques », a déclaré le chef d’Im Tirtzu Matan Peleg

« Cette violation flagrante des principes de base de la démocratie met en danger l’avenir de l’Etat d’Israël. Le temps est venu pour que les juges mettent un terme à leur dictature judiciaire et se rendent compte que c’est une démocratie, pas l’Iran ».

Les ouvriers palestiniens de nouveau autorisés à entrer en Israël

Le ministère de la Défense a rouvert l’économie israélienne aux ouvriers palestiniens. Environ 14 500 ouvriers ont pu entrer en Israël depuis la Cisjordanie ce dimanche matin, sur un total de 39 000 permis accordés par les autorités israéliennes.

Les employés vont reprendre le travail après avoir interrompu leur activités pendant un mois, alors que l’économie en Cisjordanie et en Israël a été mise à l’arrêt afin d’endiguer la propagation du coronavirus. Les emplois concernent principalement le domaine de la construction, de l’agriculture et des usines industrielles.

La décision intervient après que des responsables israéliens et palestiniens sont parvenus à un accord. Israël devra ainsi fournir aux ouvriers des équipements de protection, notamment des masques et des gants.

« N’entravez pas la volonté du peuple » – Avocat du Likud à la Cour suprême

Des représentants s’exprimant en faveur du Premier ministre Benjamin Netanyahu ont déclaré à la Cour suprême qu’elle ne devait pas « intervenir dans le processus démocratique » pour s’opposer à la volonté du peuple.

Un avocat du parti du Likud a insisté sur le fait que « le processus entier » de sélection d’un Premier ministre, du choix des électeurs le jour du scrutin en passant par les recommandations des élus puis à la désignation par le président, « est un processus constitutionnel, non pas administratif. Il n’appartient pas à la cour d’intervenir dans le jugement constitutionnel du peuple et des membres de la Knesset ».

Avital Sompolinsky, la représentante du département juridique de la Knesset, a déclaré que la cour devrait « adopter le point de vue qu’elle ne peut s’immiscer dans ce processus sensible et profondément politisé uniquement dans les cas les plus extrêmes ».

« Cette décision est tellement politique et complexe, et touche à la relation entre la Knesset le gouvernement », a-t-elle dit.

Un rare requin-baleine aperçu à Eilat

Ce matin, un rare requin-baleine a été aperçu alors qu’il nageait dans les récifs de coraux au large de la ville israélienne d’Eilat.

Un spécimen de requin-baleine, le plus grand poisson du monde, avait été vu pour la dernière fois sur la zone l’année dernière.

Les requins-baleines, qui peuvent atteindre 15 mètres de long, peser jusqu’à 34 tonnes et vivre pendant 80 ans, ne sont pas dangereux pour l’homme.

Ils se nourrissent en filtrant du plancton et des petits poissons proches de la surface. Ils peuvent parcourir de grandes distances pour trouver de la nourriture. Leur présence est un indicateur de la bonne santé des populations de plancton.

Le ministère de la Santé recommande l’ouverture des plages ; le gouvernement décidera d’ici demain

Le ministère de la Santé recommande l’ouverture des plages pour les surfeurs et les baigneurs. Il a indiqué que le gouvernement prendra une décision sur le sujet d’ici demain.

Lors d’une audition à la commission de la Knesset, Itamar Grotto, directeur général adjoint du ministère de la Santé, a déclaré que, « dans nos dernières recommandations, il y a l’ouverture [des plages]. Cela va dépendre du moment où le gouvernement peut se réunir et prendre la décision, aujourd’hui ou demain, mais c’est notre recommandation ».

— Raoul Wootliff

200 manifestants devant la résidence du Premier ministre

Alors que la Cour suprême examine les recours déposés afin d’empêcher Benjamin Netanyahu de former un nouveau gouvernement en raison de son inculpation, environ 200 personnes du mouvement de protestation contre la corruption « Drapeau noir » ont manifesté devant la résidence du Premier ministre à Jérusalem.

« Tout comme les pédophiles ne peuvent pas enseigner à l’école, quelqu’un inculpé pour corruption et abus de confiance ne peut pas former un gouvernement », ont déclaré les organisateurs.

Environ 200 manifestants du mouvement de protestation contre la corruption « Drapeau noir » ont manifesté devant la résidence du Premier ministre à Jérusalem, le 3 mai 2020. (Autorisation)

« Ce sont des jours fatidiques dans l’histoire de l’Etat d’Israël, car c’est là que va se décider si nous continuerons à exister en tant que démocratie ou si nous nous dirigeons vers un régime à la Erdogan, où le Premier ministre est au-dessus de la loi et piétine les citoyens de l’Etat. Nous continuerons à lutter pour la vision d’Israël comme un État juif et démocratique », ont-ils annoncé.

Un homme en bonne santé arrêté après avoir passé une nuit dans un hôtel réservé aux malades

La police a rapporté qu’elle avait arrêté un résident de Jérusalem. L’homme aurait passé la nuit dans un hôtel actuellement utilisé pour héberger des patients infectés par le coronavirus, mais se trouvant en bonne santé.

La police a indiqué qu’elle menait une enquête sur l’incident.

Rivlin demande la reprise des visites aux handicapés placés en résidences

Le président Reuven Rivlin a demandé au ministre de la Santé Yaakov Litzman d’envisager d’autoriser les visites de proches aux personnes atteintes d’handicaps physiques et mentaux vivant dans des foyers gérés par l’État ou en son nom.

« Je vous demande de prendre en compte la véritable crise qui pourrait se créer parmi les personnes handicapées qui sont coupées de leur famille », a écrit le président dans une lettre adressée à Litzman.

« Il est tout à fait envisageable que les graves implications psychologiques de ce type d’isolement justifient un assouplissement de la politique de limitation des visites, ou du moins une distinction plus claire entre ceux des groupes à risque et ceux pour qui l’isolement constitue un plus grand danger pour eux », a-t-il ajouté.

Le ministère de l’Education affirme que 80 % des écoles publiques sont ouvertes

Les élèves du CP au CE2 ont reçu un « accueil festif » tout en respectant les régulations du ministère de la Santé imposant certaines mesures de distanciations sociale et des précautions d’hygiène, a déclaré le ministère de l’Education dans un communiqué.

« Le ministère continue à contrôler ce qui se passe sur le terrain », précisait la communiqué.

Ces chiffres n’incluent pas les écoles dans la communauté arabe. On a annoncé qu’elles ne rouvriront pas cette semaine.

Vendredi, les écoles élémentaires ont reçu le feu vert pour faire revenir les élèves du CP au CE1. Pourtant. malgré cette autorisation, de nombreuses villes et autorités locales ont annoncé qu’elles allaient repousser le retour en classe. De fait, il y a un mécontentement croissant sur la gestion du sujet par le gouvernement, avec des règles en place peu claires et des questions laissées sans réponses sur des aspects techniques des réouvertures d’écoles.

Les gay pride en Israël repoussées à cause du COVID-19

Les parades de Tel Aviv, Jérusalem, Haïfa et Beer Sheva n’auront pas lieu en juin comme initialement prévu, afin de limiter la propagation du coronavirus, ont annoncé les organisateurs.

L’année dernière, environ 250 000 personnes ont participé à la marche des fiertés à Tel Aviv.

De nombreux événements virtuels auront lieu cette année, ont déclaré les organisateurs, qui espèrent que les parades puissent avoir lieu plus tard cet été.

Juridiquement, Netanyahu peut former la prochaine coalition

S’exprimant lors de l’ouverture de l’audience de la Haute-cour portant sur la capacité de Benjamin Netanyahu, mis en examen, à former le prochain gouvernement, le représentant du bureau du Procureur-général, Anar Helman, a déclaré dimanche qu’il n’y avait aucun obstacle s’y opposant malgré des « crimes graves en termes d’intégrité personnelle ».

« La principale considération à prendre en compte est la réalisation de la volonté des électeurs. C’est le système démocratique », a continué Helman, qui a clamé que la loi faisait la différence entre un Premier ministre et un ministre qui n’est pas, pour sa part, autorisé à servir en cas d’inculpation – et le Premier ministre étant élu par le peuple.

A LIRE : Etat d’Israël vs. Netanyahu : détails de l’acte d’accusation du Premier ministre

La Bibliothèque nationale lance une expérience virtuelle du Ramadan

La Bibliothèque nationale d’Israël a annoncé le lancement des « Nuits du Ramadan de Jérusalem », une initiative de collaboration permettant aux musulmans et à d’autres de se rassembler virtuellement pour marquer le mois saint musulman.

Les « Nuits du Ramadan depuis Jérusalem » visent à sensibiliser à la culture musulmane et au Ramadan en particulier et proposent des programmes pour ceux qui ne peuvent pas participer aux prières traditionnelles, aux réunions familiales et aux événements publics, explique la Bibliothèque nationale dans un communiqué.

Les événements seront diffusés en direct, enregistrés et ensuite disponibles sur demande pendant tout le mois du Ramadan, qui a commencé la semaine dernière. Dispensés en arabe, en hébreu ou en anglais, ils comprendront des conférences et des visites virtuelles liées à la culture et à l’histoire islamiques, des récitations et des prières traditionnelles musulmanes, des conversations intimes dans les maisons de Jérusalem, des spectacles musicaux, des ateliers culinaires et des programmes spéciaux pour les enfants.

« Bien que les restrictions sans précédent confèrent au projet une importance supplémentaire cette année, nous sommes impatients d’en faire un événement annuel, rassemblant des personnes et des institutions de Jérusalem et d’ailleurs pour mieux faire connaître et apprécier la culture musulmane », a déclaré Raquel Ukeles, conservatrice de la Collection Islam et Moyen-Orient, qui a coorganisé l’initiative.

– Jacob Magid

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...
En direct

Les forces de sécurité de l’AP filmées en train de fermer des magasins à Hébron qui enfreignent les restrictions du virus

Les forces palestiniennes de sécurité ont été filmées à Hébron en train de fermer les magasins et d’arrêter les propriétaires pour avoir enfreint les restrictions imposées par l’Autorité palestinienne contre le COVID-19.