Nouvelles alertes à la roquette dans le sud alors que l’armée frappe Gaza
Rechercher

Le cabinet de sécurité appelle à des « mesures énergiques » contre les terroristes

L'armée détruit le bâtiment présumé du QG du Hamas; "Nous ferons tout ce qui est en notre pouvoir" pour ramener le calme, a déclaré Liberman ; Paris déplore les violences

  • Un projectile de la bande de Gaza a frappé une maison dans la région d'Eshkol, dans le sud d'Israël, blessant deux personnes, le 9 août 2018. (Crédit : forces de sécurité dans le conseil d'Eshkol)
    Un projectile de la bande de Gaza a frappé une maison dans la région d'Eshkol, dans le sud d'Israël, blessant deux personnes, le 9 août 2018. (Crédit : forces de sécurité dans le conseil d'Eshkol)
  • Un projectile de la bande de Gaza a frappé une maison dans la région d'Eshkol, dans le sud d'Israël, blessant deux personnes, le 9 août 2018. (Crédit : forces de sécurité dans le conseil d'Eshkol)
    Un projectile de la bande de Gaza a frappé une maison dans la région d'Eshkol, dans le sud d'Israël, blessant deux personnes, le 9 août 2018. (Crédit : forces de sécurité dans le conseil d'Eshkol)
  • Un projectile de la bande de Gaza a frappé une maison dans la région d'Eshkol, dans le sud d'Israël, blessant deux personnes, le 9 août 2018. (Crédit : forces de sécurité dans le conseil d'Eshkol)
    Un projectile de la bande de Gaza a frappé une maison dans la région d'Eshkol, dans le sud d'Israël, blessant deux personnes, le 9 août 2018. (Crédit : forces de sécurité dans le conseil d'Eshkol)
  • Une photo prise le 8 août 2018 dans la ville de Gaza montre de la fumée s'élevant après une frappe aérienne israélienne. (Crédit : AFP / MAHMUD HAMS)
    Une photo prise le 8 août 2018 dans la ville de Gaza montre de la fumée s'élevant après une frappe aérienne israélienne. (Crédit : AFP / MAHMUD HAMS)
  • Un membre du Hamas traverse les décombres d'un site touché par des frappes aériennes israéliennes dans la ville de Gaza, le 9 août 2018 (Crédit : AFP / MAHMUD HAMS)
    Un membre du Hamas traverse les décombres d'un site touché par des frappes aériennes israéliennes dans la ville de Gaza, le 9 août 2018 (Crédit : AFP / MAHMUD HAMS)
  • Un officier de police inspecte les dégâts sur un chantier de construction dans la ville de Sdérot, au sud d’Israël, près de la frontière de Gaza, suite à une salve de roquettes, le 9 août 2018. (Crédit : Police israélienne)
    Un officier de police inspecte les dégâts sur un chantier de construction dans la ville de Sdérot, au sud d’Israël, près de la frontière de Gaza, suite à une salve de roquettes, le 9 août 2018. (Crédit : Police israélienne)
  • Le 7 août 2018, le ministre de la Défense Avigdor Liberman (c) prend la parole lors d'une réunion avec le chef d'état-major de l'armée israélienne, Gadi Eizenkot (d) et le chef du commandement nord, Yoel Strick (Crédit : Ariel Hermoni / ministère de la Défense)
    Le 7 août 2018, le ministre de la Défense Avigdor Liberman (c) prend la parole lors d'une réunion avec le chef d'état-major de l'armée israélienne, Gadi Eizenkot (d) et le chef du commandement nord, Yoel Strick (Crédit : Ariel Hermoni / ministère de la Défense)
  • Un éclat d'obus sur le mur extérieur d'un immeuble dans la ville de Sderot, au sud du pays, le 8 août 2018, à la suite d'une roquette lancée de Gaza.
    Un éclat d'obus sur le mur extérieur d'un immeuble dans la ville de Sderot, au sud du pays, le 8 août 2018, à la suite d'une roquette lancée de Gaza.
  • Une roquette tirée de la bande de Gaza qui a frappé une usine dans la région de Shaar Hanegev, dans le sud d'Israël, le 8 août 2018. (Police israélienne)
    Une roquette tirée de la bande de Gaza qui a frappé une usine dans la région de Shaar Hanegev, dans le sud d'Israël, le 8 août 2018. (Police israélienne)
  • Une photo prise le 8 août 2018 à Gaza montre de la fumée suite à une frappe aérienne israélienne (AFP PHOTO / MAHMUD HAMS)
    Une photo prise le 8 août 2018 à Gaza montre de la fumée suite à une frappe aérienne israélienne (AFP PHOTO / MAHMUD HAMS)
  • Impact de balles sur des véhicules du génie civil à la frontière avec Gaza, le 8 août 2018 (Crédit : armée israélienne)
    Impact de balles sur des véhicules du génie civil à la frontière avec Gaza, le 8 août 2018 (Crédit : armée israélienne)
  • Des policiers israéliens recherchent des roquettes tirées de la bande de Gaza qui ont frappé la ville de Sderot, dans le sud d’Israël, le 8 août 2018. (Police israélienne)
    Des policiers israéliens recherchent des roquettes tirées de la bande de Gaza qui ont frappé la ville de Sderot, dans le sud d’Israël, le 8 août 2018. (Police israélienne)
  • Réunion à la Kyria, le 9 août 2018 en pleine flambée des violences (Crédit : Ariel Hermoni/Ministère de la Défense)
    Réunion à la Kyria, le 9 août 2018 en pleine flambée des violences (Crédit : Ariel Hermoni/Ministère de la Défense)

Le Times of Israël en français suit les événements en direct.

LIberman : « Nous ferons tout ce qui est en notre pouvoir » pour ramener le calme

Le ministre de la Défense, Avigdor Liberman, promet que « nous ferons tout ce qui est en notre pouvoir » pour rétablir le calme dans le sud du pays dans un contexte de violence croissante.

Liberman salue la résilience du maire de Sdérot, Alon Davidi, et des conseils régionaux autour de la frontière de Gaza, et celle de leurs résidents et les remercie du soutien qu’ils ont manifesté à Tsahal et aux autres forces de sécurité.

Le 7 août 2018, le ministre de la Défense Avigdor Liberman (c) prend la parole lors d’une réunion avec le chef d’état-major de l’armée israélienne, Gadi Eizenkot (d) et le chef du commandement nord, Yoel Strick (Crédit : Ariel Hermoni / ministère de la Défense)

Gallant : « Nous protégerons nos enfants, peu importe le prix à payer à Gaza »

Le ministre du Logement, Yoav Gallant, ancien chef du Commandement Sud lors de l’opération à Gaza en 2009, affirme que « le Hamas prend en otage deux millions de citoyens palestiniens. S’ils ne se ressaisissent pas d’eux-mêmes, ils remettront Gaza 10 ans en arrière après cette lutte. Tout ce que nous devons faire pour protéger nos citoyens et nos soldats sera fait, quel que soit le prix à payer à Gaza. »

« Nous sommes prêts à faire tout ce qui est nécessaire », a-t-il déclaré lors d’une réunion organisée par Project Israël.

« Si nécessaire, Israël ciblera les dirigeants du Hamas, les chefs de son groupe de lancement de roquettes et finalement tous les membres du Hamas. »

Mais si le Hamas « se comporte bien », Israël répondra de la même manière, dit-il.

« Nous sommes prêts pour la paix », a-t-il déclaré à propos des efforts déployés pour parvenir à un cessez-le-feu. « C’est la position traditionnelle d’Israël. S’ils nous envoient des fleurs, nous leur enverrons des bonbons. Aucun problème avec cela. Espérons la paix et soyons prêts pour la guerre. »

Yoav Gallant, ministre du Logement et de la Construction, prend la parole lors de la conférence internationale annuelle de l’Institut d’études sur la sécurité nationale à Tel Aviv, le 31 janvier 2018 (Flash90)

– Raphael Ahren

Lapid visite les communautés du sud d’Israël

Le chef du parti centriste de Yesh Atid, Yair Lapid, est en visite à Sdérot, s’entretient avec le maire Alon Davidi et est informé des développements des dernières 24 heures.

« Le Hamas doit comprendre qu’Israël ne tolérera pas les nuits comme celle que nous venons d’avoir avec des tirs de roquettes et de mortiers sur nos femmes et nos enfants », explique Lapid.

« Cette situation est intolérable et insoutenable. Nous ne resterons pas les bras croisés pendant que nos enfants se font bombarder par une organisation terroriste qui utilise ses propres enfants comme boucliers humains. Israël a le droit de se protéger contre le terrorisme. »

Le chef du parti politique Yesh Atid, le député Yair Lapid, dirige une réunion de faction à la Knesset, le 18 juin 2018. (Miriam Alster/Flash90)

– Judah Ari Gross

Le festival de la montgolfière annulé

Les organisateurs annulent le festival de la montgolfière près de Gaza pour des raisons de sécurité.

Le festival international des montgolfières au parc national de Habsor, situé à une dizaine de kilomètres de la frontière de Gaza, est annulé, selon les organisateurs, dans un contexte de tensions croissantes et d’attaques de roquettes depuis Gaza.

Le festival devait avoir lieu jeudi et vendredi.

Jeudi également, la performance du groupe « Quarter to Africa » au kibboutz Kissufim, situé à peine à deux kilomètres de la frontière de Gaza, a été reportée indéfiniment.

Tsahal bombarde des tunnels d’attaque du Hamas

Des avions de combat israéliens bombardent deux tunnels d’attaque du Hamas le long de la côte centrale de Gaza, ainsi qu’un tunnel dans le nord de la bande et une installation militaire à l’est de la ville méridionale de Rafah, en représailles aux plus de 180 roquettes et obus de mortier tirés sur Israël, a indiqué l’armée.

« Les attaques de grande envergure menées par l’armée israélienne ont endommagé et détruit quelque 150 cibles militaires et stratégiques appartenant à l’organisation terroriste palestinienne du Hamas, ce qui représente un coup dur pour le Hamas », a indiqué l’armée dans un communiqué.

L’armée avertit le groupe terroriste qu’il « subira les conséquences de ses activités terroristes contre les citoyens israéliens ».

L’entrée d’un tunnel du Hamas circulant sous la frontière entre la bande de Gaza et Israël, le 5 mai 2016. (Crédit : unité des porte-paroles de l’armée israélienne)

– Judah Ari Gross

L’armée israélienne publie un bilan des tirs du Hamas et de ses ripostes

L’armée israélienne a déclaré que plus de 180 roquettes et obus de mortier avaient été tirés depuis mercredi soir dans le sud d’Israël, blessant au moins sept personnes, dont une femme originaire de Thailande, et provoquant des actes de panique.

Le système de défense antimissile du Dôme de fer a intercepté 30 projectiles entrants dirigés vers des zones de population.

La plupart des autres roquettes ont atterri dans des champs ouverts, selon l’armée.

En réponse aux attaques qui ont endommagé des maisons, des entreprises et des infrastructures israéliennes, l’armée israélienne a déclaré avoir bombardé environ 150 cibles dans la bande de Gaza.

– Judah Ari Gross

Steinitz : Nous sommes « vers une escalade et une opération militaire »

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu réunit jeudi après-midi le cabinet de sécurité, forum restreint examinant les questions stratégiques.

Le cabinet devrait évaluer la situation et les perspectives des discussions indirectes en cours pour forger une trêve à long-terme.

L’un des membres du cabinet, le ministre de l’Energie Yuval Steinitz, a reflété le pessimisme ambiant quant aux chances de cette entreprise.

« Nous sommes à la croisée des chemins, et la question est de savoir si nous allons vers un arrangement (avec le Hamas) ou vers une escalade et une opération militaire (israélienne) lourde. Pour le moment, il semble que nous nous acheminions vers la deuxième option », a-t-il dit à la radio publique.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu s’entretient avec le ministre de l’Energie Yuval Steinitz lors d’une réunion du Likoud à la Knesset le 29 mai 2017. (Yonatan Sindel / Flash90)

– avec AFP

L’AP appelle à l’intervention de la communauté internationale

Le président de l’Autorité palestinienne (AP) Mahmoud Abbas, cité par l’agence Wafa, a réclamé l’intervention « immédiate et urgente » de la communauté internationale.

Le Premier ministre de l’Autorité palestinienne, Rami Hamdallah, a aussi lancé un appel à la communauté internationale pour qu’elle « prenne des mesures rapides et urgentes pour mettre un terme à l’agression israélienne sur #Gaza ».

Festival : remboursement des billets ou don aux résidents du sud ?

Les organisateurs du festival de la montgolfière au parc national de Habsor, près de Gaza désormais annulé, ont déclaré qu’ils rembourseraient les détenteurs de billets.

Mais ils offrent également aux détenteurs de billets la possibilité de faire don du coût des billets à des groupes aidant les résidents du sud à faire face à la dernière escalade de la violence.

Un cadre du Hamas : « Le conflit actuel est terminé, le calme dépend d’Israël »

Un haut responsable palestinien a déclaré au réseau Al-Jazeera et à l’agence Reuters que le conflit actuel était terminé et que le calme dépendait maintenant d’Israël.

Parlant de « salle d’opérations conjointes pour la résistance palestinienne, » le responsable a déclaré : « L’escalade actuelle à Gaza est terminée. La résistance [les Palestiniens du groupe terroriste du Hamas] a répondu aux crimes de l’ennemi à Gaza. La poursuite du calme à Gaza dépend du comportement de l’occupant [Israël, selon les Palestiniens]. »

Les commentaires interviennent quelques minutes après que l’armée israélienne a déclaré avoir frappé 150 cibles liées au Hamas dans la bande de Gaza en représailles à plus de 180 attaques à la roquette et au mortier depuis Gaza.

Le commentaire parait être une tentative du Hamas de rétablir le calme après que les deux parties semblaient se préparer à la guerre. On ne sait pas encore si cela signifie un changement de la politique du Hamas après ses nombreux tirs de roquette sur Israël depuis hier, ou un désaccord dans la direction de l’organisation sur la façon de procéder.

– Adam Rasgon

La femme thaïlandaise blessée a repris conscience

Le centre médical de Soroka à Beer Sheva a déclaré que l’état de la femme grièvement blessée lors d’une attaque à la roquette au début de matinée s’est spectaculairement amélioré.

Les médecins affirment qu’elle n’est plus sous respirateur et a repris conscience. Elle est maintenant dans un état modéré à l’unité de soins intensifs de Soroka.

Une seconde personne blessée dans cette attaque a été soignée à l’hôpital et a été renvoyée chez elle, selon l’hôpital.

La femme, une travailleuse étrangère Thaïlandaise âgée de 30 ans, a été blessée à l’abdomen lorsqu’une roquette a frappé sa maison située au conseil régional d’Eshkol.

Selon l’armée israélienne, au moins cinq autres personnes ont été blessées par les attaques à la roquette et au mortier de mercredi et jeudi, soit par des éclats, soit lorsqu’elles se sont précipitées dans des abris anti-bombes.

Des dizaines d’Israéliens ont été soignés suite à des crises de panique provoquées par les explosions de roquettes, dont deux femmes enceintes dans la ville de Sdérot, dans le sud du pays, qui ont accouché prématurément.

Un officier de police inspecte les dégâts sur un chantier de construction dans la ville de Sdérot, au sud d’Israël, près de la frontière de Gaza, suite à une salve de roquettes, le 9 août 2018. (Crédit : Police israélienne)

Abbas et l’émir du Qatar discutent de la réconciliation palestinienne

Le président de l’Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, informe l’émir qatari Tamim bin Hamad Al Thani des « derniers développements liés à la réconciliation nationale palestinienne », rapporte le site officiel de l’Autorité palestinienne, Wafa.

M. Abbas a rencontré l’émir qatari jeudi à Doha au lendemain de sa rencontre avec le roi jordanien Abdullah II à Amman.

Le 8 août 2018, le président de l’Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas (d), embrasse le roi Abdallah II de Jordanie alors qu’il arrive au palais royal situé dans la capitale d’Amman. (Crédit : AFP / Pool / Khalil Mazraawi)

Les efforts de réconciliation palestiniens sont au point mort depuis plusieurs mois.

– Adam Rasgon

Le porte-parole du président tchèque tweete « solidarité » avec Israël

Le président de la République tchèque, Milos Zeman, exprime son soutien à Israël alors que des roquettes frappent le sud du pays.

Son porte-parole, Jiří Ovčáček, a tweeté un drapeau israélien, accompagné du mot « Solidarité ».

Lituanie : « Israël a le droit de se défendre »

Le ministre lituanien des Affaires étrangères, Linas Linkevicius, insiste également sur Twitter au vu des violences actuelles pour affirmer qu’ « Israël a le droit de se défendre ».

« Le Hamas a lancé environ 150 roquettes de #Gaza dans les communautés israéliennes pendant la nuit », écrit-il.

« Je condamne ces actions provocatrices et dangereuses et appelle à réprimer toute nouvelle escalade de la violence [sic]. Israël a le droit de se défendre. »

La France « souhaite que la retenue prévale » entre Israël et la bande de Gaza

Le ministère de l’Europe et des Affaires étrangères a publié un communiqué :

« La France déplore l’escalade de violence entre Israël et la bande de Gaza. Elle condamne les tirs de roquettes vers Israël et souhaite que la retenue prévale et que le cessez-le-feu soit respecté par toutes les parties, afin d’éviter de nouvelles victimes civiles. Ces événements soulignent l’urgence d’œuvrer à la recherche d’une solution politique durable pour Gaza et d’apporter une réponse effective à la crise humanitaire qui frappe la population palestinienne. Cela passe notamment par la levée du blocus d’une part, dans le respect des préoccupations de sécurité d’Israël, et par la concrétisation de la réconciliation inter-palestinienne et le retour complet de l’Autorité palestinienne à Gaza d’autre part. La France, en lien avec ses partenaires européens, restera pleinement mobilisée pour soutenir les efforts entrepris en ce sens. »

Un drone israélien met en garde des Palestiniens aux abords de la frontière

Un drone israélien tire des coups de semonce pour avertir un groupe de jeunes Palestiniens dans le nord de la bande de Gaza près de la frontière avec Israël, ont rapporté les médias palestiniens.

Il n’y a pas de rapports faisant état de blessés.

On ne sait pas immédiatement ce que les jeunes faisaient avant les coups de semonce.

L’armée israélienne refuse de commenter la frappe.

– Judah Ari Gross

Sirène d’alerte à la roquette à Beer Sheva

Réunion du cabinet de sécurité repoussée à 18 heures

La réunion du cabinet de sécurité initialement prévue à 16 heures est retardé jusqu’à 18h, ont indiqué des responsables.

Le retard intervient alors que le calme semble revenir dans le sud, avec une forte baisse des attaques à la roquette et des représailles de représailles de Tsahal.

La réunion aura lieu au siège de Tsahal dans l’enceinte de la Kirya à Tel-Aviv.

2 roquettes tirées sur Beer Sheva – une première depuis 2014

Les habitants de Beer Sheva se sont précipités vers les abris il y a quelques instants après que des sirènes de roquettes ont retenti dans la ville.

Les fonctionnaires de la ville notent que c’est la première fois que la ville entend son retentissement des sirènes d’avertissement depuis la guerre de 2014 avec le Hamas.

Un musée de Jérusalem offre l’entrée aux habitants de la périphérie de Gaza

Le musée des terres bibliques de Jérusalem ouvre gratuitement ses galeries aux habitants des communautés israéliennes proches de la bande de Gaza qui souffrent des tirs de roquettes lancés depuis la bande de Gaza.

Les résidents de la région peuvent visiter le musée archéologique pour la semaine à venir, jusqu’au jeudi 16 août, indique le musée dans un communiqué.

Herzl Halevi : « Nous sommes prêts à tout »

« Nous sommes prêts à tout, » a déclaré le commandant du Front sud de l’armée de terre en visite à Sdérot.

Le major-général Herzl Halevi, chef du commandement sud, visite Sderot, visite la ville accompagné du maire Alon Davidi.

« Au cours de la journée écoulée, nous avons mené des frappes importantes contre le Hamas, qui a pris la décision de perturber la vie calme des habitants de la périphérie de Gaza. Nous sommes prêts à tout », explique Halevi, qui supervise l’opération de Tsahal à Gaza, dans des commentaires rendus publics par l’Unité du porte-parole de Tsahal.

Le maire de Beer Sheva appelle au calme au milieu des attaques de roquettes

Rubik Danilovich, le maire de Beer Sheva, appelle les résidents de la ville du sud à garder leur calme après que des roquettes lancées depuis Gaza ont explosé dans une zone inhabitée de la ville il y a peu de temps.

« Je veux assurer les résidents que malgré l’attaque, à cet instant, il n’y a pas d’instructions particulières. Soyez patients ».

Des démineurs se sont précipités àl’endroit où une roquette de Gaza, annoncée comme étant une Grad, a été trouvée à l’intérieur de la ville.

Il n’y a pas d’informations sur des blessés ou des dégâts suite à l’attaque.

Rubik Danilovich (Crédit : wikimedia commons / CC BY 3.0)

Alon Davidi : « il est temps de frapper durement les terroristes »

Le maire de Sderot, Alon Davidi, exhorte à une opération militaire, affirmant qu’il est temps de frapper durement les terroristes.

Le maire de la ville de Sderot, décimée par les roquettes et tristement surnommée, la capitale des abris anti-bombes, a déclaré qu’il était temps de mener une importante opération militaire à Gaza qui ramènerait le calme dans sa ville.

« Le temps est arrivé pour une action ou une opération à Gaza », dit Davidi, s’adressant aux ministres du cabinet de sécurité qui doivent se rencontrer à 18 heures. à Tel-Aviv et décider comment procéder à la lumière de l’escalade de la violence depuis hier à Gaza.

« Nous devons frapper durement les terroristes et ramener notre routine à nos vies. Pour notre part, nous sommes prêts et disposés à donner à l’armée et aux décideurs le temps et l’espace dont ils ont besoin pour retourner dans cette région », ajoute-t-il.

Alon Davidi (Crédit : Capture d’écran YouTube)

4 obus de mortier ont frappé des zones inhabitées près du conseil d’Eshkol

Quatre obus de mortier lancés depuis Gaza ont explosé dans des zones inhabitées près du Conseil régional d’Eshkol au cours des six derniers mois, rapporte la Dixième chaîne.

Alertes à la roquette à Sdérot

L’État ouvre des centres d’aide pour les habitants de la périphérie de Gaza

Le ministère de la Santé annonce l’ouverture de « centres de résilience » spéciaux dans les communautés proches de Gaza.

Les cinq centres emploient des travailleurs sociaux et d’autres professionnels formés pour aider les résidents des zones touchées par les tirs de roquette à faire face au stress du conflit.

Un match de football israélo-chypriote aura bien lieu à Beer Sheva

Un match de football prévu à Beer Sheva entre l’équipe Hapoel de la ville israélienne et Nicosia Apoel de Chypre se déroulera comme d’habitude, malgré les récents tirs de roquettes qui ont touché près de la ville, a indiqué le Commandement de la Défense passive de Tsahal.

La police a déclaré avoir trouvé des restes d’une des roquettes tirées sur la ville de Beer Sheva, dans le sud du pays, jeudi, qui avait déclenché des sirènes dans la ville pour la première fois depuis la guerre de Gaza en 2014.

La roquette a atterri dans une zone dégagée au nord de Beer Sheva, sans faire de blessés ni de dégâts, avait affirmé un porte-parole de la police.

– Judah Ari Gross et Jacob Magid

Le chef de la police à Sdérot ; début de la réunion du cabinet de sécurité à Tel Aviv

Au milieu de l’escalade de la violence à Gaza et dans le sud d’Israël, le commissaire de police Roni Alsheich se rend dans la ville de Sdérot pour évaluer de près les besoins des civils dans la périphérie de Gaza.

Le chef de la police israélienne Roni Alsheich s’exprime lors d’une conférence de presse au quartier général de la police à Jérusalem, le 17 avril 2018. (Yonatan Sindel/Flash90)

Le cabinet de sécurité, composé de dix membres et habilité par la loi à décider si le pays entre en guerre, se réunit au siège de l’armée dans le centre de Tel-Aviv pour discuter de l’escalade de la violence à Gaza hier et aujourd’hui.

Réunion à la Kyria, le 9 août 2018 en pleine flambée des violences (Crédit : Ariel Hermoni/Ministère de la Défense)

– Jacob Magid

Un petit groupe de manifestants à Tel-Aviv demande à l’armée de « conquérir Gaza »

Un petit groupe de manifestants de droite manifestent à l’entrée du quartier général de Tsahal dans l’enceinte de la Kirya, à Tel Aviv.

La manifestation intervient alors que les 10 ministres membres du cabinet de sécurité se réunissent pour entendre des briefings d’officiers supérieurs de l’armée et décider des prochaines étapes à suivre.

200 roquettes lancées depuis Gaza depuis hier, selon Tsahal

L’armée a déclaré que le nombre de roquettes lancées sur les villes israéliennes depuis Gaza a atteint 200 entre hier et aujourd’hui.

Trente roquettes ont été interceptées par le Dôme de fer.

La plupart des autres sont tombées dans des zones inhabitées.

Nouvelles alertes à la roquette dans le sud alors que l’armée frappe Gaza

Des sirènes de roquettes entrantes retentissent dans le sud d’Israël alors que l’armée effectue de nouvelles frappes aériennes contre une cible dans le nord de la bande de Gaza.

Les alarmes peuvent être entendues dans les communautés de la région d’Eshkol.

Sept Palestiniens ont été blessés dans des frappes aériennes israéliennes

Ils sont en route pour l’hôpital Shifa de la ville de Gaza, a déclaré Ashraf al-Qidra, un porte-parole du ministère de la Santé dirigé par le groupe terroriste palestinien du Hamas.

La frappe de Tsahal détruit le bâtiment du QG du Hamas dans la ville de Gaza

L’armée israélienne a frappé et démoli un bâtiment du quartier général de cinq étages appartenant au Hamas dans la ville de Gaza.

L’ensemble du bâtiment s’est effondré.

Il y a des rapports initiaux faisant état de blessés suite à la frappe.

L’hôpital Soroka transporte des bébés prématurés vers des abris anti-bombes

Face à l’éventualité d’une guerre prolongée avec Gaza, l’hôpital Soroka de Beer Sheva a pris des mesures pour protéger ses patients les plus vulnérables des attaques à la roquette.

L’hôpital a déplacé toute son unité de soins intensifs néonatal pour bébés prématurés vers ses zones anti-bombes. Une vingtaine de prématurés sont actuellement hospitalisés dans l’unité.

« Sur la base de l’expérience passée, nous préférons déplacer les bébés à notre initiative et en toute sécurité » plutôt que sous la pression des sirènes de roquettes, déclare le Dr Agi Golan, chef du département de néonatologie de l’hôpital.

L’hôpital Soroka de Beer Sheva a pris des mesures pour protéger ses patients les plus vulnérables des attaques à la roquette (Crédit : hôpital Soroka)

18 personnes blessées dans la frappe du QG du Hamas

Ashraf al-Qidra, un porte-parole du ministère de la Santé dirigé par le groupe terroriste du Hamas à Gaza, indique que le nombre de Palestiniens blessés dans une frappe israélienne contre un bâtiment du siège du Hamas dans l’ouest de la ville de Gaza est passé à 18.

Un élu druze invite les Israéliens dans le nord

Le député druze de l’Union sioniste Salah Sa’ad invite les résidents israéliens des villes ciblées par les roquettes de Gaza à se reposer du stress des tirs de roquettes et à rendre visite gratuitement aux chambres d’hôtes de sa famille, dans sa ville natale de Beit Jan dans le nord.

« Au vu de la situation sécuritaire dans le sud, j’invite les habitants de la périphérie de Gaza à venir faire l’expérience de l’hospitalité druze », a déclaré Saad.

« Après l’accueil chaleureux de la communauté druze par le public israélien » – c’est-à-dire le soutien aux Druzes dans la crise sur la loi de l’Etat-nation – nous embrassons les habitants du sud et voulons leur offrir une chance d’échapper au stress et à venir en Galilée. »

Tsahal confirme la frappe contre le siège présumé du Hamas

L’armée israélienne confirme avoir mené la frappe contre un immeuble de cinq étages dans le nord de la bande de Gaza, ajoutant qu’elle reflétait « une expression des capacités de renseignement et opérationnelles de Tsahal, qui s’étendront et s’intensifieront si nécessaire ».

Selon certaines informations, le bâtiment abritait le QG du service de sécurité interne du Hamas.

Le porte-parole du Hamas, Hazim Qassim, a déclaré sur Facebook : « Le bombardement et la destruction délibérés des centres culturels par l’occupation sont des actes barbares appartenant à l’âge des ténèbres, » en référence au bâtiment bombardé, qui abritait en outre une entrée vers un tunnel d’attaque souterrain du groupe terroriste palestinien.

Un projectile de Gaza provoque un incendie dans le sud d’Israël

Un projectile tiré de la bande de Gaza dans la région de Shaar Hanegev, dans le sud d’Israël, a provoqué un incendie lorsqu’il a explosé dans un champ ouvert dans la région, a indiqué un porte-parole du gouvernement local.

La porte-parole de Shaar Hanegev a déclaré qu’un autre projectile semble avoir également touché un champ ouvert dans la région, mais qu’il n’a causé aucun dégât.

« Les pompiers sont en route », a-t-elle déclaré.

– Judah Ari Gross

Ronen Manelis : « Le Hamas joue avec le feu, l’armée apportera le calme »

Le porte-parole de Tsahal, le général de brigade Ronen Manelis dit que l’armée israélienne est prête à faire tout ce qui est en son pouvoir pour rétablir tranquillement dans le sud d’Israël.

« Le Hamas doit comprendre qu’il joue avec le feu, et nous intensifierons nos actions jusqu’à ce que le calme revienne dans le sud », a-t-il déclaré aux journalistes, ajoutant « l’armée israélienne a utilisé ces quatre dernières années pour améliorer ses capacités dans les airs et sur le terrain. Ce que nous avons vu jusqu’à présent n’est qu’une petite partie de ce que nous pouvons faire. La décision quant à ce qu’il faut faire et quelle force utiliser revient aux échelons politiques, mais nous apporterons le calme aux habitants du sud ».

Le porte-parole de l’armée israélienne, le brigadier-général Ronen Manelis, parle aux députés français devant la commission des Affaires étrangères de l’Assemblée nationale, le mardi 3 juillet 2018 (Capture d’écran : Assemblée nationale)

Le cabinet de sécurité appelle à des mesures énergiques contre les terroristes

Communiqué du Bureau du Premier ministre :

« Le Comité ministériel relatif aux affaires de sécurité nationale (le Cabinet de sécurité) a demandé à Tsahal de continuer à prendre des mesures énergiques contre les éléments terroristes. »

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...

Nouvelles alertes à la roquette dans le sud alors que l’armée frappe Gaza

Des sirènes de roquettes entrantes retentissent dans le sud d’Israël alors que l’armée effectue de nouvelles frappes aériennes contre une cible dans le nord de la bande de Gaza.

Les alarmes peuvent être entendues dans les communautés de la région d’Eshkol.

Sept Palestiniens ont été blessés dans des frappes aériennes israéliennes

Ils sont en route pour l’hôpital Shifa de la ville de Gaza, a déclaré Ashraf al-Qidra, un porte-parole du ministère de la Santé dirigé par le groupe terroriste palestinien du Hamas.