Obama : J’opposerai mon veto à toute tentative de faire couler l’accord
Rechercher

Netanyahu : Israël, “pas lié” par l’accord avec l’Iran, saura se “défendre”

L'Iran et les grandes puissances ont finalisé mardi à Vienne un accord sur le nucléaire iranien après 12 ans de tensions diplomatiques

Les représentants des puissances mondiales et de l'Iran posant avant l'annonce d'un accord sur pourparlers nucléaires de l'Iran à Lausanne  le 2 avril 2015. (AFP / FABRICE COFFRINI)
Les représentants des puissances mondiales et de l'Iran posant avant l'annonce d'un accord sur pourparlers nucléaires de l'Iran à Lausanne le 2 avril 2015. (AFP / FABRICE COFFRINI)

L’Iran et les grandes puissances vont tenir une réunion plénière « finale » mardi à 08H30 GMT à Vienne au terme de plus de 16 jours de pourparlers sur le nucléaire iranien, a annoncé l’Union européenne.

La « réunion plénière finale de l’E3/UE3 et de l’Iran aura lieu à 10H30 (08H30 GMT) à l’ONU » à Vienne, a indiqué la porte-parole de l’UE, Catherine Ray, sur son compte Twitter, utilisant la désignation européenne du groupe P5+1 (Chine, Etats-Unis, France, Royaume-Uni, Russie et Allemagne).

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...

Obama : J’opposerai mon veto à toute tentative de faire couler l’accord

Le président américain Barack Obama a déclaré qu’il utiliserait son veto à « toute législation » adoptée par le Congrès qui se dresse contre l’accord nucléaire avec l’Iran.

« Je vais opposer mon veto à toute législation qui empêchera la mise en œuvre réussie de cet accord », a déclaré Obama.

« Chaque voie vers une arme nucléaire a été fermée. La communauté internationale sera en mesure de vérifier que la République islamique d’Iran n’obtiendra pas l’arme nucléaire », a-t-il ajouté.

Selon Obama, l’accord assure que « l’Iran ne produira pas … le matériel nécessaire pour une bombe nucléaire », et que même si elle dispose actuellement d’un stock d’uranium qui peut produire 10 armes nucléaires, l’accord permettra d’assurer que ce stock soit expédié vers l’étranger.

« Cet accord ne s’est pas construit sur la confiance, il s’est construit sur la vérification. Les inspecteurs auront accès 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7 à des sites nucléaires clés de l’Iran », a affirmé Obama.

« Si l’Iran viole l’accord, toutes les sanctions seront remises en place. L’Iran doit compléter les étapes nucléaires clés avant de recevoir de nouveaux allégements des sanctions », a-t-il ajouté.

Selon Obama, l’absence d’un accord avec l’Iran encouragerait d’autres pays du Moyen-Orient à chercher à avoir leurs propres armes nucléaires.

« Réfléchissez à ce qui se passerait dans un monde sans cet accord. Sans cet accord il n’y aurait pas d’accord sur les limites sur le programme nucléaire de l’Iran. Aucun accord signifie aucune contrainte durable sur le programme nucléaire de l’Iran », a ajouté Obama, affirmant qu’une telle perspective alimenterait une course aux armements dans « l’une des régions les plus instables du monde ».

« Aucun accord signifie une plus grande chance de plus de guerre au Moyen-Orient, » a-t-il expliqué.

Obama a également noté que si un accord est violé, les futurs présidents américains auraient « les mêmes options » à leur disposition comme elles sont actuellement disponibles pour lui.

« Nos intérêts en sécurité nationale dépendent de [notre capacité à] empêcher l’Iran d’obtenir une arme nucléaire », a-t-il conclu.