Rechercher

Réaction du ministre de l’Education israélien

« Il faut frapper le Hamas car notre pouvoir de dissuasion a diminué. Personne n’est enthousiaste à l’idée d’une confrontation militaire mais plus on hésite plus il faudra agir avec force », a renchéri le ministre de l’Intérieur Gideon Saar.

« On ne pourra rétablir le calme que lorsqu’on aura prouvé au Hamas qu’il a tout intérêt à cesser ses attaques contre Israël, mais pour cela il faut lui asséner un coup suffisamment dur », a-t-il ajouté.

C’est vous qui le dites...