Israël en guerre - Jour 147

Rechercher

Un navire-hôpital français accoste au large du Sinaï avec 40 lits

Jacob Magid est le correspondant du Times of Israël aux États-Unis, basé à New York.

Le président français Emmanuel Macron, à gauche, au garde-à-vous sur le pont du porte-hélicoptères amphibie Dixmude amarré à la base navale française de Toulon, dans le sud de la France, le 9 novembre 2022. (Crédit : Eric Gaillard, Pool via AP)
Le président français Emmanuel Macron, à gauche, au garde-à-vous sur le pont du porte-hélicoptères amphibie Dixmude amarré à la base navale française de Toulon, dans le sud de la France, le 9 novembre 2022. (Crédit : Eric Gaillard, Pool via AP)

Un navire envoyé par la France a accosté au large d’El Arish, dans le nord du Sinaï égyptien, et servira d’hôpital flottant pour les civils palestiniens blessés lors de la guerre entre Israël et le Hamas dans la bande de Gaza adjacente, a annoncé le président français Emmanuel Macron.

Le navire Dixmude contient 40 lits d’hôpitaux, ajoutant 10 % à la capacité des services hospitaliers installés dans le nord du désert du Sinaï, à la frontière de Gaza, a déclaré un diplomate français au Times of Israel.

Le navire est équipé d’une aire d’atterrissage pour hélicoptères afin de permettre le transfert rapide des patients du terminal égyptien de Rafah vers le navire. Les dégâts causés par les combats à Gaza ont rendu impossible l’amarrage de grands navires au large de la bande.

Le Dixmude devrait être opérationnel dans les heures ou les jours à venir, a précisé le diplomate français, ajoutant que Paris coordonnait les efforts avec les responsables égyptiens et les agences humanitaires sur le terrain.

L’équipe médicale sera composée de médecins du ministère français de la Défense ainsi que de sa réserve sanitaire civile, déployée pour la première fois à l’étranger, a précisé le diplomate.

Israël fait pression pour la création d’hôpitaux de campagne et d’autres alternatives aux centres médicaux existants à Gaza, affirmant que le Hamas exploitait des centres de commandement sous ces centres.

L’Organisation mondiale de la santé a affirmé qu’il y avait actuellement 30 000 Palestiniens blessés à Gaza, sur la base des chiffres fournis par les autorités sanitaires contrôlées par le Hamas.

Paris se prépare également à rapatrier en France une cinquantaine de Gazaouis blessés afin qu’ils y soient soignés, a indiqué le diplomate.

La France a hésité à appeler à un cessez-le-feu complet, soutenant le droit d’Israël à se défendre contre le Hamas. Toutefois, un cessez-le-feu reste l’objectif ultime, a affirmé le diplomate français.

S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.