Israël en guerre - Jour 260

Rechercher

Veillée funèbre près de la Knesset ; les parents endeuillés critiquent Netanyahu

Veillée près de la Knesset pour marquer le mois écoulé depuis les massacres du 7 octobre du Hamas, le 7 novembre 2023. (Crédit : Jessica Steinberg/Times of Israel)
Veillée près de la Knesset pour marquer le mois écoulé depuis les massacres du 7 octobre du Hamas, le 7 novembre 2023. (Crédit : Jessica Steinberg/Times of Israel)

Des centaines de personnes se rassemblent près de la Knesset pour marquer les 30 jours qui se sont écoulés depuis la mort de 1 400 personnes le 7 octobre, lorsque les terroristes du Hamas ont massacré et commis des atrocités dans les communautés frontalières de Gaza et les villes du sud.

Le rassemblement est solennel et sombre, sans que personne n’apparaisse sur scène. Il s’ouvre sur l’enregistrement d’une chorale chantant Unetane Tokef, l’envoûtant poème liturgique chanté à Rosh HaShanah et à Yom Kippour, décrivant le jour du Jugement.

La foule s’est tenue debout en silence pendant toute la durée de la veillée – 30 minutes seulement -, alors que deux orateurs – Yaakov Godo et Maoz Inon – prononcent de brèves allocutions.

Le fils de Godo, Tom, a été tué par des terroristes dans la pièce sécurisée de sa maison à Kissufim, alors qu’il essayait de garder la porte fermée. Sa femme et ses trois filles ont pu s’échapper.

Les parents d’Inon, Bilha et Yakovi Inon, ont été tués dans leur petite maison en bois à Moshav Netiv HaAsara.

Les deux hommes accusent le Premier ministre Benjamin Netanyahu et son gouvernement d’être responsables de ce qui s’est passé le 7 octobre.

« Un mois s’est écoulé et Netanyahu n’a participé à aucun enterrement, n’est venu à aucune shiva, n’a pas appelé les familles », regrette Yinon.

Inon a déclaré à plusieurs reprises qu’il s’opposait à la guerre à Gaza, en raison des vies qui seront perdues des deux côtés. Il a déclaré à Nicholas Kristof, du New York Times, dans une tribune du 25 octobre, qu’Israël « doit rompre avec l’escalade de la violence qui nourrit la haine, crée des orphelins et se reproduit indéfiniment ».

Les deux hommes et d’autres personnes en deuil prévoient de s’installer dans une tente de deuil à l’extérieur de la Knesset jusqu’à la chute du gouvernement.

« J’appelle tout Israël à venir et à être avec nous, à nous rejoindre sur le chemin de la construction d’un nouvel espoir et de l’égalité », déclare Inon. « Je suis convaincu que nous gagnerons. »

S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.