Israël en guerre - Jour 257

Rechercher

Washington encourage des pays à utiliser leur influence sur le Hamas et l’Iran

Le président américain Joe Biden, avec la vice-présidente Kamala Harris (à gauche) et le secrétaire d'État Antony Blinken (à droite), évoque les atrocités commises par le Hamas contre des Israéliens et promet un soutien sans faille à Israël, dans la salle à manger d'État de la Maison Blanche, à Washington, le 10 octobre 2023. (Crédit : Brendan SMIALOWSKI / AFP)
Le président américain Joe Biden, avec la vice-présidente Kamala Harris (à gauche) et le secrétaire d'État Antony Blinken (à droite), évoque les atrocités commises par le Hamas contre des Israéliens et promet un soutien sans faille à Israël, dans la salle à manger d'État de la Maison Blanche, à Washington, le 10 octobre 2023. (Crédit : Brendan SMIALOWSKI / AFP)

Les États-Unis encouragent leurs partenaires à se servir de leur influence sur le Hamas et ses soutiens en Iran après les attaques sans précédent du mouvement terroriste palestinien sur Israël, a indiqué jeudi un haut responsable.

Le chef de la diplomatie américaine Antony Blinken est en déplacement vers Israël pour témoigner du soutien sans faille de Washington à son allié.

Un haut responsable voyageant avec M. Blinken a assuré que Washington n’avait aucun problème avec des discussions rapportées jeudi entre le prince héritier saoudien Mohammed ben Salmane et le président iranien Ebrahim Raïsi au sujet de la guerre entre Israël et le Hamas.

« Honnêtement, nous appelons tous nos partenaires à discuter avec le Hamas, le Hezbollah ou l’Iran – avec n’importe lequel de ce trio – avec qui ils ont des liens ou relations pour qu’ils convainquent le Hamas de cesser ses attaques, de libérer les otages, pour que le Hezbollah et l’Iran ne se mêlent pas de ce conflit », a déclaré cette source sous couvert d’anonymat lors d’un arrêt en Irlande.

Au cours de sa visite éclair dans l’État hébreu, Antony Blinken rencontrera probablement le Premier ministre Benjamin Netanyahu, avant de se rendre en Jordanie, proche allié des États-Unis qui a signé un traité de paix avec Israël.

Le secrétaire d’État américain ira dans d’autres pays, a confirmé un autre responsable sans les nommer.

L’Iran a été l’un des premiers pays à soutenir ouvertement l’attaque du Hamas, qualifiée de « fière opération ».

Malgré ce soutien affiché, les autorités iraniennes ont démenti lundi avoir joué un rôle actif dans l’offensive du Hamas.

Washington a toutefois jugé qu’il n’y avait « pas de doute » sur le fait que le Hamas était « financé, équipé et armé » entre autres par Téhéran, tout en estimant qu’il était « trop tôt » pour dire si l’Iran était « directement impliqué ».

S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.