Israël en guerre - Jour 148

Rechercher

L’opposition vent debout face à Ben Gvir sur la question des violences conjugales

Les députés de l'opposition reprochent au ministre d'extrême droite son hostilité au projet de loi imposant le port du bracelet électronique aux auteurs de violences conjugales

Carrie Keller-Lynn est la correspondante politique et juridique du Times of Israël.

Le ministre de la Sécurité nationale Itamar Ben Gvir au poste de commandement de la police de Tel Aviv pendant les manifestations contre les réformes judiciaires du gouvernement, le 1er mars 2023. (Crédit :via Twitter; used in accordance with Clause 27a of the Copyright Law)
Le ministre de la Sécurité nationale Itamar Ben Gvir au poste de commandement de la police de Tel Aviv pendant les manifestations contre les réformes judiciaires du gouvernement, le 1er mars 2023. (Crédit :via Twitter; used in accordance with Clause 27a of the Copyright Law)

Une altercation a eu lieu mercredi, en plénière de la Knesset, entre les députés de l’opposition et le ministre de la Sécurité intérieure, Itamar Ben Gvir, à propos de son opposition au projet de loi imposant le bracelet électronique aux auteurs de violences conjugales.

Hostile à ce projet de loi, Ben Gvir estime que les députés de l’opposition veulent profiter de l’assassinat d’une Israélienne par son mari violent et déjà connu des services de police, pour faire évoluer la loi en la matière.

Les députés de l’opposition se sont écriés « C’est honteux ! » alors que le ministre de la Sécurité intérieure terminait son discours. Ben Gvir disait vouloir réexaminer le projet pour s’assurer qu’il ne porte pas préjudice aux hommes accusés à tort.

La coalition a rejeté quatre projets de loi connexes de l’opposition destinés à donner aux tribunaux le pouvoir d’ordonner le suivi électronique des auteurs de violences et garantir le respect des injonctions d’éloignement.

Le président de séance de la plénière a fait évacuer un certain nombre de députés de l’opposition particulièrement indignés, ce à quoi le député Yisrael Beytenu Evgeny Sova a réagi en lui reprochant d’avoir « [symboliquement] évacué les femmes de la plénière ».

De nouveau à la tribune, Ben Gvir a dit que l’opposition « voulait faire un coup politique » alors que lui, s’engageait à « mener un travail de fond sur la question ».

Ben Gvir assure qu’après les vacances parlementaires de Pessah, il présentera « un projet de loi beaucoup plus sérieux » « pour protéger les femmes », rejetant les attaques présentées comme « purement cyniques ».

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.