L’Ukraine publie des images des vandales qui dégradent un mémorial de la Shoah
Rechercher

L’Ukraine publie des images des vandales qui dégradent un mémorial de la Shoah

La municipalité de Lviv a fait appel à sa population pour identifier les individus qui ont dessiné des croix gammées et des symboles néo-nazis sur le mémorial de l'Espace des Synagogues

La maire du Lviv a diffusé des images du vandale qui dégrade un mémorial de la Shoah, le 21 juin 2017. (Crédit : Lviv City Hall)
La maire du Lviv a diffusé des images du vandale qui dégrade un mémorial de la Shoah, le 21 juin 2017. (Crédit : Lviv City Hall)

Des responsables de la municipalité de Lviv, dans l’ouest de l’Ukraine, ont diffusé un enregistrement des caméras de sécurité qui montre des vandales en train de peindre des symboles nazis sur un mémorial de la Shoah, afin de les identifier.

La municipalité a pris des mesures exceptionnelles la semaine dernière sur son site internet. Elle a montré une image d’un individu portant un sac à dos et un chapeau, qui campait devant le mémorial Espace des Synagogues.

La ville a inauguré cet espace l’an dernier dans le complexe de la Synagogue de la Rose d’Or avec le soutien de certains groupes juifs et en dépit de l’opposition d’autres groupes, qui avaient anticipé que cet espace serait une invitation au vandalisme et à la profanation, parce qu’il ressemble à un parc.

Dans l’incident qui a eu lieu le 20 juin, plusieurs jeunes gens ont inscrit des slogans néo-nazis sur les dalles en pierre qui évoquent des pierres tombales. Ils avaient également dessiné des croix gammées et des symboles ultra-nationalistes ukrainiens, ainsi que les mots « white power » en anglais.

La maire du Lviv a diffusé des images du vandale qui dégrade un mémorial de la Shoah, le 21 juin 2017. (Crédit : Lviv City Hall)
La maire du Lviv a diffusé des images du vandale qui dégrade un mémorial de la Shoah, le 21 juin 2017. (Crédit : Lviv City Hall)

Dans un communiqué, le maire Andriy Sadovy a qualifié l’incident d’ « inacceptable » et a exceptionnellement appelé « les chefs de la police et les services de sécurité à trouver les auteurs aussi rapidement que possible et à la sanctionner ».

Il a également exhorté tous ceux qui auraient connaissance de l’incident ou de l’identité de ses auteurs à s’exprimer.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...