Une roquette interceptée par le Dôme de fer après des heures de calme
Rechercher

Une roquette interceptée par le Dôme de fer après des heures de calme

Le Premier ministre qualifie l'opération à Gaza de succès, affirmant que "nos ennemis avaient reçu le message"

Des Israéliens se protègent au sol durant une sirène d'alarme à la roquette, à Sdérot le 12 novembre 2019. (Crédit : AP Photo/Tsafrir Abayov)
Des Israéliens se protègent au sol durant une sirène d'alarme à la roquette, à Sdérot le 12 novembre 2019. (Crédit : AP Photo/Tsafrir Abayov)

Le Times of Israël en français suit pour vous les événements :

Les sirènes retentissent dans le sud d’Israël

Les sirènes d’alarmes avertissant de l’arrivée de roquettes ont été activées dans la région de Gaza et à Netivot, malgré l’accord de cessez-le-feu conclu en Israël et les groupes terroristes à Gaza.

Cinq roquettes tirées sur Israël, dont deux interceptées

L’armée israélienne a indiqué que cinq roquettes ont été tirées sur Israël, enfreignant ainsi les conditions du cessez-le-feu.

Deux projectiles ont été interceptées par le Dôme de Fer, selon Tsahal.

Le dernier tir de barrage n’a fait ni blessés ni dégâts

Le service d’urgence de Magen David Adom a indiqué qu’aucun blessé n’a été signalé après les derniers bombardements depuis Gaza, sur le sud d’Israël.

Aucun dégât matériel n’a été signalé pour le moment.

Rivlin salue la résilience israélienne, dit qu’Israël ne cherche pas la guerre

Le président Reuven Rivlin a déclaré que la volonté d’Israël de parvenir à un accord de cessez-le-feu soulignait son engagement à restaurer le calme.

« Lors de ce cycle de combat, l’État d’Israël a de nouveau prouvé qu’il ne restera pas impassible lorsque la sécurité de nos citoyens est menacée. D’autre part, nous avons montré clairement que l’escalade ne nous intéressait pas et que nous répondrons au calme par le calme », a fait savoir le président israélien.

« Je veux faire part de mon soutien à tous les citoyens israéliens, qui ont une fois de plus démontré leur résilience et leur volonté de suivre les instructions. C’est la résilience qui permet à nos forces de sécurité de faire leur travail vital de la façon la plus professionnelle qui soit, comme ils viennent de le faire. Je remercie et exprime ma gratitude, au nom de tous les Israéliens, à nos soldats et à leurs commandants, aux services de sécurité, de renseignement et de secours ».

Akunis : si le Jihad islamique est derrière le dernier tir, Israël doit réagir

Un ministre du Likud a déclaré que l’aviation israélienne doit réagir si le dernier tir de roquette visant Israël ce matin, qui violait les termes du cessez-le-feu, a été mené par le Jihad islamique palestinien.

« Si le tir sur Netivot est l’oeuvre du Jihad islamique, nous devons répondre par des frappes militaires », a déclaré Ofir Akunis à la radio de l’armée. « Accepter un cessez-le-feu ne veut pas dire laisser le champ libre à toutes leurs folies. »

Un calme tendu regagne le sud après un tir de barrage

L’accalmie a fait son retour dans le sud d’Israël, quelques heures après que cinq roquettes ont été tirées depuis Gaza.

Ce tir de barrage n’a pas été revendiqué.

Des démineurs appelés dans une crèche de Netivot

Des démineurs de la police ont été appelés dans une crèche de Netivot, au sud d’Israël, après que des débris supposés être des éclats de roquettes y ont été trouvés.

La police a indiqué que la crèche était vide au moment du tir de roquette.

Des experts analysent la scène.

Pour le maire d’Ashdod, le dernier tir de barrage n’ébranle pas la trêve

Le maire d’Ashdod Yechiel Lasry a déclaré, reprenant des propos du Commandement du Front intérieur de l’armée israélienne, que le dernier tir de roquettes était un acte « isolé » et que cela n’ébranle pas la trêve conclue entre Israël et les groupes terroristes à Gaza.

« Le tir d’il y a une heure était isolé, et ne constitue pas une violation du cessez-le-feu conclu avec le Jihad islamique », a-t-il assuré aux résidents de sa ville du sud, dans une publication Facebook, les appelant à maintenir leurs activités habituelles.

Une roquette laisse un énorme cratère dans la région d’Eshkol

Une vidéo qui circule sur les réseaux sociaux montre l’impact laissé par une roquette dans un terrain vague de la région d’Eshkol, adjacente à la bande de Gaza.

Réouverture des routes le long de la frontière de Gaza

La trêve semblant se maintenir, les routes qui étaient fermées à la circulation en raison de la situation sécuritaire a Gaza ont été rouvertes.

Des étudiants de l’université de Tel Aviv protestent contre l’activité de Tsahal

Des étudiants arabes israéliens de l’université de Tel Aviv ont protesté contre l’activité militaire israélienne à Gaza.

La manifestation a réuni plusieurs dizaines d’étudiants.

Des étudiants arabes israéliens de l’université de Tel Aviv protestent contre l’activité militaire israélienne à Gaza, le 14 novembre 2019, à Tel Aviv. (Crédit : Tomer Neuberg/Flash90)
Des étudiants arabes israéliens de l’université de Tel Aviv protestent contre l’activité militaire israélienne à Gaza, le 14 novembre 2019, à Tel Aviv. (Crédit : Tomer Neuberg/Flash90)
Des étudiants arabes israéliens de l’université de Tel Aviv protestent contre l’activité militaire israélienne à Gaza, le 14 novembre 2019, à Tel Aviv. (Crédit : Tomer Neuberg/Flash90)

Israël rouvre les postes-frontière de Gaza

Les autorités israéliennes ont décidé de rouvrir les points de passages terrestres de la bande de Gaza et d’autoriser les pêcheurs palestiniens à travailler à 15 milles nautiques au large de la côte, a fait savoir un responsable.

Cette décision a été prise après une évaluation de la situation sécuritaire par les autorités de la Défense après deux jours d’intenses combats entre Israël et le groupe terroriste du Jihad islamique palestinien.

— Judah Ari Gross

L’armée lève les restrictions dans la région de Gaza

Le commandement du Front intérieur de l’armée israélienne a décidé de lever toutes les restrictions sécuritaires imposées aux communautés situées aux abords de la bande de Gaza et dans la région de Lachish.

— Judah Ari Gross

Réunion entre Bennett et les chefs de la sécurité au siège de la Défense

Le ministre de la Défense Naftali Bennett a rencontré le chef d’état-major de l’armée israélienne, le responsable du Shin Bet, les chefs du Commandement du  Front intérieur et des services de renseignement, son vice-ministre et d’autres cadres la défense au siège de l’armée à Tel Aviv pour faire le point sur la situation avec Gaza, d’après un communiqué de son bureau.

Il a ainsi été briefé sur la situation sécuritaire et a remercié tous ceux impliqués dans l’Opération Ceinture noire pour leurs efforts, a fait savoir le ministère.

Sirènes d’alerte à la roquette autour de Gaza

Les sirènes d’alerte à la roquette retentissent dans les communautés israéliennes en dehors de la bande de Gaza, brisant des heures de calme après l’annonce d’un accord de cessez-le-feu entre Israël et des groupes terroristes dans l’enclave côtière.

Les alarmes retentissent dans les communautés de Beeri, Nahal Oz, Kfar Maimon, Tushia et Alumim.

L’armée dit qu’elle enquête sur la question. Il n’y a pas de rapports immédiats faisant état de blessures ou de dommages.

Pourquoi les établissements du centre ont fermé ?

La mesure drastique et rare prise par les autorités mardi de fermer les entreprises et les écoles du centre d’Israël après l’assassinat d’un important chef terroriste de la bande de Gaza a été provoqué par la récolte de renseignements laissant envisager des tirs de roquettes de grande ampleur sur la région, d’après Haaretz.

Des sources impliquées dans la décision ont fait savoir au quotidien qu’à 6h30 mardi, soit environ deux heures après l’élimination Baha Abou al-Ata du Jihad islamique, l’armée a été informée de projets de salves massives qui pourraient cibler la région du Gush Dan; où se trouve Tel Aviv, alors que ses habitants étaient en route pour le travail ou l’école.

Il a ainsi été rapidement décidé de fermer les entreprises et les écoles afin d’empêcher aux civils de se retrouver sous un déluge de roquettes, ont-elles ainsi confié.

Les hauts gradés de l’armée rencontrent les maires du sud du pays

Les hauts responsables de l’armée israélienne ont remercié jeudi les maires des localités les plus visées par les tirs de roquette et de mortier en provenance de la bande de Gaza ces deux derniers jours, les remerciant d’avoir été fidèles aux consignes de sécurité et d’être restés “résilients” lors des hostilités.

Lors de cette rencontre, le général du Commandement du sud, Herzi Halevi, et celui de la Division de Gaza, Eliezer Toledano, ont tenu au courant les maires des dernières informations sur la situation sécuritaire, les opérations de défense en cours, et les ont remerciés « pour leur coopération étroite en général et au cours des derniers jours en particulier ».

Les commandants “ont souligné leur immense gratitude envers les résidents de la région pour leur attitude responsable et leur respect des instructions du Commandement du Front intérieur de l’armée israélienne, ainsi que la résilience dont ils ont fait preuve au cours de ces journées de combat », a déclaré Tsahal dans un communiqué.

— Judah Ari Gross

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...