Israël en guerre - Jour 149

Rechercher

Manifestations de Palestiniens en Cisjordanie et à Gaza en soutien à Fosse aux lions

Des affrontements lors de manifestations nocturnes ont eu lieu dans plusieurs villes ainsi qu'à Jérusalem-Est ; le groupe terroriste cherche à afficher sa popularité après le raid

De jeunes Palestiniens protestent près de la frontière entre Israël et Gaza, à l'est du camp de réfugiés de Jabalia, le 23 février 2023. (Crédit : MAHMUD HAMS/AFP)
De jeunes Palestiniens protestent près de la frontière entre Israël et Gaza, à l'est du camp de réfugiés de Jabalia, le 23 février 2023. (Crédit : MAHMUD HAMS/AFP)

Des milliers de Palestiniens furieux de la dernière incursion meurtrière de l’armée israélienne à Naplouse ont organisé des marches nocturnes à travers la Cisjordanie, Gaza et Jérusalem-Est, appelant à la vengeance et déclenchant des affrontements mineurs avec les forces de sécurité dans certains endroits.

Les manifestants sont descendus dans les rues à travers la Cisjordanie et la bande de Gaza en réponse à un appel à manifester lancé par le groupe terroriste la Fosse aux lions, une manifestation de solidarité exceptionnelle avec le groupe armé face aux efforts concertés déployés par Israël ces derniers mois pour le démanteler.

Les membres de la Fosse aux lions, une faction du Jihad islamique palestinien formée l’année dernière, étaient la cible de raids menés par l’armée israélienne mercredi matin à Naplouse.

L’opération a déclenché une intense bataille entre les combattants armés et les forces israéliennes, faisant 11 morts palestiniens, dont trois civils, et plus de 100 blessés.

Des marches ont eu lieu après minuit à Naplouse, Hébron, Ramallah, Tulkarem et dans le camp de réfugiés de Dheisheh à Bethléem, entre autres endroits.

À Jérusalem-Est, des manifestations ont été signalées près du camp de réfugiés de Shuafat et du point de passage de Qalandia, ainsi que dans le quartier de a-Tur, où des vidéos ont montré des affrontements entre la police et les manifestants.

Des rassemblements de grande ampleur ont également eu lieu dans toute la bande de Gaza.

À Naplouse, des centaines de jeunes hommes ont manifesté dans la rue en promettant de protéger la mosquée al-Aqsa, et des chants de soutien au groupe Fosse aux lions et à ses appels à la vengeance ont été entendus dans un grand nombre de marches.

La Fosse aux lions a exhorté jeudi les Palestiniens à descendre dans les rues pour manifester leur soutien au groupe et « faire savoir au monde que la Fosse aux lions et les mouvements de résistance sont prêts à se venger », selon les informations de la Douzième chaîne.

La police a relevé son niveau d’alerte mercredi soir par crainte d’attaques de représailles, face aux menaces virulentes des groupes terroristes palestiniens et aux nombreuses condamnations internationales.

Tôt jeudi, les habitants de Gaza ont tiré six roquettes sur Israël, dans ce qui semblerait être une réponse à ce raid, le plus meurtrier en Cisjordanie depuis 2005, date à laquelle les Nations unies ont commencé à recenser ces chiffres. Cinq des missiles ont été interceptés par le système de défense anti-aérien du Dôme de fer et le sixième a atterri dans un champ ouvert.

Le raid de mercredi est intervenu près d’un mois après une opération similaire menée de jour dans la ville voisine de Jénine, au cours de laquelle 10 Palestiniens ont été tués, dont une femme âgée, au cours d’échanges de tirs intenses qui ont éclaté alors que Tsahal tentait d’arrêter un certain nombre de suspects de terrorisme.

Des personnes en deuil portent les corps de Palestiniens tués lors d’un raid des forces israéliennes dans la ville de Naplouse, en Cisjordanie, pendant leur procession funéraire, le 22 février 2023. (Crédit : Jaafar Ashtiyeh / AFP)

Depuis un an, Tsahal mène des raids nocturnes et quasi quotidiens en Cisjordanie suite à une série d’attaques terroristes palestiniennes qui ont tué 32 personnes en 2022 et 11 autres depuis le début de l’année.

L’opération menée par Tsahal tout au long de l’année a permis de procéder à plus de 2 500 arrestations, mais a également déclenché des affrontements. 171 Palestiniens ont été tués en 2022 et 60 autres depuis le début de l’année, la plupart lors d’attaques ou de combats avec les forces de sécurité. D’autres étaient des civils non impliqués et certains ont été tués dans des circonstances qui font l’objet d’une enquête.

Bon nombre des raids menés ces derniers mois visaient la Fosse aux lions, une confédération peu structurée d’hommes armés basés à Naplouse qui ont gagné une grande popularité dans la rue palestinienne en attaquant systématiquement et sans scrupules des postes militaires, des troupes opérant le long de la barrière de sécurité de Cisjordanie, des implantations israéliennes et des civils sur les routes.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.