Rechercher

Marjorie Taylor Greene compare Biden à Hitler – un diplomate israélien « consterné »

Des organisations juives ont condamné les propos de l'élue républicaine, qui a traité le président de « Nazi Joe » et diffusé une vidéo le montrant entouré de croix gammées

Marjorie Taylor Greene, Représentante républicaine de Géorgie, lors d'une allocution surTwitter, le jeudi 28 avril 2022, sur la colline du Capitole à Washington. (Crédit : AP Photo/Jacquelyn Martin)
Marjorie Taylor Greene, Représentante républicaine de Géorgie, lors d'une allocution surTwitter, le jeudi 28 avril 2022, sur la colline du Capitole à Washington. (Crédit : AP Photo/Jacquelyn Martin)

Vendredi dernier, un diplomate israélien s’est dit « consterné » par les propos de Marjorie Taylor Greene, élue à la Chambre des représentants, qui a cette fois osé comparer le président américain Joe Biden à Adolf Hitler. Il a rappelé qu’un tel discours ne faisait qu’alimenter la violence.

« Je suis consterné par cette utilisation cynique de l’imagerie nazie et des comparaisons avec Hitler par un membre du Congrès des États-Unis », a déploré le diplomate.

« Alors même que nous sommes confrontés à une augmentation des incidents antisémites, aux États-Unis comme dans le monde entier, ce type de discours ne fait qu’alimenter la haine, l’extrémisme et la violence », a-t-il prévenu.

Le diplomate s’est exprimé sous couvert d’anonymat en raison de la nature sensible des critiques. Il est en effet très inhabituel pour un diplomate israélien de s’exprimer à l’encontre d’un élu américain, particulièrement sur une question sans lien direct avec Israël.

Élue Républicaine de Géorgie tristement célèbre pour ses propos provocateurs et antisémites, Greene a tenu ces propos sur Twitter en réaction à un discours prononcé jeudi par Biden à Philadelphie.

Biden y mettait en garde contre le danger que font peser sur la démocratie « Donald Trump et les Républicains MAGA [NDLT : Make America Great Again]. « Ne me comparez pas à Dieu tout-puissant, comparez moi à l’alternative ». « Donald Trump et les ‘républicains MAGA’ représentent un extrémisme qui menace les fondations mêmes de notre République ». Les représentants de la droite radicale « se nourrissent du chaos. Ils ne vivent pas dans la lumière de la vérité, mais à l’ombre des mensonges ». Or, Greene s’identifie fortement à l’aile « Make America Great Again » du parti associé à l’ancien président.

« Joe Biden, c’est Hitler », a-t-elle déclaré sur Twitter. « #NaziJoe doit partir. »

Dans une autre publication, elle a diffusé un montage vidéo du discours de Biden dans lequel le président, affublé d’une moustache à la Hitler, est entouré de croix gammées, sur fond de discours hitlérien.

Greene compte plus d’un million d’abonnés sur Twitter.

L’Anti-Defamation League (ADL) et l’American Jewish Committee (AJC) l’ont prise à parti pour ses propos.

« Qu’un membre du Congrès considère cela drôle et acceptable, est honteux », a déclaré le directeur exécutif de l’ADL, Jonathan Greenblatt.

« À travers cette publication et ce montage vidéo, [Taylor Greene] banalise Hitler et le nazisme, incarnations du mal à l’état pur. Elle contribue à minimiser le grand danger que l’extrémisme fait peser sur ce pays. C’est proprement honteux », a-t-il ajouté.

« Ce montage vidéo est odieux, insultant et complètement indigne d’un membre du Congrès », a déclaré l’American Jewish Committee.

« Les dirigeants Républicains de la Chambre devraient condamner fermement ses propos. »

Ce n’est pas la première fois que Greene provoque la controverse – parfois même au sein du Congrès – en comparant ce qu’elle n’aime pas à la Shoah, s’associant à des suprémacistes blancs, promouvant des théories du complot ou faisant siens des tropes antisémites.

Elle a notamment tenu des propos ouvertement antisémites sur la famille Rothschild et relayé la théorie antisémite du soi-disant Grand Remplacement, pseudo conspiration juive pour remplacer les populations blanches par des immigrants.

La Coalition juive républicaine, qui a condamné à plusieurs reprises son discours, soutient activement les principaux opposants de cette élue.

L’équipe du Times of Israel a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...