Merkel: Les synagogues et les écoles juives nécessitent une protection policière
Rechercher

Merkel: Les synagogues et les écoles juives nécessitent une protection policière

La chancelière a admis une bataille permanente contre l'antisémitisme, affirmant que les Allemands doivent affronter "les spectres du passé"

La chancelière allemande Angela Merkel prononce un discours lors d'une séance plénière du Bundestag, le 12 septembre 2018. (AP Photo/Markus Schreiber)
La chancelière allemande Angela Merkel prononce un discours lors d'une séance plénière du Bundestag, le 12 septembre 2018. (AP Photo/Markus Schreiber)

La chancelière allemande Angela Merkel a déclaré lundi que la population juive de son pays avait besoin d’une protection policière permanente.

Merkel a évoqué la hausse constante de l’antisémitisme dans le pays, disant au cours d’un entretien accordé à CNN qu’il y a « toujours eu, malheureusement, un certain nombre d’antisémites parmi nous ».

« Il n’y a à ce jour pas une seule synagogue, pas une seule garderie pour les enfants, pas une seule école juive qui n’ait pas besoin d’être gardée par des policiers allemands », a-t-elle noté.

La semaine dernière, le commissaire du pays à l’antisémitisme, Felix Klein, avait suscité une controverse suite à une hausse des attaques antisémites en suggérant qu’il était dorénavant trop dangereux pour les Juifs d’arborer la kippa traditionnelle dans certaines parties du pays.

La police à l’entrée d’une synagogue de Bremen, en Allemagne, le 1er mars 2015 (Crédit : AP /dpa,Carmen Jaspersen)

Merkel a ajouté qu’il fallait que les Allemands « affrontent les spectres du passé ».

« Nous devons dire à la jeune génération ce que l’histoire nous a apporté », a expliqué Merkel.

Lundi, le porte-parole de Merkel a souligné la responsabilité du pays à garantir la sécurité de tous les Juifs portant la kippa, dans tout le pays, sans qu’ils aient à redouter une agression antisémite.

« C’est la mission de l’Etat de s’assurer que tout un chacun peut se déplacer en sécurité en portant une kippa, partout dans le pays », a déclaré Steffen Seibert.

Des statistiques publiées par le gouvernement au début du mois ont indiqué que le nombre d’incidents antisémites et anti-étrangers s’est élevé l’année dernière en Allemagne, malgré une baisse globale des crimes à mobile politique.

Lundi, Bild, le plus important journal allemand, a imprimé une kippa juive en Une de manière à ce que les Allemands puissent la couper et la porter en signe de solidarité avec la communauté juive locale.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...