Meurtre de Foqaha : Le Hamas rejette les propos de Liberman
Rechercher

Meurtre de Foqaha : Le Hamas rejette les propos de Liberman

Après le sous-entendu du ministre de la Défense, le porte-parole du groupe terroriste affirme que seul “l’ennemi sioniste” est responsable

Dov Lieber est le correspondant aux Affaires arabes du Times of Israël

Yahya Sinwar, 2e à droite, nouveau chef du Hamas à Gaza, et Ismail Haniyeh, à gauche, près du fils de Mazen Foqaha, cadre terroriste du groupe, pendant ses funérailles, à Gaza Ville, le 27 mars 2017. (Crédit : Mahmud Hams/AFP)
Yahya Sinwar, 2e à droite, nouveau chef du Hamas à Gaza, et Ismail Haniyeh, à gauche, près du fils de Mazen Foqaha, cadre terroriste du groupe, pendant ses funérailles, à Gaza Ville, le 27 mars 2017. (Crédit : Mahmud Hams/AFP)

Un porte-parole de la branche armée du Hamas a rejeté les accusations du ministre de la Défense Avigdor Liberman, qui avait sous-entendu que le groupe terroriste gazaoui pourrait être responsable de l’assassinat de l’un de ses cadres, et a à nouveau affirmé que c’était Israël qui avait tué Mazen Foqaha.

« Nous affirmons que personne n’est responsable de ce crime à l’exception de l’ennemi sioniste, et il ne réussira aucune de ses tentatives ouvertes ou cachées de démentir ou de brouiller les cartes », a déclaré Abu Obeida.

Le porte-parole a déclaré que les propos de Liberman étaient un signe qu’Israël avait peur, après que le Hamas a juré de se venger du meurtre.

Foqaha a été abattu le 25 mars près de son domicile de Tel e-Hawa, un quartier du sud ouest de Gaza ville.

Dimanche, Liberman a supposé que l’assassinat pouvait avoir été commis par le Hamas. « Le Hamas est connu pour ses assassinats internes, qu’ils regardent donc par là », a-t-il déclaré.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...