Modiin: 11 cas de COVID ; enquête sur une homme qui aurait violé la quarantaine
Rechercher

Modiin: 11 cas de COVID ; enquête sur une homme qui aurait violé la quarantaine

Selon un reportage, le ministère de la Santé a porté plainte contre le suspect, rentré récemment de l'étranger, mais on ignore s'il est à l'origine de l'infection des 11 enfants

Des élèves israéliens retournent à l'école à Tel Aviv, le 18 avril 2021. (Crédit : Avshalom Sassoni/Flash90)
Des élèves israéliens retournent à l'école à Tel Aviv, le 18 avril 2021. (Crédit : Avshalom Sassoni/Flash90)

La police chercherait à savoir si 11 enfants d’une école de Modiin, testés positifs au coronavirus, ont été contaminés par un homme qui n’a pas respecté la quarantaine à son retour de l’étranger.

Le ministère de la Santé a déposé une plainte contre cet homme auprès de la police après que les élèves de 6e ont contracté le COVID, selon un reportage de la Douzième chaîne mardi.

La chaîne a cité une enquête menée par la branche de secteur du ministère de la Santé, selon laquelle le suspect « n’a pas rempli entièrement les conditions de quarantaine à son retour de l’étranger et n’a pas effectué de test [de coronavirus] le neuvième jour, ce qui lui aurait permis d’écourter la quarantaine de 14 jours ».

Etant donné que la déclaration mentionne qu’une période d’isolement était nécessaire, cela signifie que l’homme n’a peut-être pas été vacciné.

Toutefois, le reportage indique que le ministère de la Santé a déposé la plainte bien qu’il ne soit pas totalement clair que l’homme soit à l’origine de la propagation de la maladie, afin de faire preuve de « tolérance zéro » à l’égard des personnes qui violent la quarantaine après leur arrivée de l’étranger.

Après la détection de l’épidémie, le reste des élèves a été envoyé en quarantaine et le commandement de la défense passive de Tsahal a testé les enfants de toutes les classes pour détecter d’autres infections potentielles.

L’annonce de ces contaminations survient alors qu’Israël a mis fin mardi à l’obligation de porter des masques à l’intérieur, marquant ainsi la fin de l’une des seules restrictions majeures liées au coronavirus qui subsistait dans le pays après le succès de la campagne de vaccination qui a permis de réduire à néant, ou presque, le nombre de nouveaux cas quotidiens.

Le ministère de la Santé a annoncé la levée de l’obligation de porter des masques dans les écoles, bien qu’il ait déclaré par le passé que les masques resteraient obligatoires car la majorité des jeunes de moins de 16 ans n’ont pas encore été vaccinés.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...