Mort du nazi suisse Gaston Amaudruz, anti-juif « délirant »
Rechercher

Mort du nazi suisse Gaston Amaudruz, anti-juif « délirant »

Négationniste, raciste bio-politique, le néo-fasciste est mort en Suisse à l'âge de 98 ans

Le négationniste Gaston Amaudruz est mort le 7 septembre 2018 en Suisse (Capture d'écran NotreHistoire.ch)
Le négationniste Gaston Amaudruz est mort le 7 septembre 2018 en Suisse (Capture d'écran NotreHistoire.ch)

Qualifié de « pionnier néo-nazi de la littérature dite ‘révisionniste' » par l »historien Pierre-André Taguieff, Gaston Amaudruz s’est éteint en Suisse à l’âge de 98 ans.

Dès 1949, il publiait un livre négationniste Ubu Justicier au premier procès de Nuremberg, Amaudruz a ensuite co-fondé le Nouvel Ordre Européen en Suisse en 1951 « suite à la profonde déception causée par le Congrès de Malmoë, trop peu raciste » explique Taguieff.

Décrit comme raciste « bio-politique » (qui professe la différence biologique entre les races, la pureté d’une, l’aryenne, et la fautive, la juive), « dénué d’esprit de finesse », « anti-juif toujours délirant », il a écrit dans plusieurs revues fascistes, et servi de référence au négationniste Robert Faurisson.

En 2000, Amaudruz a fait quelques mois de prisons fermes pour propagande raciste et négation de la Shoah.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...