« N’enterrez pas la solution à deux Etats », demande Nicolas de Rivière
Rechercher

« N’enterrez pas la solution à deux Etats », demande Nicolas de Rivière

L'ambassadeur de France à l'ONU a déclaré que l’annexion envisagée le mois prochain par Israël en Cisjordanie serait "forcément mal accueillie dans toute la région"

L'envoyé français à l'ONU, Nicolas de Rivière avant un conseil de sécurité au siège des Nations unies, le 3 janvier 2020. (Crédit : AP Photo/Seth Wenig)
L'envoyé français à l'ONU, Nicolas de Rivière avant un conseil de sécurité au siège des Nations unies, le 3 janvier 2020. (Crédit : AP Photo/Seth Wenig)

Ce mercredi, lors d’une interview avec la chaine I24News, Nicolas de Rivière, ambassadeur de France auprès des Nations unies, a déclaré que l’annexion envisagée le mois prochain par Israël en Cisjordanie serait « forcément mal accueillie dans toute la région ».

« Ce que nous disons à nos amis israéliens avant et après le 1er juillet, c’est de ne pas faire des choses qui seraient contraire au droit international. N’enterrez pas la solution à deux Etats, ne rendez pas impossible les pourparlers avec l’Autorité Palestinienne, évitez les gestes unilatéraux », a-t-il expliqué. « Nous passons le même message aux Palestiniens afin que l’on puisse s’orienter vers un règlement négocié. »

Le diplomate a rappelé que la France jouait un rôle de médiatrice entre les deux parties et « qu’elle continuerait à essayer de convaincre ses amis d’éviter de faire des choses qui seraient irréversibles, nuisibles à la solution à deux Etats, et qui seraient sans doute dangereuses pour la sécurité régionale ».

Il a conclu en rappelant que, pour la France, « la solution à deux Etats est la seule qui nous semble souhaitable si nous voulons la paix dans la région ».

En avril dernier, Nicolas de Rivière avait déjà critiqué la promesse d’Israël de construire davantage d’implantations et d’annexer la vallée du Jourdain et toutes les localités juives de Cisjordanie.

Ces déclarations s’inscrivent dans une vague de critiques régionales et internationales contre le projet d’annexion par Israël de larges zones de la Cisjordanie dans le cadre du plan de paix proposé par l’administration Trump.

Ces derniers jours, les ministres des Affaires étrangères russe, jordanien et égyptien ont à leur tour mis en garde Israël contre l’annexion.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...