Netanyahu dément avoir reçu des avantages d’un fraudeur juif français présumé
Rechercher

Netanyahu dément avoir reçu des avantages d’un fraudeur juif français présumé

Arnaud Mimran aurait financé le Likud et autorisé le Premier ministre à utiliser son appartement à Paris ; “ridicule et faux” selon le bureau de Netanyahu

Benjamin Netanyahu pendant une conférence de presse à Jérusalem, le 23 mars 2016 (Crédit : Raphaël Ahren/Times of Israel)
Benjamin Netanyahu pendant une conférence de presse à Jérusalem, le 23 mars 2016 (Crédit : Raphaël Ahren/Times of Israel)

PARIS – Un journaliste français a déclaré qu’il avait des preuves qu’un accusé dans un procès majeur pour fraude qui va s’ouvrir à Paris a fait des dons au parti du Likud israélien, et a rendu des services personnels à Netanyahu avant qu’il ne devienne Premier ministre.

Arnaud Mimran, un juif français dont le procès devrait commencer en mai pour des présomptions de fraudes, avec plusieurs complices, à l’Union européenne pour 282 millions d’euros, a autorisé Netanyahu à utiliser un grand appartement de l’avenue Victor Hugo à Paris, selon Fabrice Arfi, journaliste pour le site d’informations Mediapart.

Il a partagé les découvertes de son enquête avec Haaretz, qui a publié vendredi un article sur le sujet.

Le bureau de Netanyahu a démenti ces affirmations.

Netanyahu a utilisé l’appartement depuis le début des années 2000, selon l’article. Les deux hommes ont été photographiés ensemble à Monaco en 2003 quand Netanyahu était le ministre des Finances israélien et Mimran déjà suspecté d’autres crimes que celui pour lequel il sera jugé.

En 2000, une enquête sur Mimran portait sur des présomptions de délit d’initié aux Etats-Unis et il avait accepté, avec ses partenaires, de payer une amende de 1,2 million de dollars, a annoncé Haaretz. Il a également donné un montant non précisé d’argent à des officiels du Likud en France, a annoncé l’article en se basant sur des découvertes partagées par Mediapart avec Haaretz.

Mimran, qui a été jugé coupable de fraude fiscale en France à la fin des années 1990, est accusé d’avoir utilisé des sociétés écrans pour collecter les remboursements de TVA par la France sur des permis d’émission de carbone achetés dans des pays qui ne collectent pas de TVA dessus, comme les Pays-Bas.

Connue comme l’arnaque aux émissions carbone, l’on pense que cela a entraîné des milliards de dommages en 2009 en exploitant frauduleusement les différences sur la manière dont les nations industrialisées ont encouragé la réduction des émissions de gaz à effet de serre.

Le bureau du Premier ministre a déclaré à Haaretz que « les sous-entendus de cet article sont faux et ridicules ». Netanyahu a rencontré Mimran en France quand Netanyahu était un « citoyen privé », est-il écrit dans le communiqué, quand la famille Mimran était « bien connue et respectée en France et [qu’]il n’y avait pas d’accusations judiciaires contre elle ».

Netanyahu « n’a rien demandé, n’a reçu aucune contribution et n’a rien donné à la famille Mimran », est-il écrit.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...