Netanyahu dit avoir convaincu la Maison Blanche que les “blocs d’implantations” n’existent pas
Rechercher

Netanyahu dit avoir convaincu la Maison Blanche que les “blocs d’implantations” n’existent pas

Le Premier ministre a ajouté qu'Israël présumait que les Américains allaient présenter “rapidement” un plan de négociations

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu pendant la réunion hebdomadaire du cabinet dans ses bureaux de Jérusalem, le 25 juin 2017. (Crédit : Marc Israel Sellem/Pool)
Le Premier ministre Benjamin Netanyahu pendant la réunion hebdomadaire du cabinet dans ses bureaux de Jérusalem, le 25 juin 2017. (Crédit : Marc Israel Sellem/Pool)

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a déclaré mercredi aux dirigeants des implantations que les responsables américains ont demandé à son chef de cabinet de ne pas être « un porc » sur la construction d’implantations, et que l’administration Trump est préparée à tolérer une construction limitée, selon l’un des résidents d’implantations présent à la réunion.

« C’est tolérable d’être un cochon, mais pas un hazir », a déclaré Netanyahu, relayant un message que son chef de cabinet aurait reçu, utilisant le terme yiddish pour porc, selon un membre du conseil Yesha qui a parlé au Times of Israël.

Durant cette réunion à huis-clos, Netanyahu a déclaré avoir convaincu le président Donald Trump d’abandonner la distinction entre avant-postes isolés et blocs d’implantations en Cisjordanie.

S’exprimant devant les dirigeants du Conseil de Yesha, un mouvement pro-implantations, Netanyahu a expliqué que « nous supposons que les Américains prévoient d’établir un plan politique rapidement. Je suis parvenu à convaincre le gouvernement que l’expression ‘blocs d’implantations’ n’existe pas », aurait-t-il dit selon le site d’information Walla.

Construction à Maale Adumim, le 25 septembre 2017. (Crédit : Miriam Alster/Flash90)
Construction à Maale Adumim, le 25 septembre 2017. (Crédit : Miriam Alster/Flash90)

Netanyahu a tenu ces propos lors d’une réunion à huis-clos avec les responsables du Conseil de Yesha qui ont appelé le Premier ministre à lever un « gel » datant de l’époque d’Obama sur les nouvelles constructions en Cisjordanie.
Trump a, lui aussi, demandé à Netanyahu de faire preuve de « retenue » dans la construction d’implantations.

Les blocs d’implantations sont définis comme de larges régions construites, principalement situées à proximité de la Ligne verte, tandis que les avant-postes isolés sont situés dans des endroits plus reculés de la Cisjordanie, et entourés de population palestinienne.

Netanyahu a également affirmé que les États-Unis se sont abstenus de critiquer Israël sur la construction dans les implantations, parce qu’Israël a adhéré aux limitations auto-imposées sur les nouvelles constructions.

Le responsable du Conseil de Yesha a indiqué que Netanyahu a réitéré sa promesse de construire 300 nouvelles unités de logement à Beit El, une promesse qui remonte à la démolition de plusieurs maisons dans l’implantation en 2012.

Même si Netanyahu n’a pas directement répondu à une série de revendication pour la construction de nouvelles implantations et infrastructures, il a indiqué que la construction de 3 300 nouvelles unités serait approuvée lors de la prochaine réunion de la Commission de planification de l’Administration civile le 16 octobre, selon le responsable du conseil de Yesha.

Netanyahu a déclaré aux dirigeants des implantations qu’il pense que le président américain Donald Trump présentera prochainement un plan pour la reprise des négociations de paix entre Israéliens et Palestiniens.

Constructions dans l'implantation d'Efrat en Cisjordanie, le 26 janvier 2017. (Crédit : Gershon Elinson/Flash90)
Constructions dans l’implantation d’Efrat en Cisjordanie, le 26 janvier 2017. (Crédit : Gershon Elinson/Flash90)

Durant la réunion, les chefs des implantations ont appelé à la levée du « gel » de l’ère Obama sur les nouvelles constructions en Cisjordanie, et à combler « les trous dans les constructions qui ont été reportées durant les huit ans de l’administration Obama. »

Le groupe a notamment demandé à ce que reprenne la construction de 10 000 logements dans les implantations de Negohit et Migron, ainsi qu’à Hébron, ville principalement arabe de Cisjordanie, selon un communiqué du Conseil de Yesha.

En dépit de ce qui est considéré comme un « gel » durant la présidence de Barack Obama, les données du Bureau central des Statistiques montrent qu’il y a eu en moyenne 1 725,5 débuts de constructions par an durant son mandat, soit 100 de moins que la moyenne de 1 828,75 durant le mandat de George W. Bush.

Les chefs d’implantations ont également demandé à Netanyahu de mettre fin à la « discrimination » et à la « négligence » à l’égard de l’infrastructure en Cisjordanie.

« En Judée et en Samarie, on observe des années de négligence pour tout ce qui a trait au développement des transports en commun, de l’eau, de l’électricité et du gaz », a indiqué le conseil de Yesha.

Le groupe a également demandé la construction de davantage de routes de contournements en Cisjordanie et a indiqué que le développement des infrastructures sera profitable pour les résidents juifs comme palestiniens.

Le bureau du Premier ministre a indiqué au cours de cette réunion, censée être une réception en l’honneur du Nouvel an, que les résidents des implantations ont « remercié le Premier ministre pour son action au nom des implantations en Judée et en Samarie. »

Le site de la prochaine cérémonie qui célébrera 50 années d'implantations en Cisjordanie et sur le plateau du Golan, dans le Gush Etzion, le 26 septembre 2017. (Crédit : Gershon Elinson/Flash90)
Le site de la prochaine cérémonie qui célébrera 50 années d’implantations en Cisjordanie et sur le plateau du Golan, dans le Gush Etzion, le 26 septembre 2017. (Crédit : Gershon Elinson/Flash90)

Mercredi soir doit être organisé un évènement commémorant le cinquantenaire des implantations de Cisjordanie et du plateau du Golan.

Netayahu prendra la parole lors de cette cérémonie. Il s’agira du quatrième évènement en Cisjordanie auquel Netanyahu aura participé ces trois derniers mois.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...