Netanyahu : Israël a besoin d’une aide militaire américaine accrue face à l’Iran
Rechercher

Netanyahu : Israël a besoin d’une aide militaire américaine accrue face à l’Iran

Une délégation américaine est attendue la semaine prochaine en Israël pour aborder une nouvelle aide militaire sur 10 ans

Ashton Carter (g) et Benjamin Netanyahu  Jérusalem le 21 juillet 2015 (Crédit : YouTube)
Ashton Carter (g) et Benjamin Netanyahu Jérusalem le 21 juillet 2015 (Crédit : YouTube)

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a déclaré jeudi au Forum économique de Davos (Suisse) que son pays avait besoin d’une aide américaine militaire accrue après l’entrée en vigueur de l’accord nucléaire avec l’Iran.

Israël négocie avec les Etats-Unis une nouvelle aide militaire sur dix ans. Compte tenu de l’entrée en vigueur de l’accord nucléaire, de la levée de la plupart des sanctions internationales imposées à l’Iran et de l’argent qui va être réinjecté dans l’économie iranienne, l’aide américaine devra être supérieure au 3,1 milliards de dollars qu’Israël reçoit actuellement chaque année, a dit M. Netanyahu.

Ce chiffre n’inclut pas la contribution américaine à des programmes comme le système antimissiles israélien Dôme de fer.

M. Netanyahu a affirmé la nécessité de « résister à la politique iranienne d’agression qui continue dans la région et pourrait même s’intensifier étant donné les fonds qu’ils (les Iraniens) vont toucher avec la levée des sanctions ».

Il a réaffirmé sa conviction que cet argent permettrait à l’Iran de soutenir encore davantage les ennemis d’Israël dans la région comme le Hezbollah libanais.

« Le meilleur moyen de stopper la politique iranienne d’agression, c’est de renforcer les alliés de l’Amérique, au premier rang desquels se trouve Israël », a dit M. Netanyahu.

« Nous discutons (avec Washington) d’une aide plus importante. Mais souvenez-vous que, même sur dix ans, cette aide est bien pâle comparé aux énormes sommes que l’Iran va recevoir », a-t-il ajouté.

M. Netanyahu, dont le pays est considéré comme le seul doté de l’arme nucléaire au Moyen-Orient même s’il ne reconnaît pas en disposer, a farouchement combattu l’accord nucléaire qu’il a qualifié « d’erreur historique ».

Les divergences entre M. Netanyahu et le président américain Barack Obama ont contribué en 2015 à l’un des plus graves refroidissements dans les relations bilatérales.

M. Netanyahu a depuis adopté un discours moins tranché. Avant même la mise en oeuvre de l’accord, M. Netanyahu discutait en novembre à la Maison Blanche avec M. Obama du montant de la future aide américaine à Israël.

Le cadre actuel, défini en 2007 pour 10 ans, prévoyait 30 milliards de dollars sur 10 ans.

Une délégation américaine est attendue la semaine prochaine en Israël pour poursuivre les discussions, selon le quotidien Haaretz.

Le budget israélien de la Défense s’élève à environ 16 mds USD par an, hors aide américaine.

M. Netanyahu a par ailleurs évoqué le conflit israélo-palestinien à Davos, alors que les Territoires palestiniens et Israël sont en proie à une vague de violences qui a fait 23 morts du côté israélien depuis le 1er octobre, selon un décompte de l’AFP.

« Nous veillons à ce que l’économie (palestinienne) continue à tourner au milieu de cette vague d’attaques au couteau parce que nous ne voulons pas que toute la population tombe dans ce piège », a-t-il dit.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...